MENU

TOP 50 DE LA LHJMQ – Les Positions 40 à 31

En regarder plus sur LHJMQ TV>

En cette année de 50eanniversaire, la Ligue de hockey junior majeur du Québec souligne son demi-siècle de plusieurs façons.  L’une d’entre elles fut d’établir le palmarès des 50 meilleurs joueurs de l’histoire de la ligue en fonction uniquement de ce que les joueurs ont pu faire lors de leur passage dans le circuit. Ils font partie d’un petit groupe sélect qui se démarque des 9511 joueurs qui ont joué dans la LHJMQ au fil des cinquante dernières années. Votre humble serviteur a fait partie de ce comité qui s’est penché sur la question et qui a pris part aux délibérations.

Dans ce deuxième segment, nous vous présentons aujourd’hui la liste des dix (10) joueurs qui se sont taillé une place entre les échelons 40 à 31.  Sept d’entre eux sont déjà intronisés au Temple de la Renommée de la LHJMQ et on retrouve au moins un joueur qui a évolué dans au moins une de chacune des cinq décennies. On note aussi la présence de trois gardiens de but.


#40-Zachary Fucale

Le gardien de but Zachary Fucale ne pouvait être exclu de cette liste des 50 meilleurs joueurs de l’histoire du circuit.  Fucale a connu une carrière junior spectaculaire. Avec 183 gains, il est le portier qui compte le plus de victoires dans l’histoire du circuit lorsqu’on combine saisons régulières et séries éliminatoires. Fucale a été le gardien numéro un de son équipe, les Mooseheads d’Halifax, dès l’âge de 16 ans.  Il a gagné la Coupe Memorial en 2013 avec Halifax et aussi la médaille d’or avec Équipe Canada lors du Championnat mondial junior de 2015.  On se souviendra aussi de lui comme le seul portier de 16 ans à avoir gagné quatre matchs de suite en séries alors que son équipe tirait de l’arrière 0-3 dans un affrontement 4 de 7.  Zach Fucale est le gardien qui a mis le moins de matchs pour atteindre le plateau des 100 victoires en carrière, réalisant l’exploit en 145 sorties.

#39-Tim Bernhardt

Tim Bernhardt est un autre gardien de but qui a marqué la Ligue junior majeur du Québec dans les années 70.  Originaire de Sarnia en Ontario, Bernhardt n’a pas maintenu des statistiques hors normes selon les standards d’aujourd’hui, mais, à son époque, il était dominant.  En trois ans avec les Royals de Cornwall, le portier de 5 pieds 9 pouces a signé 83 victoires et maintenu une moyenne de buts alloués de 3,63. Il faut dire qu’entre les saisons 1975 et 1978, à l’époque où Bernhardt dominait, il se marquait en moyenne 10 buts par rencontre dans la LHJMQ.  Avoir une moyenne inférieure à 4 buts par match était donc loin d’être évident.  Le gardien qui a remporté le Trophée Jacques-Plante à chacune de ses trois saisons, un exploit jamais répété, pourra toujours se vanter d’avoir été le premier homme masqué à avoir été intronisé au Temple de la Renommée de la LHJMQ en 1997.

#38-Alexandre Daigle

Au début des années 90, la LHJMQ vibrait au rythme d’Alexandre Daigle.  Premier choix de la séance de sélection du circuit en 1991, le Lavallois faisait courir les foules partout où se rendaient les Tigres de Victoriaville.  Lors des saisons 1991-1992 et 1992-1993, le numéro 91 de l’équipe des Bois-Francs a compilé des saisons de 110 et 137 points à l’âge de 16 et 17 ans, avant de devenir le tout premier choix de l’encan annuel de la LNH en 1993.  Patineur explosif, Daigle est revenu dans le circuit Courteau en 1994 après une année complète chez les professionnels alors qu’un conflit de travail sévissait dans la LNH. Au total, il aura donc cumulé 281 points en 137 matchs au niveau junior.  Daigle a aussi remporté la médaille d’or avec Équipe Canada junior en 1993 et en 1995.  Le 17 février 2017, les Tigres de Victoriaville ont retiré son chandail numéro 91.

#37-Robert Picard

Au 37erang, on retrouve l’un des défenseurs les plus dominants des années 70, soit Robert Picard. En quatre saisons avec le Junior de Montréal, il a récolté 313 points en 282 matchs.  Le robuste arrière, qui est devenu le 3echoix de la séance de sélection de la LNH en 1977, n’aura raté que quatre matchs en quatre saisons dans le circuit et n’a jamais amassé moins de 267 minutes de punitions en saison régulière.  À ce jour, il demeure le seul défenseur de l’histoire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec à avoir été réclamé dans le Top 5 d’une séance de sélection de la LNH.

#36-Robert Desjardins

Dans le hockey d’aujourd’hui, imaginer qu’un gardien de but de 5 pieds 5 pouces puisse connaître du succès est impensable. Toutefois, dans les années 80, Robert Desjardins a conduit ses équipes à trois participations consécutives au tournoi de la Coupe Memorial, et ce, avec trois équipes différentes; soit Shawinigan en 1985, Hull en 1986 et Longueuil en 1987.  En trois ans dans le circuit, le portier originaire de Verdun a signé 93 victoires en saison régulière et 30 autres en séries de fin de saison.  Au printemps de 1986, Desjardins avait notamment maintenu un dossier de 13-0 et une moyenne de buts alloués de 1,99 avec les Olympiques, des chiffres ahurissants pour l’époque.  Desjardins a été intronisé au Temple de la Renommée de la LHJMQ en 2011.

#35-Pierre Lacroix

Au 35erang, on retrouve le défenseur Pierre Lacroix qui détient encore, à ce jour, le record pour le plus grand nombre de points en une saison pour un défenseur – tant dans la LHJMQ que dans la LCH – avec 137. Cette marque, établie avec les Draveurs de Trois-Rivières, célèbre cette année son 40eanniversaire. Au total, on parle de 298 points en 281 matchs en carrière pour l’arrière originaire de Sainte-Foy.  En 1978-1979, Lacroix est devenu le premier joueur de l’histoire de la LHJMQ à remporter le titre de joueur de l’année dans la Ligue canadienne de hockey.  Lacroix a gravé son nom trois fois sur la Coupe du Président; en 1975-1976 avec les Remparts, de même que lors des saisons 1977-1978 et 1978-1979 avec Trois-Rivières. Lacroix a été intronisé au Temple de la Renommée de la LHJMQ en 2007.

#34-Gilbert Delorme

Gilbert Delorme est l’un des deux défenseurs de l’histoire de la LHJMQ à avoir enregistré deux saisons de 100 points au cours de sa carrière. Delorme a réalisé l’exploit dans l’uniforme des Saguenéens de Chicoutimi lors des saisons 1979-80 et 1980-81. Un arrière à caractère très offensif, Delorme, choix de 1reronde des Saguenéens en 1978, a été un joueur dominant comme en témoignent ses 277 points en 213 matchs dans le circuit.  Originaire de la Rive-Sud de Montréal, il a été intronisé au Temple de la Renommée de la LHJMQ en mars 2010, 16 mois après que les Sags eurent retiré son numéro 5 lors d’une cérémonie spéciale au Centre Georges-Vézina.

#33-Claude Verret

En 33eposition, on retrouve l’ex-attaquant des Draveurs de Trois-Rivières Claude Verret qui, au début des années 80, a connu une brillante carrière junior récoltant 462 points en 200 matchs dans le circuit.  Verret, qui ne mesurait que 5 pieds 9 pouces, a enchaîné des saisons de 112, 162 et 188 points.  Choix de 13eronde des Draveurs en 1980, il aura fait mentir tous ceux qui le croyaient trop frêle pour connaître du succès dans le hockey junior. Intronisé au Temple de la renommée de la LHJMQ en 2005, le meilleur pointeur de l’histoire des Draveurs a aussi gagné deux fois le Trophée Frank Selke à titre de « Joueur gentilhomme » du circuit.

#32-Claude Giroux

Ignoré à deux reprises lors des séances de sélection de la Ligue de l’Ontario, c’est comme joueur invité que Claude Giroux, originaire de Hearst, Ontario s’est amené avec les Olympiques de Gatineau en 2005. L’attaquant, qui connaît une brillante carrière avec les Flyers de Philadelphie, a joué trois ans dans le circuit et comme Claude Verret au 33erang, il a lui aussi enregistré trois saisons de 100 points. D’ailleurs, depuis le début des années 2000, il est le seul joueur du circuit à revendiquer cette réalisation qui est loin d’être évidente à concrétiser.  Giroux a vu son chandail #28 être retiré par les Olympiques le 20 février dernier.  Au printemps de 2008, il a récolté 51 points (un record de franchise) lors des séries éliminatoires, menant les Olympiques à la conquête de la Coupe du Président, lui qui a été choisi le joueur par excellence des séries.

#31-Martin Lapointe 

Au 31erang, Martin Lapointe mérite amplement sa sélection, lui qu’on surnommait Monsieur Titan au début des années 90. En quatre saisons à Laval, Lapointe a récolté 338 points en 195 matchs. Joueur électrisant et à son meilleur lorsque l’enjeu était important, Lapointe a aussi récolté 90 points en 50 matchs de séries éliminatoires, ce qui le place au 6erang de l’histoire des séries printanières de la LHJMQ.  Lapointe a gagné deux fois la Coupe du Président avec le Titan en 1990 et 1993 et il a aussi remporté deux médailles d’or avec Équipe Canada junior en 1991 et en 1993. Lors de cette dernière conquête, il était d’ailleurs le capitaine de la formation canadienne. Lapointe a été intronisé au Temple de la Renommée de la LHJMQ en 2011.

POSITIONS 50 à 41 

#50-Maxime Talbot
#49-Marc Saumier
#48-Félix Potvin
#47-Nikolaj Ehlers
#46-Jacques Cossette
#45-Vitalii Abramov
#44-Alexander Radulov
#43-Danny Groulx
#42-Jacques Cloutier
#41-Simon Gamache

Collaboration spéciale : Stéphane Leroux

plus de nouvelles
Camps d’entrainement 2019 | Début des matchs préparatoires ce weekend!
Il y a 3 jours
1:13
Fondation LHJMQ | Rencontre avec Stéphane Fiset
Il y a 3 jours
Pierre Rioux nommé directeur-général du Drakkar
Il y a 5 jours
Un Champion pour les Champions
Il y a 6 jours
1:28
Alex Beaucage des Huskies vit un été de rêve!
Il y a 6 jours
Les joueurs de la LHJMQ à la Vitrine estivale du Mondial Junior du Canada
Il y a 7 jours