MENU

Sous la Loupe | Espoir LNH de Février : Zachary Dean

 

Comme des granules de glace qui viennent tomber sur un visiteur au sommet de Signal Hill, la réalité pour un joueur de hockey prometteur de Terre-Neuve-et-Labrador est dure. Inévitablement, afin d’accéder à un niveau de jeu supérieur, un déménagement vers une métropole est non-négociable.

Pour Zachary Dean, cela signifiait de faire ses valises afin de se rendre à Toronto dès l’âge de 15 ans.

 

« Il y a beaucoup de joueurs provenant de Terre-Neuve qui vont potentiellement se trouver dans une situation similaire dans un avenir rapproché », a mentionné Dean. « La province a produit beaucoup de bons joueurs, mais une fois arrivé à un certain stade dans notre carrière, on n’a pratiquement pas le choix de devoir quitter la maison. »

« La compétition et le niveau de jeu en général ne sont tout simplement pas les mêmes chez nous. Pour obtenir cette visibilité et ce développement en tant que joueur, il faut s’éloigner. Je sais personnellement que partir à 15 ans était difficile, mais c’était le bon choix. »

Bien que la décision ait été dure à prendre, Dean croit vraiment que l’expérience qu’il a acquise lors de la saison 2018-2019 avec les Nationals de Toronto de la GTHL a porté ses fruits. Sa seule campagne avec les Nats a été couronnée lorsqu’il a été sélectionné quatrième au total par les Olympiques de Gatineau au Repêchage LHJMQ 2019.

« Le repêchage a été une expérience vraiment cool. C’était la prochaine étape de ma carrière, j’allais déménager dans un autre nouvel endroit », a déclaré Dean. « À l’époque, c’était vraiment excitant pour moi de savoir que j’allais jouer contre des gars plus âgés. C’était quelque chose qui m’inquiétait un peu aussi ; je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre concernant la vitesse du jeu et des trucs comme ça. »

 

Dès sa première mise au jeu, il est rapidement devenu évident que cette nervosité n’allait jamais se manifester. En 57 matchs en tant que recrue, Dean a marqué 18 buts et ajouté 28 passes pour une équipe des Olympiques en pleine reconstruction. Ses performances lui ont d’ailleurs valu une place au sein de l’Équipe d’étoiles des recrues de la LHJMQ.

« Je suis devenu plus à l’aise, surtout en deuxième moitié de calendrier. Je pense que je me suis vraiment bien ajusté. Au cours de la dernière année, et à l’approche de cette année, je sens que j’ai vraiment grandi comme joueur », explique l’attaquant qui a fêté ses 18 ans début janvier. « Je pense savoir exactement ce qu’il faut pour être un leader et un joueur de premier plan dans cette ligue, ce qui est vraiment important pour moi et ma maturité. »

La vitesse, la créativité et la volonté de compétitionner de Dean ont fait de lui une menace constante dans la LHJMQ. Le joueur étoile de deuxième année possède des aptitudes avec la rondelle de niveau élite et n’hésite jamais à se rendre dans les zones contestées de la glace pour créer de l’offensive. Malgré tout, Zachary Dean a continué de s’améliorer et il est devenu l’un des meilleurs joueurs de la ligue dans les deux sens de la patinoire. En raison de la pandémie, les Olympiques n’ont disputé que 18 matchs jusqu’à présent cette saison et le fier Terre-Neuvien n’est apparu que dans 13 d’entre eux, récoltant trois buts et quatre passes.

« C’est une année un peu bizarre », admet Dean. « J’ai essayé de rester concentré et, lorsque nous avons la chance de jouer, de jouer comme je sais que je peux afin de prouver à tout le monde ce que je sais faire. »

 

On peut dire que Dean est en mission puisqu’il tente de réaliser un triplé pour la province de Terre-Neuve. L’attaquant très convoité vise à se joindre à Dawson Mercer (Bay Roberts, T.-N.-L. / Chicoutimi, LHJMQ) et Alex Newhook (St.John’s, T.-N.-L. / Boston College, NCAA) en devenant le troisième joueur de la province à être sélectionné au premier tour du Repêchage LNH en autant d’années. L’attaquant de deuxième année, qui est actuellement projeté comme un espoir de classe B sur la liste de janvier des joueurs à surveiller de la Centrale de recrutement de la LNH, s’est tourné vers ses homologues provinciaux pour obtenir des conseils.

« J’ai parlé à Alex et Dawson au fil des ans des expériences qui m’attendent », a expliqué Dean, qui a joué son hockey mineur au sein de l’Association de hockey de Mount Pearl. « Je pense vraiment que nos conversations m’ont aidé. C’est vraiment bien de recevoir des conseils de ces gars-là, surtout avec tout ce qu’ils ont vécu et que j’espère aussi vivre un jour. Ce serait une expérience incroyable d’être repêché en première ronde et de suivre dans les traces d’Alex et Dawson. »

 

Sur le plan personnel, Dean voit le repêchage de la LNH comme une autre des nombreuses étapes nécessaires pour réaliser son rêve. Bien qu’il s’agisse d’une étape importante, beaucoup de travail sera nécessaire par la suite.

« Le repêchage représente une autre étape de ma vie. Ce sera un souvenir que je ne pourrai jamais oublier car c’est quelque chose de vraiment spécial », dit-il. « Mais je sais qu’ensuite je vais devoir continuer de peaufiner mon jeu dans toutes ses facettes. Aller au gymnase et à la patinoire, et travailler dur dans tous les aspects, est quelque chose que chaque joueur se doit de faire. Je sais déjà que, personnellement, il y a encore plusieurs éléments sur lesquels je dois travailler afin de passer au niveau suivant. »

La pression du repêchage de la LNH peut être démoralisante pour certains joueurs incapables de supporter la pression, l’analyse constante de leur jeu et l’attention qui leur est accordée. Mais ce n’est pas le cas pour Dean. Le soutien indéfectible qu’il a obtenu de ses parents, de son entraîneur personnel et de son entraîneur d’habiletés a fait la différence pour le jeune attaquant. Le centre de de six pieds et 176 livres ne se gêne pas pour remercier le nouvel entraîneur-chef et directeur général des Olympiques, Louis Robitaille, d’également l’aider durant son année de repêchage.

« Louis et moi avons une très bonne relation. Nous ne nous connaissons que depuis environ huit mois, mais nous sommes proches depuis son arrivée dans l’organisation. Il me fait beaucoup confiance et sait quel genre de joueur et de leader je peux être », ajoute le capitaine adjoint des Olympiques.

 

Malgré l’incertitude entourant le reste de la saison de la LHJMQ et le repêchage de la LNH lui-même, les astres commencent rapidement à s’aligner autour de Dean. Le Terre-Neuvien a déjà rencontré de nombreuses équipes de la LNH en préparation à la séance de sélection.

« C’est une révélation pour moi. Ça me rappelle que mon année de repêchage dans la LNH est vraiment là. Parler avec les équipes de la LNH est vraiment cool mais c’est surréaliste », a admis Dean. « Ce n’est pas pareil étant donné les circonstances avec la COVID, évidemment. Mais lorsque tu reçois des appels et des messages textes d’équipes de la LNH, ça devient vraiment excitant de savoir que c’est en quelque sorte la prochaine étape de ma vie qui est arrivée. J’ai vraiment hâte ! »

 

Pour un enfant qui a déjà voyagé dans trois provinces différentes pour y jouer au hockey, le prochain déménagement sera sans aucun doute le plus important de sa vie.

plus de nouvelles
3:15
Top 10 LHJMQ | Voyez les plus beaux buts du mois de mars 2021!
Il y a 17 heures
Mise à jour des cas de COVID-19 (12 avril 2021)
Il y a 19 heures
Équipe de la semaine Vidéotron | 2020-2021 | Semaine 21
Il y a 21 heures
Joueur de la semaine Ultramar | Mathieu Desgagnés (12 avril 2021)
Il y a 22 heures
3:51
Moncton rebondit! Sea Dogs 3 Wildcats 6
Il y a 2 jours
4:44
Un match de quatre points pour Desruisseaux! Eagles 3 Islanders 7
Il y a 2 jours