MENU

Les joueurs de la LHJMQ offrent tout un spectacle au Mondial Junior 2021

HHOF-IIHF Images

 

Le Championnat mondial junior 2021 de l’IIHF à Edmonton, Alberta, était un événement unique en son genre qui, on l’espère, ne se reproduira plus jamais dans de telles circonstances. Malgré tous les défis rattachés à la tenue d’un événement en environnement protégé, plusieurs joueurs de la LHJMQ se sont retrouvés sous les projecteurs.

 

Le Canada s’est doté d’un alignement plus fort qu’à l’habitude et a navigué assez facilement jusqu’au match de la médaille d’or, où son élan a été freiné par une équipe tout aussi impressionnante des États-Unis. Malgré la finale crève-cœur, quatre joueurs du circuit Courteau ont fait bonne impression durant la période des Fêtes.

Le capitaine de Val-d’Or, Jakob Pelletier, a obtenu sept points en autant de rencontres tout en démontrant le genre de leadership qui lui a mérité le « C » avec les Foreurs et les Wildcats de Moncton dans sa carrière LHJMQ. Pendant ce temps, l’attaquant des Saguenéens de Chicoutimi Dawson Mercer était de retour au sein de l’équipe avec qui il a remporté la médaille d’or l’an dernier. L’attaquant a changé la donne à plusieurs reprises pour les Canadiens, comme en témoignent ses six points et sa promotion au sein de l’alignement tout au long de l’événement.

À la ligne bleue, le capitaine des Mooseheads de Halifax Justin Barron a procuré non seulement de la profondeur, mais aussi de solides présences sur la glace dans plusieurs moments clés pour une brigade défensive canadienne qui regorgeait de talent. Le tout a résulté en deux aides et un rendement de +5 en sept matchs pour Barron. Même si Jordan Spence, récemment échangé de Moncton à Val-d’Or, n’a disputé que deux rencontres dans le tournoi, il a tout de même été en mesure de procurer un moment charnière dans le match de ronde préliminaire entre le Canada et la Slovaquie. Le défenseur a inscrit le premier but de la rencontre, sur son premier tir du tournoi, lors de sa première présence sur la glace, dans l’éventuel triomphe de 3-1 des siens.

 

La Russie a quant à elle quitté Edmonton en quatrième place. Sa première partie, une victoire de 5-3 contre les États-Unis, a permis à l’attaquant des Cataractes de Shawinigan Vasily Ponomarev de se faire remarquer. Ce dernier a trouvé le fond du filet à deux reprises dans ce qui allait s’avérer être la seule défaite du tournoi des Américains. Ponomarev a terminé le Mondial junior avec trois buts, se retrouvant aux côtés de Mercer comme étant un des quatre joueurs à avoir inscrit un but en désavantage numérique durant l’événement. Le capitaine des Tigres de Victoriaville, Mikhail Abromov, a été laissé de côté pour les deux premiers matchs de la Russie, mais il a procuré deux aides et beaucoup d’intensité pour le reste du tournoi. Finalement, c’est le défenseur des Saguenéens Artemi Kniazev qui a mené tous les arrières russes avec ses quatre points.

 

L’équipe de la République tchèque a terminé l’événement au septième rang. L’ailier Adam Raska de l’Océanic de Rimouski, qui effectuait un retour au sein de son équipe nationale junior, a obtenu une aide en quatre matchs, en plus d’être un des cinq joueurs tchèques à terminer le tournoi avec un rendement +/- positif. Le gardien Jan Bednar n’a pas disputé de rencontres dans le tournoi, mais l’espoir des Red Wings de Détroit demeurera tout de même en Amérique du Nord afin d’effectuer ses débuts avec le Titan d’Acadie-Bathurst.

 

La Slovaquie, l’équipe de huitième place du tournoi, mettait de l’avant deux joueurs affiliés à la LHJMQ. Le joueur de centre des Huskies de Rouyn-Noranda, Oleksii Myklukha, a inscrit un but en plus d’avoir été utilisé dans par son entraineur dans plusieurs situations de match. Entre les poteaux, Samuel Hlavaj a terminé le tournoi avec une moyenne de buts alloués de 4.03 et un pourcentage d’arrêts de .889% en deux rencontres, des statistiques qui ne reflètent aucunement les nombreux arrêts clés que le gardien de but du Phoenix de Sherbrooke a dû effectuer dans le feu de l’action.

 

La formation de la Suisse a quitté l’environnement protégé au neuvième rang et ses deux plus jeunes patineurs s’amèneront maintenant dans la LHJMQ pour y effectuer leurs débuts. Attilio Biasca, qui est prêt pour entamer sa carrière avec les Mooseheads, a marqué une fois, en avantage numérique, en quatre matchs. De son côté, l’espoir des Cataractes Lorenzo Canonica a terminé avec une aide et six minutes de pénalité en quatre sorties. Devant le filet, le gardien des Sea Dogs de Saint John Noah Patenaude a disputé une seule rencontre et il s’est mesuré à la puissante formation canadienne pour l’occasion. Bombardé de pas moins de 52 tirs dans la défaite de 10-0 de la Suisse, les 42 arrêts de Patenaude en comportaient qui démontrait le superbe niveau d’athlétisme du gardien.

 

De son côté, l’Autriche participera à nouveau au tournoi de l’an prochain puisque, malgré sa dixième place au classement, aucune équipe ne sera reléguée dans ces circonstances exceptionnelles. Durant ses quatre matchs, l’ailier des Voltigeurs de Drummondville Fabian Hochegger s’est comporté comme un véritable vétéran en plus de diriger le deuxième plus de tirs de son équipe sur les filets adverses. Même si l’Autriche a marqué un seul but dans tout le tournoi, il est venu du bâton de Senna Peeters, l’attaquant qui rejoindra prochainement ses coéquipiers des Mooseheads pour une première fois cette saison.

plus de nouvelles
3:04
Victo ajoute une autre victoire à sa fiche! Phœnix 2 Tigres 3
Il y a 54 minutes
2:25
L'attaque a fonctionné à plein régime pour Chicoutimi! Drakkar 2 Saguenéens 7
Il y a 1 heure
2:25
Un match de 2 buts pour Spence! Foreurs 3 Voltigeurs 2
Il y a 1 heure
2:14
Arrêts de la semaine Vaughn | 2 mars 2021
Il y a 3 heures
Joueurs du mois LHJMQ | Février 2021
Il y a 5 heures
Concours « Arranges-y le portrait! » | Gagnant Maxi Val-d'Or
Il y a 8 heures