MENU

Le hockey pour vaincre le cancer : Frédéric Potvin motivé par sa marraine

 

Le cancer est une maladie qui touche des milliers de familles au Québec et au Canada.

Frédéric Potvin, des Foreurs de Val-D’Or, est bien placé pour le savoir.

Il y a quelques semaines, une nouvelle a complètement bouleversé le clan Potvin. Sa marraine, Anick Veillette, venait tout juste de recevoir un terrible diagnostic: cancer du sein.

Le choc a été brutal pour le joueur de 18 ans, mais aussi pour sa mère.

« C’est sa meilleure amie depuis toujours. Pour elle, ce fut tout un choc. Quand elle a appris la nouvelle, elle est tombée par terre et elle a commencé à pleurer. Elle m’a appelé pour me dire ça et j’ai essayé de la rassurer », raconte le jeune homme, visiblement ébranlé.

Anick fait partie de la vie de Frédéric depuis qu’il est tout petit. Durant sa jeunesse, elle l’a gardé à de nombreuses reprises, lui et sa sœur Samuelle.

« Elle a pris soin de moi. Je l’aime beaucoup », confie-t-il. « Ce fut un gros choc pour tout le monde quand on a appris la nouvelle. Quand ça arrive à un de nos proches, on se dit que ce n’est pas possible. »

Mais voilà, la réalité a frappé la famille de l’ailier des Foreurs de plein fouet.

« On voit que la vie est parfois difficile pour beaucoup de monde. Ce sont des choses qui arrivent très vite, sans qu’on s’y attende. Ça peut toucher n’importe qui, n’importe quand », remarque Potvin.

La bonne nouvelle dans tout ça, c’est que ce type de cancer est traitable.

D’ailleurs, Anick Veillette subira une opération au cours des prochains mois pour tenter d’éradiquer la maladie. L’avant des Foreurs se dit optimiste pour la suite des choses. Il est confiant que sa marraine va se battre, jusqu’à ce qu’elle remporte la bataille.

« C’est une personne vraiment positive. Elle parle à beaucoup de monde qui ont eu ce genre de cancer. Je la trouve vraiment courageuse. »

Il a aussi une grande pensée pour les deux enfants de sa marraine, Axl et Milan, âgés de six et sept ans respectivement. Ce sont pratiquement ses frères, puisqu’ils ont tous grandi ensemble.

« Elle reste forte et elle est là pour eux malgré tout », affirme-t-il. « Sa force de caractère me donne du courage et de la motivation, ça n’a pas de bon sens. Je sais qu’elle est capable de combattre la maladie. Avec ma mère, les deux forment tout un duo. Je sais qu’elles vont vivre ça ensemble. »

Frédéric Potvin va aussi puiser la force de passer à travers cette épreuve avec l’appui de ses coéquipiers. Ils ont tous répondu présent quand il a décidé de participer à la Course à la vie CIBC (5km), qui a eu lieu récemment dans les rues de Val-d’Or.

« J’ai trouvé que c’était une belle preuve d’amour envers moi. Ça me rendait fier de voir que tout le monde a embarqué là-dedans pour aider Anik, et toutes les autres personnes qui sont touchées par cette maladie », souligne-t-il.

Peu importe la suite des choses, Frédéric Potvin veut être là pour sa marraine.

« C’est fou comment je la trouve forte et ça me motive à ne jamais lâcher. Je réalise que la vie passe rapidement. Il faut en profiter et avoir du plaisir. On doit aussi éviter d’être négatif et essayer de toujours apporter du positif, peu importe ce qu’on fait. »

plus de nouvelles
3:51
Moncton gagne son match à Saint John! Wildcats 4 Sea Dogs 2
Il y a 15 minutes
Semaine des Enseignants 2023 | Des joueurs de la LHJMQ louangent leurs professeurs
Il y a 9 heures
2:23
Jeux de la semaine LHJMQ | 2022-2023 (Semaine 19)
Il y a 11 heures
La Semaine de prévention du suicide 2023 se déroule du 5 au 11 février
Il y a 1 journée
Repêchage LNH 2023 | Sous la Loupe : Tyler Peddle
Il y a 1 journée
Classement du Top 10 Kia de la LCH 2022-2023 – 18e semaine
Il y a 1 journée