MENU

Sous la loupe | Espoir LNH d’Octobre : Alexis Lafrenière

Il y a fort longtemps que le Québec n’a pas pu se réjouir de pouvoir présenter le meilleur espoir d’une cuvée de repêchage de la LNH. Mais l’attente est officiellement terminée puisque c’est cette année qu’Alexis Lafrenière pourrait devenir le premier Québécois à monter sur le podium au tout premier rang depuis 2003, année où Marc-André Fleury avait été sélectionné par les Penguins de Pittsburgh.

Certes, Nico Hischier (2017), Nathan MacKinnon (2013) et Sidney Crosby (2005) ont tous été des premiers de classe provenant de la LHJMQ, mais le dernier Québécois à s’être mérité un tel honneur avant Fleury était Vincent Lecavalier, le tout premier choix du Lightning de Tampa Bay en 1998. C’est donc tout un honneur qui pourrait attendre le capitaine de l’Océanic de Rimouski le 26 juin prochain au Centre Bell.

À l’heure d’écrire ces lignes, l’attaquant prodige natif de Saint-Eustache, Québec, occupait le tout premier rang des marqueurs de la LHJMQ avec une récolte de 36 points en 15 parties. Avec une moyenne de points par match qui s’élève actuellement à 2,4, Lafrenière pourrait terminer la saison avec une récolte de 163 points, ce qui est tout simplement inhumain dans le hockey d’aujourd’hui!

Évidemment, en raison de sa présence probable au sein d’Équipe Canada lors du prochain Championnat mondial junior de l’IIHF, le #11 de l’Océanic n’en récoltera pas autant, on s’entend. Mais je tenais simplement à vous démontrer à quel point son début de saison était impressionnant.

Même si Lafrenière est étiqueté comme un ailier gauche, son style de jeu est plutôt hybride.  Il pourrait très facilement évoluer au centre et y être très à l’aise. Sa vision de jeu rejoint très bien ses aptitudes à ce niveau, il s’agit donc d’un très gros luxe supplémentaire pour la formation qui le repêchera en juin prochain.

L’une des choses qui m’impressionne le plus de Lafrenière, c’est de voir à quel point il demeure calme dans les zones restreintes. Toujours très confiant, il finit la plupart du temps par prendre la bonne décision, et ce, même si la pression est très forte. En avantage numérique, sans dire que tout part de lui, ses prises de décisions sont primordiales et ses coéquipiers jouent énormément en fonction de celles-ci.

Sa chimie avec ses compagnons de trio – Cédric Paré et Dmitry Zavgorodniy – est impressionnante. À chaque fois que l’un d’eux change d’axe, Lafrenière en prend conscience très rapidement et il est en mesure de leur passer la rondelle sans trop de problèmes. C’est cliché, mais il a effectivement des yeux tout le tour de la tête.

La protection de rondelle de Lafrenière ne semble pas être un obstacle non plus. Il se fait confiance et adore se servir de son physique pour protéger la rondelle ou pour aller la chercher lors d’une bataille à un contre un. D’ailleurs, il sort gagnant de la plupart de ces batailles.

Même si on ne considérera jamais la défensive de Lafrenière comme sa principale tasse de thé, c’est un aspect de son jeu qui ne lui nuira jamais. Tout semble tellement facile pour lui et on voit qu’il semble déjà assez mûr pour passer à l’étape suivante. Est-ce que son jeu défensif pourrait lui causer des maux de tête dans la LNH? Sincèrement, j’en doute. Il est même très souvent utilisé sur la deuxième vague du désavantage numérique de l’Océanic et fait très bien. Il se permet même d’être extrêmement menaçant en offensive à chaque fois qu’il est utilisé en infériorité numérique.

Mais ce que j’adore le plus de Lafrenière, c’est que malgré le fait qu’il s’agit de sa troisième année dans la ligue, il est toujours le premier à sauter sur la glace pour la période d’échauffement et est l’un des derniers à en sortir. Il est toujours super impliqué, hyper motivé, et constamment positif.

On dit souvent que les joueurs vedettes doivent devenir des modèles pour les jeunes et croyez-moi, Alexis Lafrenière en deviendra tout un!

plus de nouvelles
Des membres de la LHJMQ laissent leur marque au Défi mondial des M-17
Il y a 57 minutes
2:03
Jeux de la semaine LHJMQ | 13 novembre, 2019
Il y a 3 heures
6:44
Soirée de 5 points pour Bourgault! Sea Dogs 5 Cataractes 8
Il y a 19 heures
Joueur-Étudiant du Mois | Octobre, 2019 | Jérôme Gravel (Victoriaville)
Il y a 1 journée
2:08
Arrêts de la semaine Vaughn | 12 novembre, 2019
Il y a 1 journée
Les équipes de la LHJMQ soulignent le Jour du Souvenir 2019
Il y a 2 jours