MENU

Nos Anciens | David Bernier profite de la vie à la ferme

 

La prochaine fois que vous dégusterez un poulet rôti, vous devriez avoir une petite pensée pour David Bernier car il y a de très fortes chances que le repas principal dans votre assiette provienne de la ferme de cet ancien attaquant.

Avant de travailler dans le domaine de la volaille, celui qui est aujourd’hui âgé de 43 ans a disputé cinq saisons dans la LHJMQ. Entre 1994 et 1999, il a porté les couleurs du Laser de St-Hyacinthe, des Huskies de Rouyn-Noranda, des Harfangs de Beauport, et puis des Remparts de Québec.

Bernier est également l’un des rares à avoir été repêché à deux reprises par des équipes de la LNH. Il a d’abord été le choix de septième ronde des Oilers d’Edmonton en 1996, avant de devenir une sélection de huitième tour des Ducks d’Anaheim lors du repêchage de 1998.

Mais au lieu de faire carrière en représentant les canards en Californie, ce sont plutôt les poulets du Québec qui ont conquis le cœur de David Bernier.

« Je n’avais pas besoin d’études avancées pour faire [le travail] que je fais présentement sur la ferme. Je n’ai donc pas été très loin là-dedans », admet l’ancien ailier droit.

Cependant, Bernier reconnaît tout même avoir appris beaucoup d’éléments durant son séjour dans le circuit Courteau. Il pense notamment aux qualités qu’il a développées comme la rigueur et la discipline, qui lui sont toujours bénéfiques.

« Ces qualités me servent bien dans mon travail au quotidien. Je pense aussi au sens de l’organisation, à l’éthique de travail et à l’organisation du temps », ajoute-t-il sur ses apprentissages au hockey junior.

QUE_BernierDavid_199899

Suite à sa carrière dans la LHJMQ, Bernier a joué une saison avec les Buzzards d’El Paso dans la Ligue de hockey professionnelle de l’Ouest (1999-2000), et une autre avec les Jackals d’Elmira de la Ligue de hockey United (2000-2001).

« Je ne voulais pas passer ma vie dans les [ligues] mineures », se souvient-il. « Après deux ans, j’en avais déjà assez. J’ai donc décidé de revenir travailler sur la ferme familiale. J’avais quand même un très bon plan B! »

Seulement quelques années plus tard, il devient propriétaire de la ferme familiale qui est située à St-Valérien, un village niché entre Granby et St-Hyacinthe, en Montérégie.

Aujourd’hui, son entreprise fournit plus d’un million de poulets à chaque année. Ils se retrouvent tous chez Exceldor, qui transforme la volaille pour ensuite la vendre aux restaurants, aux épiceries et aux supermarchés à-travers la province.

« J’ai toujours été un gars plus manuel. Je réussissais bien à l’école, mais je suis plus un gars de terrain » reconnaît Bernier. « J’adore travailler dehors et je ne suis pas fait pour rester assis devant un bureau à l’année longue. »

« Et puis, j’ai grandi dans cet environnement », poursuit-il. « Je travaillais sur la ferme à tous les étés quand je jouais au hockey. J’adore ce style de vie! »

Bernier fait également la culture du maïs et du soja sur ses vastes terres de 350 acres. Ces produits sont ensuite vendus à des meuneries et servent à acheter la nourriture pour ses poulets.

Bien que la vie de fermier en est une qui est très chargée, l’ancien hockeyeur chaussait encore les patins régulièrement avant la pandémie.

« Je joue à St-Hyacinthe, avec une petite gang de gars qui ont déjà joué dans la LHJMQ ou dans la Ligue nord-américaine. On essaie de se maintenir en forme un peu! », rigole-t-il.

Parmi le groupe on retrouve Hugo Bertrand et David Desnoyers, deux anciens coéquipiers de Bernier avec le Laser de St-Hyacinthe.

Durant ses temps libres, David Bernier suit aussi de près la carrière de son fils Alexis, un défenseur de 15 ans qui évolue présentement avec les Gaulois de St-Hyacinthe, au niveau M18 AAA.

« Il mange du hockey, on verra bien ce qui lui arrivera », souligne le papa rempli de fierté. « Pour l’instant, ça va quand même bien pour lui. On espère le voir sortir assez tôt au prochain repêchage. »

Si les astres continuent de s’aligner, David Bernier pourrait bientôt être de retour dans les arénas de la LHJMQ…

plus de nouvelles
Concours «Arranges-y le portrait!» 2022 | Gagnant Maxi Chicoutimi
Il y a 11 heures
Repêchage LHJMQ 2022 | Sous la Loupe : Thomas Desruisseaux
Il y a 14 heures
4:19
Xavier Bourgault marque en prolongation! Cataractes 1 Remparts 0
Il y a 1 journée
7:08
Les espoirs des Canadiens brillent! Phœnix 4 Islanders 3
Il y a 1 journée
1:00
Brett Budgell est le Joueur humanitaire de l'année
Il y a 1 journée
0:50
Jakub Brabenec met la main sur le Trophée Michel-Bergeron
Il y a 1 journée