MENU

Saguenéens | Nos 20 ans de la saison 2020-21

Chicoutimi, Sagueneens

Un dernier tour de piste qui promet

Après la déception engendrée par la fin de saison écourtée, les joueurs de 20 ans Samuel Houde, Alexis Shank et Karl Boudrias se tournent maintenant vers une importante saison, leur toute dernière au sein du circuit Courteau. Avec de nouveaux rôles, des objectifs en tête et des responsabilités différentes, le trio vétéran des Saguenéens est prêt à affronter la fin d’une étape charnière de leur vie.

COVID-19 oblige, les trois joueurs de 20 ans des Saguenéens pour la saison 2020-2021 ont été dans l’obligation de trouver de nouvelles manières de se dépasser cet été. Alors que les salles de gyms et les patinoires étaient fermées, Samuel Houde, Karl Boudrias et Alexis Shank ont tous vécu une certaine période d’adaptation. Toutefois, le trio est maintenant fin prêt pour le camp d’entraînement et demeure impatient de reprendre l’action.

Karl Boudrias : une coupe et rien d’autre

Lorsque questionné à savoir ce qui lui permettrait de quitter la LHJMQ sans aucun regret au printemps prochain, Karl Boudrias a été franc, clair et concis. Seulement deux mots suffiront pour éliminer tout regret de son parcours : « Une coupe ».

Avec ce but en tête, le #86 des Sags ne s’en cache pas, il est déterminé à connaître une grosse saison l’an prochain. Optimiste, Boudrias veut tout mettre en œuvre pour devenir le meilleur joueur qu’il peut être, dans le but d’offrir la meilleure chance à son équipe de gagner.

En tant que l’un des trois seuls joueurs de 20 ans, celui qui a été acquis des Foreurs de Val d’Or l’hiver passé n’a pas besoin d’aller chercher très loin pour trouver la motivation pour se dépasser : « C’est un privilège, pour moi, de jouer à 20 ans pour les Saguenéens. […] Qu’ils m’aient fait confiance pour me garder, je trouve ça très excitant et j’ai juste hâte de pouvoir performer avec cette équipe-là. » En dépit de son statut de 20 ans qui le motive, Boudrias a aussi l’ambition et la volonté de se dégoter un contrat professionnel à la fin de la campagne.

Auteur de 15 points en 24 rencontres sous les couleurs saguenéens, Boudrias est conscient de l’importance de son nouveau rôle et de l’expérience qu’il apportera à sa formation. Devant ce nouveau ce défi, ce qu’il a vécu avec la formation chicoutimienne l’an dernier lui servira grandement, selon lui.

« L’année passée, l’équipe a vécu c’était quoi bâtir une équipe gagnante. On sait qu’est-ce qu’il nous faut. On a vu des leaders partir comme Bibeau et Harvey-Pinard. Ce sont des gars qui savent gagner et qui l’ont fait auparavant. […] De les côtoyer, ça t’apprend comment être une personne qui veut gagner et à travailler chaque pratique. »

Alors que la saison s’amorcera sans partisans, le défenseur originaire de Châteauguay s’apprête à vivre un dernier tour de piste peu commun.

« On joue au hockey depuis qu’on a quatre ou cinq ans. On est passionnés. C’est vraiment jouer au hockey qui est plaisant. Embarquer sur la glace, le feeling de patiner, de marquer un but, de gagner un match. Ce sont tellement des émotions qui sont difficiles à exprimer. […] Je suis déçu, mais en même temps, je fais ce que j’aime le plus. », a admis Boudrias au sujet de la saison qui va débuter avec des gradins vides.

Samuel Houde : poursuivre sur sa lancée de l’an dernier

L’attaquant Samuel Houde a terminé la dernière saison au deuxième rang dans pointeurs des Saguenéens avec une récolte de 52 points, et ce, malgré le fait qu’il ait manqué plusieurs semaines d’action à cause d’une blessure au poignet.

« C’est certain qu’avec le début de saison que j’avais eu l’année passée, je veux continuer sur cette lancée-là et même à 20 ans, je pense que je pourrais en faire encore plus. », a dit Houde, envieux de transporter ses succès de l’an dernier à cette année.

Dans le vestiaire et sur la patinoire, le #88 des Saguenéens est prêt à avoir un plus grand rôle, même s’il s’est déjà habitué à la fonction l’an dernier : « L’année passée, j’avais déjà un rôle de leader à 19 ans. Maintenant à 20 ans, ça va vraiment être plus pour le titre de joueur de 20 ans, mais sinon, mon rôle ne va pas changer, je vais essayer d’être un bon leader pour la chambre, un bon leader sur la patinoire et d’amener l’équipe à son meilleur [niveau]. »

Libre comme l’air depuis que le Canadien de Montréal ne lui a pas offert un contrat, l’ancien choix de premier tour des Saguenéens est décidé à trouver preneur :  « C’est ma motivation première. Pas le fait que le Canadien ne m’ait pas offert de contrat, juste le fait que je veux aller chercher un contrat [à la fin de la prochaine saison]. »

S’il dit vivre au jour le jour, Houde peut difficilement nier que cette prochaine saison sera sa dernière dans la LHJMQ : « J’essaie de ne pas trop y penser parce que je sais que c’est ma dernière saison junior. Ça fait cinq ans que je suis à Chicoutimi donc ça va être quand même assez difficile quand je vais partir, mais je veux vraiment avoir encore du plaisir à jouer cette année. »

Ce n’est pas pour autant qu’Houde ne souhaite pas boucler la boucle en beauté. Malgré les départs, Samuel Houde estime que le talent et l’expérience sont tous les deux réunis pour permettre aux Saguenéens de viser un championnat.

Alexis Shank : faire son travail

« Je sais que je vais quand même avoir un assez gros rôle. En fait, on ne le se cachera pas, je suis me fait dire par mon coach que, les 20 ans, on va avoir besoin de nous cette année! On vise encore la coupe cette année, mais il y a quand même des joueurs qui sont partis, donc ça va être à moi, Houde et Boudrias de faire la part des choses. De jouer un peu plus vétéran. […] C’est vraiment un bon défi. » a souligné le gardien Alexis Shank au sujet de ses nouvelles responsabilités cette année.

Pour Alexis Shank, ce nouveau rôle en question n’est pas près d’affecter sa mentalité, autant dans la chambre que sur la patinoire. Le gardien étoile des Saguenéens n’a pas l’intention de se mettre trop de pression sur les épaules : « Mon objectif cette année? Faire mon travail, comme chaque année. Je ne veux pas m’en donner trop non plus. Ça commence avec de petits objectifs. Faire ma part des choses. Mon travail, c’est d’arrêter les rondelles et c’est ce que je veux faire de mieux. »

Dans la même veine que ses coéquipiers âgés de 20 ans, la possibilité de remporter un titre avec les Sags l’excite au plus point et pour ce faire, Shank est confiant que la chimie présente dans le vestiaire sera un atout : « Il y a beaucoup de joueurs qui sont partis [depuis l’an dernier], mais il y en a aussi beaucoup qui reste. On parle de Lapierre, Mercer, Crevier, Rafanomezantsoa et d’autres. […] Il y a beaucoup de gars qui reviennent, donc on va avoir quand même une bonne chimie d’équipe. Je pense que ça va être clé pour l’équipe cette année.

Le cerbère originaire de Laval se dit ravi de disputer sa dernière saison junior avec les Saguenéens de Chicoutimi, équipe qui l’a repêché au 4e tour en 2016 : « Le plus beau scénario serait de finir ma carrière [à Chicoutimi] étant donné que je l’ai commencée là et que je me suis vraiment attaché à la ville. Aussi, je voulais vraiment qu’il y ait une saison parce que jouer à 20 ans, c’est une chance exceptionnelle. »

 

 

plus de nouvelles
2:06
Nos 18 | Aperçu de la saison 2020-2021 des Sea Dogs
Il y a 7 heures
Nos 18 | Les Sea Dogs prêts pour un coup d’éclat
Il y a 7 heures
1:42
Nos 18 | Top 5 Jeux de 2019-2020 des Sea Dogs
Il y a 18 heures
1:52
Nos 18 | Aperçu de la saison 2020-2021 des Mooseheads
Il y a 2 jours
Nos 18 | La troupe continue de grandir à Halifax
Il y a 2 jours
1:09
Nos 18 | Top 5 Jeux de 2019-2020 des Mooseheads
Il y a 2 jours