MENU

Moment Communautaire | Édouard Charron lance son école d’hockey pour les jeunes

 

Édouard Charron adore s’impliquer auprès des jeunes. Il est parfaitement conscient du fait qu’il est un modèle pour de nombreux hockeyeurs en herbe qui veulent suivre dans ses traces.

C’est pourquoi, en compagnie de deux de ses amis, il a décidé de lancer sa propre école de hockey cet été à Drummondville. Ensemble, ils veulent accueillir entre 40 et 60 jeunes de niveau novice et atome.

« L’idée est venue pendant les longs trajets en autobus! On a toujours eu l’idée de lancer un projet, mais on ne savait pas exactement quoi », raconte le joueur de centre des Voltigeurs.

Son coéquipier Charles-Antoine Dumont, ainsi que Kaylen Gauthier (qui a été échangé au Phoenix de Sherbrooke à la mi-saison) feront aussi partie de l’aventure.

« On est trois gars qui mangent du hockey. Alors on s’est dit : pourquoi ne pas redonner aux jeunes quelque chose que nous avons eu la chance d’avoir?  À force d’en discuter, le tout a fini par se concrétiser et l’école de hockey verra finalement le jour cet été. »

Pendant une semaine, les deux groupes auront droit à deux séances d’entraînement par jour sur la glace et une session en gymnase.

Charron©Ghyslain Bergeron

« On s’est entouré d’autres joueurs de la LHJMQ, ce qui fait qu’on aura une belle équipe pour les jeunes qui seront présents », mentionne le patineur originaire de St-Hyacinthe.

Les instructeurs mettront évidemment l’accent sur le développement des habiletés de base, mais aussi sur l’aspect mental du jeu.

« On veut offrir aux jeunes une autre possibilité de s’améliorer et leur apporter notre expérience », assure Charron. « On veut aussi développer l’esprit de compétition. Mais la priorité sera le plaisir de jouer au hockey! »

Le joueur de 20 ans a eu la chance de participer à plusieurs écoles du genre en grandissant. C’est aujourd’hui à son tour de transmettre son savoir aux jeunes.

« J’ai commencé à participer à des écoles de hockey vers l’âge de 8 ans. J’ai aussi travaillé pendant trois ans à l’école de hockey de l’Académie des Gaulois. C’est certain que cette expérience m’a inspiré à lancer la mienne », explique-t-il.

S’occuper des jeunes est quelque chose d’habituel pour Édouard Charron. Il se fait un plaisir de rencontrer les jeunes partisans des Voltigeurs après les rencontres. Il prend le temps de jaser avec eux, mais aussi avec les parents.

La prise de photos, la signature de rondelles, de casquettes et de chandails sont évidemment au menu.

EdouardEnfant2

« On voit beaucoup de sourires dans le visage des jeunes », mentionne celui qui a récemment conclu sa quatrième saison à Drummondville. « Je pense que ça fait partie de notre travail de redonner quelque chose aux jeunes qui nous suivent. »

« C’est notre futur et on est des exemples pour eux. Pour moi, c’est juste du bonbon d’avoir la chance de rencontrer ces jeunes », lance-t-il avec enthousiasme. « Je sais que les jeunes sont vraiment excités de nous voir. Je me souviens une fois que je les entendais crier mon nom avant que j’entre dans la chambre. J’ai été un peu surpris! Je pense qu’ils sont vraiment heureux qu’on fasse ça pour eux. Leurs sourires sont vraiment la plus belle récompense qu’on puisse avoir. »

Avec un père enseignant, Édouard Charron a toujours compris l’importance de donner un peu de son temps aux plus jeunes, qu’ils soient sportifs ou non.

« Ça a toujours été important pour moi de faire quelque chose pour les plus jeunes, surtout que ça n’a pas été facile au cours des dernières années avec la pandémie. Je veux leur redonner un peu de joie et des sourires. C’est ça le plus beau côté d’être un joueur de hockey! »

EdouardEnfant1

 

plus de nouvelles
Le Canada remporte l'or
Il y a 10 heures
2:31
Le parcours de Sylvain Losier
Il y a 2 jours
2:24
Top 10 - Arrêts de l'année
Il y a 3 jours
2:46
Top 10 - Les buts de l'année
Il y a 4 jours
Six joueurs de la LHJMQ sélectionnés pour représenter le Canada
Il y a 5 jours
Nos Anciens - De protecteur de son territoire à protecteur du peuple
Il y a 6 jours