MENU

Samuel Asselin: Encore sur la route de la gloire

 

Pour Samuel Asselin, il s’agit d’une route avec laquelle il est familier.

Vendredi le 21 septembre dernier, quelques heures après que la bannière de la Coupe Memorial qu’il a aidé à remporter en tant que membre du Titan d’Acadie-Bathurst ait été hissée dans les hauteurs du K.C. Irving Regional Center, Asselin passait du nord de la province au sud. Tout ça après avoir reçu l’appel de son directeur général, Sylvain Couturier.

Cinq appels, en fait.

« Je me doutais bien que quelque chose allait se passer », a dit Asselin. « Vendredi matin j’ai regardé mon téléphone et j’ai vu cinq appels manqués de [Couturier]. À ce point-là, j’étais certain. »

Ce que le natif de l’Assomption, Québec âgé de 20 ans savait, c’est qu’il venait d’être échangé. Pour le joueur de centre reconnu pour son efficacité dans les deux sens de la patinoire, il s’agissait d’un deuxième échange dans la même année, lui qui avait été acquis par le Titan des Cataractes de Shawinigan le 3 janvier dernier.

Il prenait donc la route vers Sackville, Nouveau-Brunswick afin de sauter dans l’autobus de sa nouvelle formation. Cette nouvelle formation étant les Mooseheads de Halifax, l’équipe hôte de la Coupe Memorial 2019.

Pour Asselin, de passer d’un club en reconstruction à un club aspirant aux grands honneurs pour une deuxième fois en 2018 lui a procuré un élément différent qu’à sa première expérience.

« La dernière fois c’était plus surprenant », explique Asselin. « Cette fois je savais que ça allait probablement se produire, je ne savais juste pas quand. La dernière fois je ne m’y attendais pas du tout. Mais après avoir été échangé une fois, tu sais à quoi t’attendre. Ça te prépare. C’était comme du déjà-vu. »

Ce qui n’est plus surprenant du tout, c’est le genre de hockey qu’Asselin amènera aux Mooseheads. Après avoir terminé le tournoi à égalité pour le plus de buts avec cinq, incluant le but d’assurance lors de la finale, Asselin a été nommé sur l’équipe d’étoiles de la Coupe Memorial. Tout ça après une performance de 11 points pour le Titan lors des séries éliminatoires de la Coupe du Président de 2018.

C’est exactement le genre d’expérience que le directeur général des Mooseheads, Cam Russell, désirait ajouter à sa formation.

« Il est tellement un joueur complet », notait Russell. « C’est un compétiteur. Il amène des aptitudes que plusieurs sous-estiment. Il joue gros dans les gros matchs et amène du leadership. D’ajouter Samuel à notre groupe était important pour nous. »

Asselin espère que l’expérience de ses championnats qu’il amènera avec lui au nord du Nouveau-Brunswick pourra bénéficier à ses coéquipiers. C’est cette même expérience qui lui a appris qu’il y a beaucoup plus qui se cache en arrière des victoires que ce qui peut être observé en un simple coup d’oeil.

« Si tu veux gagner, tu as besoin d’une chambre forte », a-t-il remarqué. « Tu dois savoir ce que ça prend pour jouer jusqu’à la fin du mois de mai. Tu as besoin de la discipline qui te permet de poursuivre jusqu’à cette période de la saison, qui te force à continuer à travailler, à t’entraîner et à bien manger, même si la saison s’étire de beaucoup. J’espère être là pour les gars et d’amener mon expérience et mon leadership au vestiaire des Mooseheads. »

C’est une paire de visages familiers qu’Asselin rejoint dans la chambre en Antoine Morand et Jordan Maher. Les trois ont soulevé la 100e Coupe Memorial avec le Titan au mois de mai dernier à Régina, en Saskatchewan.

« C’est assez fou quand on y pense », remrque Asselin. « À chaque fois que tu gagnes avec des gars comme eux, tu gardes un certain respect pour eux. J’ai joué sur la ligne de Jordan le printemps dernier, et Antoine est un de mes meilleurs amis. »

Bien entendu, la route vers la victoire des Mooseheads sera longue, comme elle l’est pour toutes les équipes. De plus, cette longue route ne les mènera pas à domicile avant la fin du mois d’octobre. Avec les rénovations prenant place au Scotiabank Center, l’équipe débute sa saison sur un voyage à l’étranger qui ne dure pas moins de 15 matchs.

Alors que Russell prend un peu de recul face à cette expérience, il voit Asselin et ses joueurs vétérans jouer un rôle clé afin de tirer un maximum de la situation.

« Nous ferons face à de l’adversité », dit Russell. « Cette première partie de notre cédule sera difficile. C’est important d’avoir des gars comme Samuel et nos autres vétérans pour nous donner une certaine stabilité. Nous considérons nos joueurs de 20 ans comme étant une prolongation de notre groupe d’entraîneurs. En même temps, il y aura beaucoup de positifs et de rapprochements avec cette situation. Nous allons savoir de quoi notre équipe est réellement faite. »

Alors qu’Asselin et ses nouveaux coéquipiers empruntent cette longue route – tant au sens figuré que réel – leur destination demeure inchangée.

« La saison dernière à Bathurst, nous nous disions toujours que notre objectif était de remporter la dernière partie que l’on allait disputer dans l’année. Cette saison, l’objectif est le même avec Halifax. »

Il n’y a aucun doute, Samuel Asselin est encore sur la route vers la gloire.

plus de nouvelles
Neuf joueurs de la LHJMQ au Camp d’Équipe Canada Junior
Il y a 10 heures
2:04
Jeux de la semaine LHJMQ | 28 octobre 2020
Il y a 1 journée
31 joueurs LHJMQ sur la liste préliminaire de la Centrale de recrutement LNH
Il y a 1 journée
La LHJMQ annonce une mise à jour de son calendrier
Il y a 2 jours
2:19
Arrêts de la semaine Vaughn | 27 octobre 2020
Il y a 2 jours
Équipe de la semaine Vidéotron | 2020-2021 | Semaine 4
Il y a 3 jours