MENU

Sous la Loupe | Espoir LHJMQ de Mai : Alexis Bourque

 

Chaque jeune espoir éligible au repêchage gère la pression différemment. L’attention constante et les attentes élevées d’une année de repêchage font que certains joueurs ont de la difficulté ou sous-performent.

Au cours d’une année où la plupart des joueurs midget AAA basés au Québec n’ont disputé qu’une poignée de matchs en raison de la pandémie, Alexis Bourque a concentré toute son attention et ses efforts sur l’amélioration de son jeu en général. Le rêve de jouer dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec continue d’alimenter son parcours dans le sport.

« En ce moment, mon objectif est d’abord de traverser cette saison », a admis Bourque. « J’essaie de me concentrer sur le présent et de ne pas m’inquiéter pour l’avenir, surtout ces temps-ci. »

« Cette année a été beaucoup plus difficile que la saison dernière car nous n’avons jamais vraiment su ce qui se passait, ou si nous allions pouvoir jouer comme avant », a-t-il remarqué. « Je me suis concentré sur les choses que je peux contrôler et, avec cette attitude, cela me maintient dans un meilleur état d’esprit. »

À 6’1 et 172 livres, le joueur de 15 ans possède non seulement la stature, mais aussi les compétences nécessaires pour devenir un attaquant de puissance capable d’évoluer au sein des deux premiers trios au niveau suivant. L’espoir qui suscite beaucoup d’intérêt s’est inspiré d’une multitude de joueurs de la LNH alors qu’il gravissait les échelons.

« J’ai grandi en admirant beaucoup de joueurs différents. J’ai essayé d’intégrer certains aspects de chacun de leurs styles de jeu au mien. Alex Ovechkin a été le premier joueur que j’ai admiré parce qu’il avait un si bon tir et de très bons instincts offensifs », a déclaré Bourque, lui-même un fin marqueur.

« Plus tard, j’ai réalisé qu’un bon tir n’était pas la seule chose dont un joueur avait besoin pour être bon au hockey. À ce moment-là, j’ai commencé à analyser des joueurs comme Sidney Crosby et Mark Stone. Les deux sont des joueurs avec un excellent QI de hockey et, en plus de cela, ils ont l’un des meilleurs bâtons défensifs au monde. »

Le natif de Gatineau a obtenu des chiffres impressionnants au niveau Bantam AAA au cours des deux dernières saisons (55PJ-48B-34A-82P), mais il est pleinement conscient de l’ampleur du saut qui l’attend pour jouer et exceller au niveau junior majeur.

« Honnêtement, avec la façon dont notre saison s’est déroulée jusqu’à présent, sans jouer de vrais matchs au niveau Midget AAA, il est difficile d’imaginer que je jouerai à ce niveau-là [la saison prochaine]. Mais je fais tous les efforts sur et hors de la glace pour y arriver », a admis Bourque.

« Depuis le début de la saison, j’ai travaillé sur plusieurs aspects de mon jeu, mais j’ai surtout travaillé sur les petits détails qui me permettront de passer au niveau supérieur. Même si le repêchage arrive bientôt, mes priorités restent les mêmes ; jouer un rôle important au sein de mon équipe tout en faisant passer mon jeu au prochain niveau », a déclaré Bourque avec confiance.

Ce jeune homme confiant est le même qui a fait tourner la tête de nombreux recruteurs de la LHJMQ au cours des derniers mois. Bien qu’il n’ait participé à aucun match de saison régulière cette année, Bourque a tout de même réussi à se faire un nom.

« Malgré certains éléments techniques qui doivent encore être peaufinés, l’intuition d’Alexis durant un match lui permet de dominer ses adversaires. Il est jeune et a encore beaucoup de temps pour progresser avec son coup de patin », a déclaré Claude Gosselin de la Centrale de soutien au recrutement de la LHJMQ.

« Alexis garde ses pieds en mouvement, soutient ses coéquipiers en tout temps et est présent dans les zones avec beaucoup de trafic, en particulier près du filet adverse », ajoute-t-il. « Ses replis défensifs et son implication dans sa propre zone sont tout aussi impressionnants. Alexis a toutes les qualités pour devenir un très bon joueur de la LHJMQ. »

Bien qu’il ait lui-même pris toutes les mesures nécessaires pour améliorer son sort avant le repêchage de juin prochain, Alexis Bourque ne tarde pas à remercier ses parents et ses entraîneurs pour leur soutien indéniable.

« Ma famille a toujours été là pour moi, même pour les pratiques tôt le matin », dit-il. « Ils ont investi du temps et de l’argent pour me permettre de pratiquer mon sport. Qu’il s’agisse d’entraînements, de matchs ou de tournois en pleine saison et même de tournois de hockey printaniers, ils ont passé tellement de temps à l’aréna et de temps loin de leur travail pour moi. »

« Quant aux entraîneurs de L’Intrépide, ils m’ont beaucoup aidé cette saison. Ils n’ont jamais changé leur approche et ils nous ont fait pratiquer comme si nous allions revenir au jeu bientôt », a déclaré Bourque. « Cette stratégie m’a aidé à progresser. Ça m’a toujours poussé à m’améliorer et non de penser à quand mon prochain match serait. Je me suis davantage développé en tant que joueur en raison de leur méthodologie de coaching et de leur dévouement. »

Chaque jeune joueur gère l’adversité et la pression différemment. Alexis Bourque continue d’utiliser ces aspects du hockey pour s’améliorer, ce qui le distingue définitivement des autres joueurs de son âge.

 

plus de nouvelles
0:55
Dévoilement des finalistes pour l'Entraineur de l'année
Il y a 2 heures
1:26
Mises en échec du mois | Mai/Juin 2021
Il y a 22 heures
3:38
Shawn Element Sous Écoute
Il y a 1 journée
0:58
Mike Hoffman félicite le gentilhomme de l’année
Il y a 4 jours
0:56
Les nommés du Trophée Selke maintenant connus
Il y a 4 jours
Moment Communautaire | Cole Huckins encourage les dons de sang
Il y a 5 jours