MENU

Top 50 de la LHJMQ : Les positions 50 à 41

En regarder plus sur LHJMQ TV>

En cette année de 50eanniversaire, la Ligue de hockey junior majeur du Québec soulignera son demi-siècle de plusieurs façons. L’une d’entre elles fut d’établir le Top 50 des meilleurs joueurs de l’histoire en fonction uniquement de ce que les joueurs ont pu accomplir au cours de leur passage dans le circuit. Votre humble serviteur a fait partie de ce comité qui s’est penché sur la question et qui a pris part aux délibérations.

Dans ce premier segment, nous vous présentons aujourd’hui la liste des dix (10) joueurs qui se sont taillé une place entre les échelons 50 à 41.  Cinq d’entre eux sont déjà intronisés au Temple de la Renommée et on retrouve au moins un joueur qui a évolué dans chacune des cinq décennies et on notera aussi la présence de trois joueurs natifs du Vieux Continent et de deux gardiens de but.

#50-Maxime Talbot
Maxime Talbot est un des deux joueurs de l’histoire de la LHJMQ à avoir gagné deux ans de suite le trophée Guy Lafleur remis au joueur par excellence des séries éliminatoires, mais le seul à l’avoir fait avec la même équipe soit les Olympiques de Hull/Gatineau.  Talbot, dont le chandail numéro 25 flotte dans les hauteurs du Centre Robert-Guertin depuis le 26 octobre 2012, avait d’abord été un choix de première ronde des Huskies de Rouyn-Noranda avec lesquels il n’aura joué qu’une demi-saison. Transigé aux Olympiques en janvier 2001 en retour d’Alexandre Giroux, Talbot a connu une brillante carrière en Outaouais surtout lors des printemps 2003 et 2004 au cours desquels il a amassé 71 points en 35 matchs menant son équipe à deux conquêtes de la Coupe du Président.  Sur la scène internationale, Talbot a aussi représenté la LHJMQ avec Équipe Canada junior de 2004 remportant une médaille d’argent.

#49-Marc Saumier
À l’instar de Maxime Talbot, Marc Saumier a aussi gagné deux fois le trophée Guy Lafleur; en 1987 avec les Chevaliers de Longueuil et en 1988 avec les Olympiques de Hull.  Saumier n’était pas le plus costaud des joueurs, mais son style robuste et la qualité de son jeu offensif ont fait de lui un joueur craint et dominant vers la fin des années 80.  En 242 matchs en carrière dans le circuit junior, le joueur qui a grandi à quelques pieds du Centre Robert-Guertin a récolté 380 points en saison régulière et 89 autres en séries.  Il a passé aussi plus de 1000 minutes au banc des punitions.

#48-Félix Potvin
Les Saguenéens de Chicoutimi ont toujours été reconnus comme une pépinière de gardiens de but.  En 46 ans d’histoire, plusieurs portiers de grande qualité ont défendu la forteresse saguenéenne.  Le meilleur de tous fut probablement Félix Potvin qui, entre 1988 et 1991, a récolté 91 victoires et 10 jeux blancs conduisant les Sags à la conquête de la Coupe du Président à sa 3eannée.  À une époque où il se marquait encore beaucoup de buts, le taux d’efficacité de ,908 de Félix « le chat » en 90-91 se voulait une performance exceptionnelle.  Potvin a aussi représenté le Canada au Mondial junior de 1991 remportant une médaille d’or aux côtés de Trevor Kidd.  Produit du Canadien de Montréal-Bourassa de la Ligue Midget AAA, Potvin fut un choix de 2eronde des Sags en 1988, il a été intronisé au Temple de la Renommée de la LHJMQ en 2013 devenant, à ce moment, le 7egardien de but à recevoir cet honneur.

#47-Nikolaj Ehlers
Au 47erang, le Danois Nikolaj Ehlers a retenu l’attention du comité de sélection.  L’attaquant des Jets de Winnipeg a évolué deux saisons avec les Mooseheads d’Halifax connaissant des campagnes de 104 et de 100 points à l’âge de 17 et de 18 ans. Choix de première ronde, 9eau total, des Jets en 2014, Ehlers est, à ce jour, seulement l’un de quatre joueurs européens à avoir franchi le cap des 100 points en deux occasions.  L’ex-numéro 24 des Mooseheads a aussi connu deux bonnes prestations en séries éliminatoires avec 59 points en 30 matchs en deux printemps. Il a fait le saut dans la LNH dès l’âge de 19 ans.

#46-Jacques Cossette
Au début des années 70, les Éperviers de Sorel formaient une des bonnes formations de la LHJMQ.  Lors de la saison 1973-1974, les Éperviers alignaient un trio pas piqué des vers avec Pierre Larouche, Jacques Cossette et Michel Déziel.  À trois, ils ont récolté 792 points dans une saison ponctuée de plus de 600 buts marqués.  Pour un, Jacques Cossette, avait terminé la campagne 73-74 avec 97 buts et 117 mentions d’aide pour 214 points.  Le joueur natif de Rouyn-Noranda était aussi reconnu pour son style agressif comme en témoignent ses 217 minutes de punition, ce qui fait de lui le seul joueur de l’histoire des 50 ans du circuit à avoir obtenu plus de 200 points et plus de 200 minutes de punitions la même année.  Cossette a été intronisé au Temple de la renommée de la LHJMQ en 2007.

#45-Vitalii Abramov
Au 45erang, on retrouve un joueur junior dont la carrière dans la LHJMQ a pris fin l’an dernier soit l’attaquant russe Vitalii Abramov.  En trois saisons avec les Olympiques de Gatineau et les Tigres de Victoriaville, Abramov peut se targuer d’être le meilleur compteur européen de l’histoire du circuit.  En 185 matchs dans le circuit Courteau, l’espoir des Sénateurs d’Ottawa a récolté 301 points.  En 2016-2017, le petit attaquant de 5 pieds 9 pouces a gagné les trophées Michel-Brière (joueur par excellence) et Jean-Béliveau (meilleur compteur) devenant seulement le deuxième européen a réalisé ce doublé après Alexander Radulov.

#44-Alexander Radulov
Entre 2004 et 2006, Alexander Radulov a fait les délices des amateurs des Remparts de Québec au vieux Colisée.  Le spectaculaire russe a connu des campagnes de 75 et 152 points conduisant notamment la troupe dirigée par Patrick Roy à la conquête de la Coupe Memorial en mai 2006. Le 19 mars 2006, lors du dernier match de la saison régulière, « Radu » marque sept buts et récolte quatre passes pour un total de 11 points, un seul de moins que le record absolu d’André Savard établi en 1971. Lors de sa 2esaison avec les diables rouges, Radulov a aussi récolté au moins un point pendant 50 matchs de suite, s’approchant à 11 de la marque de Mario Lemieux ce qui constitue à ce jour la 3eplus longue séquence de l’histoire.  Radulov a terminé au premier rang des pointeurs, il a été le joueur par excellence de la saison 2005-2006, le joueur par excellence des séries et le joueur par excellence du Tournoi de la Coupe Memorial présenté à Moncton.  Le 28 novembre 2007, les Remparts de Québec ont retiré son chandail numéro 22 lors d’une cérémonie au Colisée.

#43-Danny Groulx
Aucun joueur dans les 50 premières années de la LHJMQ n’a disputé plus de matchs que le défenseur Danny Groulx.  Si on combine saisons régulières et séries éliminatoires, il a revêtu l’uniforme de ses trois équipes pour 419 matchs.  De tous les arrières de l’histoire du circuit, il est aussi celui qui a récolté le plus de points en saison régulière soit 332.  Groulx a remporté la Coupe du Président avec trois équipes différentes : les Foreurs en 1998, le Titan en 1999 et les Tigres en 2002.  Il est à ce jour le dernier défenseur à avoir accumulé plus de 100 points en une saison et en 2002 il a été choisi joueur par excellence du tournoi de la Coupe Memorial même si son équipe s’est inclinée en grande finale.  Il a été intronisé au Temple de la Renommée en 2018.

#42-Jacques Cloutier
Le gardien de but Jacques Cloutier ne possédait certes pas le gabarit des gardiens de but des années 2000, mais à son époque, il a été l’un des meilleurs portiers de la première décennie de la LHJMQ.  Lors des saisons 77-78 et 78-79, il a participé à 143 des 144 matchs des Draveurs de Trois-Rivières enregistrant 46 et 58 victoires.  D’ailleurs, cette marque de 58 gains pour un gardien en une saison ne sera jamais battue.  Au total, le gardien originaire de Rouyn-Noranda a signé 142 victoires en saison régulière ce qui représente un record qui perdure depuis 40 ans. Cloutier a fait son entrée au Temple de la Renommée de la LHJMQ en 2004 où il est devenu le 2egardien honoré après Tim Bernhardt.

#41-Simon Gamache  
Au 41erang, on retrouve un des joueurs les plus spectaculaires à avoir évolué dans le circuit au tournant des années 2000.  Originaire de Thetford Mines, Simon Gamache a fait le délice des amateurs de hockey de Val-d’Or pendant trois ans.  De 1998 à 2001, Gamache a inscrit 389 points en 214 matchs. Le numéro 22 était un des favoris de la foule grâce à la qualité de son jeu, mais aussi en vertu de son charisme qui faisait de lui un joueur extrêmement populaire.  Choisi joueur par excellence au hockey junior canadien en 2000-2001, Gamache a inscrit l’impressionnant total de 57 points lors des séries de fin de saison, et ce en seulement 21 matchs, reléguant aux oubliettes la marque de 52 points établie par Mario Lemieux en 1984. En décembre 2017 les Foreurs de Val-d’Or ont retiré le chandail numéro 22 de Simon Gamache.

Collaboration spéciale : Stéphane Leroux

plus de nouvelles
La LHJMQ lance sa 51e saison régulière à Rouyn-Noranda
Il y a 10 heures
Lancement de la webdiffusion 2019-2020
Il y a 11 heures
2:07
LHJMQ | Lancement de la saison 2019-2020
Il y a 12 heures
2:56
Affrontement U Sports vs. Canadiens ; plusieurs de la LHJMQ au rendez-vous
Il y a 15 heures
La LHJMQ annonce des changements à ses règles de jeu
Il y a 19 heures
Classement du Top 10 Kia de la LCH
Il y a 20 heures