MENU

Moment Communautaire | Kaylen Gauthier a le cœur à la bonne place

 

L’implication dans la communauté, c’est un peu comme la potion magique pour Kaylen Gauthier. Il est littéralement tombé dedans quand il était petit.

Le paternel, Denis Gauthier, était l’un des premiers à s’impliquer un peu partout, alors qu’il portait les couleurs des Flames de Calgary. L’ancien professionnel a transmis ses belles valeurs à ses deux fils, Ethan et Kaylen.

« Quand j’étais jeune, je voyais les gars du junior majeur quasiment comme des dieux. Je veux maintenant redonner à mon tour aux plus jeunes », raconte le défenseur du Phœnix de Sherbrooke.

« Chaque année, je vais voir la personne qui est responsable des activités communautaires (dans le cas du Phœnix, on parle d’Annie St-Amand), pour que je puisse m’impliquer le plus possible », ajoute-t-il. « Ce sont des valeurs familiales. J’appréciais l’implication des joueurs du junior quand j’étais jeune et je voulais être comme eux. Ça voulait dire beaucoup quand ces gars-là prenaient du temps pour nous. »

kaylenge4

C’est pourquoi Denis Gauthier s’est assuré que ses deux fils suivent dans ses traces.

« Mon père est un homme très généreux et ce sont les valeurs qu’il nous a transmises. Chaque fois qu’il avait la chance d’aider quelqu’un, il n’y pensait pas deux fois avant d’agir. »

Le patineur de 20 ans se souvient de sa jeunesse à Drummondville. Il suivait les moindres faits et gestes de son idole, l’ancien capitaine des Voltigeurs Charles-David Beaudoin.

« Quand j’allais dans la chambre des joueurs, c’était toujours le premier à venir me parler et jouer avec moi », se souvient Kaylen. Aujourd’hui, c’est à son tour d’inspirer une nouvelle génération.

« Quand je rencontre les jeunes, je vois des étoiles dans leurs yeux. Ça les rend heureux de pouvoir nous côtoyer. Ça m’apporte beaucoup de gratitude », affirme-t-il. « Avec la position que nous avons comme modèles dans la société, je pense vraiment que c’est notre devoir de redonner à la communauté. Quand un jeune vient te voir et te dit que tu es son joueur favori, tu réalises l’impact que tu as sur lui. »

Gauthier tient à préciser que la direction du Phœnix est un partenaire de premier ordre pour permettre aux joueurs de s’impliquer un peu partout dans leur milieu de vie. Dans son cas, cette implication ne date pas d’hier, puisqu’il était déjà très présent dans la communauté durant son séjour avec les Voltigeurs.

« À Drummondville, durant l’année Covid-19, on avait fait de la livraison pour les gens qui ne pouvaient pas sortir de chez eux. On sortait faire leurs courses et on leur rapportait, sans rien leur charger. On a fait ça parce que ça nous faisait plaisir », mentionne le défenseur.

« Depuis ce temps-là, j’ai monté mon école de hockey pour les jeunes à Drummondville. C’est un autre projet dont je suis très fier. Le but était de permettre aux jeunes d’avoir du plaisir, surtout après qu’ils aient manqué deux ou trois ans de hockey à cause de la pandémie. »

kaylen copy

Le vétéran multiplie également les visites dans les écoles de la région et se pointe régulièrement le nez aux entraînements des différents programmes de hockey mineur.

Récemment, il a participé à une initiative mise sur pied par le Phœnix, qui consistait à faire don de 150 billets (pour deux rencontres) à des organismes comme la Fondation Rock Guertin, qui vient en aide aux familles les plus démunies.

« Pour certains, c’est la seule sortie qu’ils peuvent faire. Ça me fait énormément plaisir de participer à ce genre d’initiative. »

Durant le dernier camp d’entraînement, le capitaine du Phœnix a également participé à une distribution de paniers de nourriture.

« Je me souviens des enfants de ces familles qui étaient émus quand ils voyaient une boîte de céréales. On voyait que c’était spécial pour eux », se rappelle Kaylen. « Ça nous fait réaliser à quel point nous sommes chanceux. Ça m’a donné envie de permettre à ces jeunes et à leurs familles de sortir un peu de la maison et de faire des choses qu’ils ne peuvent habituellement pas faire. C’est un des événements qui m’a le plus touché au cours de la dernière année. »

Peu importe où sa carrière va le mener, le jeune homme a bien l’intention de poursuivre son implication au sein de la communauté.

« Je vois que je peux faire une différence et c’est ce qui me donne envie de continuer. C’est quelque chose qui va rester avec moi pour le reste de ma vie. Ce sentiment d’accomplissement sera toujours important pour moi. »

kaylen55

plus de nouvelles
Semaine des Enseignants 2023 | Des joueurs de la LHJMQ louangent leurs professeurs
Il y a 7 heures
2:23
Jeux de la semaine LHJMQ | 2022-2023 (Semaine 19)
Il y a 9 heures
La Semaine de prévention du suicide 2023 se déroule du 5 au 11 février
Il y a 1 journée
Repêchage LNH 2023 | Sous la Loupe : Tyler Peddle
Il y a 1 journée
Classement du Top 10 Kia de la LCH 2022-2023 – 18e semaine
Il y a 1 journée
Équipe de la semaine Vidéotron | 2022-2023 | Semaine 19
Il y a 2 jours