MENU

Moment Communautaire | Samuel Régis et ses amis à quatre pattes

 

C’est entouré d’animaux que Samuel Régis a vécu toute sa jeunesse. Un peu plus et on l’appelait Docteur Dolittle!

À différentes époques, on pouvait retrouver dans le domicile familial son fidèle labrador Max, la chatte Misty et ses 10 chatons, en plus d’une famille de tortues errantes.

C’est pourquoi lorsque le personnel des Huskies de Rouyn-Noranda cherchait des bénévoles pour aller faire un tour au refuge pour animaux La Bonne Étoile, Régis a été le premier à lever la main.

processed-e6485d9b-d2d4-40b0-95b5-b761d8aed2bf_C1c2vPt2

 

En grandissant à Châteauguay, c’est dès l’âge de huit ans que le petit Samuel a pris l’habitude de s’occuper de ses animaux, accompagné de ses deux frères. Le rituel faisait partie de leur routine quotidienne.

Aussi loin qu’il puisse se rappeler, les animaux ont toujours fait partie de sa vie.

« Quand j’étais jeune, on a ramassé une chatte errante et on l’a adoptée. Un an plus tard, elle a eu des chatons et ils sont tous restés avec nous », raconte le joueur qui est aujourd’hui âgé de 20 ans. « Puis, elle est disparue. Elle est finalement revenue juste avant l’hiver avec une autre portée! »

Malgré l’ampleur de la tâche, le jeune Régis se faisait un devoir de nourrir ses nouveaux petits compagnons quotidiennement.

« Ce n’était pas si pire parce qu’ils n’entraient pas dans la maison », raconte-t-il. « Ils vivaient tous dans le garage. On s’amusait avec eux, donc ce n’était pas du tout une corvée de s’en occuper. »

Un beau jour, c’est une famille de tortues qui s’est invitée chez les Régis.

« Une mère tortue a pondu ses œufs juste devant chez nous. Une journée de tempête, les œufs ont éclos et les petits ont pris la mauvaise direction. Ils s’en allaient vers la rue! », se souvient le défenseur des Huskies.

« Quelques-uns ont été écrasés, mais on a réussi à en sauver 13. On les a placés dans un aquarium et on les a gardés jusqu’au printemps. On les a ensuite tous relâchés dans la nature. »

Voilà donc pourquoi Samuel Régis est devenu, en compagnie de cinq de ses coéquipiers, un véritable ambassadeur pour le refuge. Il souhaite ainsi sensibiliser la population au sort qui est malheureusement trop souvent réservé aux animaux de compagnie.

processed-8709fbc0-6176-43a6-b769-5168ae8bfdaa_PBPL02IH

« Il y a beaucoup d’animaux qui sont abandonnés à chaque année. Mais, heureusement, il y a des gens pour s’occuper de ces animaux-là », admet-il. « On voulait un peu utiliser le statut que nous avons à Rouyn-Noranda pour sensibiliser la population et venir en aide au refuge en même temps. »

Et, comble de bonheur, Samuel Régis s’est retrouvé dans une famille de pension qui héberge Buddy, un labrador qui lui rappelle drôlement son ancien compagnon Max.

« C’est la même race et c’est un chien qui a beaucoup d’énergie. Il m’a rapidement adopté comme nouvel ami », dit-il en riant.

Le défenseur ne pourrait s’imaginer une vie sans ses nombreux amis à quatre pattes et c’est pourquoi il a accepté de s’impliquer auprès de La Bonne Étoile.

« Les animaux m’ont beaucoup apporté quand j’étais jeune. Je me suis beaucoup amusé avec eux », se souvient-il. « On veut tout simplement que les gens réalisent qu’ils sont mieux d’aller porter leurs animaux dans des refuges plutôt que de les abandonner. »

processed-f62dd196-83e7-4eb3-bb0d-57c7cceb69a0_G5y5OHwA

plus de nouvelles
Concours «Arranges-y le portrait!» 2022 | Gagnant Maxi Chicoutimi
Il y a 11 heures
Repêchage LHJMQ 2022 | Sous la Loupe : Thomas Desruisseaux
Il y a 13 heures
4:19
Xavier Bourgault marque en prolongation! Cataractes 1 Remparts 0
Il y a 1 journée
7:08
Les espoirs des Canadiens brillent! Phœnix 4 Islanders 3
Il y a 1 journée
1:00
Brett Budgell est le Joueur humanitaire de l'année
Il y a 1 journée
0:50
Jakub Brabenec met la main sur le Trophée Michel-Bergeron
Il y a 1 journée