MENU

Temple de la Renommée LHJMQ | Cuvée 2020 | Roberto Luongo

C’est un peu par hasard, lors d’un remplacement au niveau pee-wee, que l’attaquant Roberto Luongo a pris place à la position de gardien de but, un rôle qu’il envisageait depuis un long moment déjà.

En signant un blanchissage à son tout premier match, il amorçait alors sa route vers l’excellence.

À 16 ans, Luongo fut choisi deuxième au total de la Séance de sélection de la LHJMQ de 1995 et, déjà comme recrue, il prendra part à 23 des 70 parties des Foreurs de Val-d’Or.

Luongo Draft 1995

En 1996-1997, le trophée Michael Bossy lui est remis en tant que meilleur espoir professionnel parmi les joueurs de la LHJMQ. Au repêchage de la LNH de 1997, le nom de l’imposant cerbère de 6’03 se fait entendre rapidement, lui qui est choisi quatrième au total par les Islanders de New York.

L’un de ses faits d’arme dans la LHJMQ fut de réussir sept jeux blancs durant la saison régulière de 1997-1998, égalant ainsi le record de Ligue appartenant à Nick Sanza. De plus, ses 38 victoires à vie en séries lui ont permis de détenir cette marque absolue de 1999 à 2015, soit au cours d’une période de 16 ans.

Lors des séries éliminatoires de 1998, Steve Bégin, Jean-Pierre Dumont et Luongo mèneront les Foreurs de Val-d’Or à leur toute première Coupe du Président. Le gardien soulèvera le même trophée d’équipe au printemps suivant, mais dans l’uniforme du Titan d’Acadie-Bathurst cette fois.

A_VDO_Dumont and Luongo+

Avec le Canada, il participe deux fois au Championnat mondial junior de l’IIHF, soit en 1998 et 1999. À son deuxième tournoi, médaille d’argent au cou, il est proclamé « gardien par excellence » de la compétition.

Dans la Ligue Nationale de Hockey, il disputera 11 de ses 19 saisons avec les Panthers de la Floride. Mais en 2006-2007, Luongo porte un nouvel uniforme, celui des Canucks de Vancouver. Cette saison-là, en raison de ses 47 victoires et de sa superbe moyenne de but alloués de 2,28, il devient finaliste aux prestigieux trophées Hart et Vézina.

Autre fait exceptionnel, pour une première fois en 60 ans dans la LNH, le gardien est nommé capitaine des Canucks en 2008, un rôle qu’il conservera pour deux saisons. En 2011, il mènera Vancouver au septième et dernier match de la finale face aux éventuels champions de la Coupe Stanley, les Bruins de Boston.

Il sera aussi invité à disputer cinq matchs des étoiles de la LNH au cours de sa brillante carrière, tout en étant nommé deux fois sur la deuxième équipe d’étoiles des saisons 2003-2004 et 2006-2007.

Sa superbe carrière dans la LNH le place parmi les plus grands gardiens de tous les temps en saison régulière. Il se retrouve deuxième pour les parties disputées (1044), troisième pour les victoires (489), neuvième pour les blanchissages (77), et son pourcentage d’arrêts de ,919% se compare favorablement au ,922% du recordman Dominik Hasek.

Luongo Trophy 001

Sur le plan international, il secondera un autre montréalais d’origine, Martin Brodeur, lors des Jeux Olympiques de 2006. Mais aux Olympiques d’hiver de 2010, tenus à Vancouver, c’est comme gardien partant qu’on lui remettra la médaille d’or remportée par le Canada. Il a aussi porté le chandail unifolié lors de quelques Championnats du monde de l’IIHF.

Son chandail numéro « 1 » porté chez les juniors a été retiré tant par les Foreurs, que le Titan.

Roberto Luongo, à titre de « Joueur », sera intronisé au Temple de la Renommée de la LHJMQ le 8 avril 2020.

VDO_LuongoRoberto_9798_95x1

plus de nouvelles
3:05
Soirée de 4 points pour Dion ! Wildcats 3 Voltigeurs 6
Il y a 7 heures
5:35
Rouyn surprend Rimouski ! Océanic 6 Huskies 7
Il y a 7 heures
2:26
Grosse soirée pour le Cap-Breton! Mooseheads 1 Eagles 5
Il y a 10 heures
4:08
Sherbrooke s'amuse à domicile! Sea Dogs 3 Phœnix 7
Il y a 10 heures
1:53
Victoire en prolongation! Tigres 2 Cataractes 3
Il y a 11 heures
1:44
Grosse victoire pour Charlottetown! Islanders 2 Saguenéens 1
Il y a 11 heures