MENU

Sous la loupe d’Équipe Canada? et des Russes!

GATINEAU – Après des arrêts à Blainville-Boisbriand et Val-d’Or l’an dernier, la Super Série SUBWAY® se déplace en Estrie et en Outaouais. Lundi et mercredi, les meilleurs joueurs de la LHJMQ croiseront le fer avec une délégation russe qui a traversé l’océan le temps de six matchs.

Comme chaque année, ils affronteront tour à tour la crème du circuit Courteau et de l’Ontario avant de terminer la semaine face aux joueurs de la Ligue de l’Ouest.

La Ligue canadienne de hockey a eu le dessus sur ses adversaires européens à trois reprises au cours des cinq dernières années. Lors de cette période, la LHJMQ a remporté six de ses 10 matchs.

« Chaque année, nous avons droit à des duels des plus compétitifs. C’est difficile de savoir qui possède la meilleure formation entre nous et les Russes… Nous avons d’excellents joueurs. Le défi est le même chaque année. C’est-à-dire, réunir des joueurs qui évoluent un peu partout dans le circuit et en faire une unité. Il faut que tous les joueurs se comportent de la même façon », explique l’entraîneur-chef des Olympiques de Gatineau, Benoît Groulx, qui a été choisi pour diriger l’équipe LHJMQ.

Son équipe tiendra un seul entraînement lundi matin en prévision de leur premier duel qui aura lieu à Gatineau le soir même. Ils disposeront ensuite de deux autres séances avant le deuxième affrontement face aux Russes qui se tiendra mercredi à Sherbrooke.

« Ce sont les meilleurs joueurs de notre ligue. Techniquement et tactiquement, ils sont au sommet de leur art et je n’ai aucune inquiétude de ce côté. Ils sauront s’adapter rapidement », assure le vétéran pilote qui apprécie le congé imposé par la LHJMQ à chacune des équipes dimanche… une façon de s’assurer que tous les joueurs arrivent à temps et reposés au Centre Robert-Guertin.

Bien entouré pour choisir

La délégation de la LHJMQ sera impressionnante. 17 de ses 23 représentants appartiennent à des équipes de la Ligue nationale de hockey. Des six autres, cinq seront éligibles au prochain encan professionnel, dont trois pour la première fois. Seul Daniel Audette est âgé de moins de 18 ans.

« Nous avons passé plusieurs heures à épier chacun de ces joueurs et en discuter par téléphone. Nous sommes très satisfaits de nos choix », explique Groulx qui s’est entouré de plusieurs de ses collègues postés aux quatre coins du circuit afin que tous les joueurs partent sur un pied d’égalité.

Jérôme Mésonéro (directeur général des Tigres), Sylvain Couturier (directeur général du Titan), Joël Bouchard (directeur général de l’Armada), Dominic Ducharme (entraîneur-chef des Mooseheads), Éric Veilleux (entraîneur-chef du Drakkar) ainsi qu’un représentant de Hockey Canada et de la LHJMQ ont émis leurs recommandations avant que les invitations ne soient lancées.

La chance d’impressionner

Sébastien Auger (gardien, 19 ans), Alexis Vanier (défenseur, 18 ans), Ryan Graves (défenseur, 18 ans), Daniel Walcott (défenseur, 19 ans), Anthony Deluca (attaquant, 18 ans) et Daniel Audette (attaquant, 17 ans) tenteront donc d’impressionner les nombreux recruteurs professionnels présents.

Comme le reste de leurs coéquipiers, ils tenteront aussi de séduire les dirigeants de Hockey Canada qui seront des spectateurs attentifs afin de lancer les invitations à leur prochain camp d’entraînement.

Anthony Mantha, Charles Hudon, Émile Poirier, Félix Girard, Jonathan Drouin, Frédérick Gauthier et Zachary Fucale seront particulièrement sous la loupe puisqu’ils ont participé au camp estival de la formation nationale.

« Tous les joueurs sont en audition pour Équipe Canada… même ceux qui n’étaient pas du camp estival. Tous les joueurs d’âge junior qui sont dans la ligue nationale représentent des points d’interrogation. Ce n’est pas garanti que leur équipe professionnelle leur permette de venir représenter le pays. Ça va créer des ouvertures. Comme chaque année, nous aurons des choix difficiles à faire. »

« Le meilleur conseil que je peux donner aux joueurs, c’est de jouer contre les Russes avec passion, avec le désir de vaincre et d’appliquer rapidement les consignes », tranche le coloré pilote.

Une seconde expérience

Benoît Groulx n’en sera pas à sa première expérience face aux Russes. En 2004, il était également derrière le banc de l’équipe de la LHJMQ.

Son équipe s’était alors inclinée deux fois plutôt qu’une en tirs de barrage par la marque de 4 à 3 lors du Challenge ADT Canada-Russie disputé cette année-là au Centre Bell de Montréal et au Colisée Pepsi de Québec.

« Je me souviens que cette année-là, Sidney Crosby avait dû déclarer forfait en raison d’une blessure. Pas besoin de vous dire que c’est une perte qui fait mal. Pour l’instant, nous sommes très chanceux parce que tous les joueurs sélectionnés sont en bonnes santés à l’exception de MacKenzie Weegar qui semble un cas douteux. Pour le reste, on se croise les doigts afin que personne ne se blesse d’ici là », conclut-il.

Les deux matchs seront présentés sur les ondes de la chaîne TVA Sports. La série se transportera ensuite en Ontario et dans l’Ouest canadien.

plus de nouvelles
1:59
Nos 18 | Aperçu de la saison 2020-2021 des Cataractes
Il y a 16 heures
Nos 18 | Vers l’avant et vers le haut à Shawinigan
Il y a 16 heures
1:22
Nos 18 | Top 5 Jeux de 2019-2020 des Cataractes
Il y a 17 heures
2:18
Kia Canada | Pleins feux sur nos anciens : Dominic Talbot-Tassi
Il y a 1 journée
1:49
Nos 18 | Aperçu de la saison 2020-2021 des Foreurs
Il y a 2 jours
Nos 18 | La profondeur propulsera les Foreurs
Il y a 2 jours