MENU

En Route vers le Repêchage LNH 2021 | Top 10 Espoirs de Novembre

 

La pression et l’attention continuent d’augmenter pour tous les joueurs de la LHJMQ admissibles au prochain Repêchage de la LNH. Avec plusieurs matchs de disputés dans la Division des Maritimes ce dernier mois, nous nous sommes davantage tournés vers des espoirs de l’est du Canada en novembre.

Avec la liste préliminaire de joueurs à surveiller de la Centrale de recrutement de la LNH maintenant publiée, les espoirs suivants sont listés selon leur classement initial.

_

  • Oscar Plandowski | DD | Islanders de Charlottetown

Oscar Plandowski peut tout simplement voler sur la glace. Le produit originaire de Halifax, en Nouvelle-Écosse, est un des défenseurs les plus rapides de la LHJMQ.

Le défenseur de 17 ans a disputé 60 matchs comme recrue l’an dernier et, même si son total de 12 points n’a pas été à la hauteur des attentes de certaines personnes, il n’y a aucun doute qu’il a grandement bénéficié de jouer aux côtés de l’espoir des Golden Knights de Vegas, Lukas Cormier. En 14 parties cette saison, Plandowski a obtenu un but et cinq aides, tout en disputant d’importantes minutes dans toutes les situations de jeu.

Le talentueux défenseur est efficace dans les deux sens de la patinoire, en plus de posséder un très bon tir de la ligne bleue et d’effectuer une fantastique première passe. Il analyse très bien le jeu et il devient très évasif lorsqu’il a la rondelle sur la palette. À 6’0’’ et 190 livres, Plandowski a un bon gabarit, mais il devra continuer de prendre de la force s’il veut atteindre son plein potentiel au prochain niveau.

 

  • Peter Reynolds | C | Sea Dogs de Saint John

Peter Reynolds est possiblement le meilleur joueur de son âge au Nouveau-Brunswick. Celui qui est né à Fredericton vient de conclure une excellente campagne avec les Chilliwack Chiefs de la BCHL dans laquelle le joueur de centre a amassé 47 points en 53 matchs.

Après avoir officiellement signé avec les Sea Dogs de Saint John durant la saison morte, le talentueux fabricant de jeu joue déjà plusieurs minutes au sein de leur top-six et il contribue offensivement. En 15 matchs dans la LHJMQ, Reynolds a quatre buts et quatre passes et il continue de créer des occasions de marquer de qualité à chacune de ses présences en zone offensive.

La recrue de 17 ans fait tout à haute vitesse, ce qui fait de lui un joueur très dangereux. Il possède la vitesse pour partir en échappée à tout moment, il adore compétitionner et on le voit souvent s’impliquer physiquement dans le jeu. Mais à 5’10’’ et 168 livres, le centre des Sea Dogs devra continuer d’ajouter de la masse musculaire afin de gagner ses batailles pour la rondelle dans les trois zones au prochain niveau.

 

  • Cameron Whynot | DG | Mooseheads de Halifax

Cameron Whynot possède tous les outils pour devenir un défenseur transitionnel efficace au niveau professionnel. Le produit de Kentville, en Nouvelle-Écosse, est un patineur d’élite qui possède de très bons instincts dans les trois zones de la patinoire.

Le talentueux arrière a connu quelques difficultés avec les Mooseheads, eux qui étaient en reconstruction la saison dernière, mais il a certainement retrouvé sa confiance avec la rondelle cette année. Whynot est très cérébral dans son jeu, il effectue une superbe première passe et il peut contrer l’échec offensif de ses adversaires grâce à sa vitesse, son agilité et ses aptitudes avec la rondelle.

Cette saison, Whynot patine aux côtés de l’espoir de l’Avalanche du Colorado Justin Barron, ce qui a été très bénéfique à sa courbe d’apprentissage puisqu’il obtient beaucoup plus de temps de glace. Le joueur de 17 ans va continuer de s’améliorer avec de l’expérience, un rôle plus important et de la confiance. Il n’y a pas de limites pour le défenseur hautement prisé.

 

  • Zach Biggar | DG | Titan d’Acadie-Bathurst

Zach Biggar a connu une saison sensationnelle avec les Western Capitals de Summerside de la Ligue de hockey junior des Maritimes l’an dernier. En tant que recrue de 16 ans, le joueur natif de Portage, sur l’Île-du-Prince-Édouard, a marqué sept buts et ajouté 35 passes en 47 matchs joués.

Bien que les statistiques offensives ne sont pas aussi élevées pour Biggar cette saison, il n’y a pas de doute qu’il possède tous les outils pour devenir un défenseur efficace dans la LHJMQ dans les saisons à venir. L’arrière possède un puissant coup de patin et il analyse très bien le jeu, possède un bâton très actif défensivement et une première passe très précise.

Même si le choix de deuxième ronde du Titan en 2019 est très difficile à affronter et perd rarement ses batailles à un-contre-un, il devra tout de même travailler sur sa vitesse et son explosion afin d’exceller chez les professionnels.

 

  • Cole Huckins | C/AG | Titan d’Acadie-Bathurst

Cole Huckins possède déjà beaucoup des outils requis afin d’être un fin marqueur de buts au prochain niveau. Celui qui est né à Fredericton, au Nouveau-Brunswick, a été très productif comme recrue l’année dernière. Même si l’équipe du Titan était en reconstruction, il a tout de même terminé la saison avec 13 buts marqués et 25 aides en 64 rencontres.

Après avoir évolué au centre à sa première saison, Huckins se retrouve maintenant sur l’aile gauche. De fabricant de jeu à tireur d’élite, le changement est peut-être exactement ce dont l’attaquant de puissance avait besoin pour attirer encore plus l’attention des dépisteurs de la LNH. Sa production n’a certainement pas ralenti cette saison; ses sept buts et 12 passes en 15 matchs indiquent qu’il pourrait atteindre les plateaux de 30 buts et de 80 points cette saison.

Huckins se donnait parfois des airs de Joe Thornton la saison dernière, mettant la table pour ses coéquipiers avec des passes incroyables. À 6’3’’ et plus de 200 livres, l’attaquant de 17 ans patine très bien pour son gabarit, mais il devra tout de même travailler son agilité et son explosion pour atteindre son plein potentiel au prochain niveau.

 

  • Riley Kidney | C | Titan d’Acadie-Bathurst

Riley Kidney est probablement parmi les joueurs les plus intelligents de la LHJMQ. L’ancien des Olympiques de Gatineau et joueur de centre actuel des Bruins de Boston, David Krejci, vient en tête lorsqu’on regarde Kidney se déplacer stratégiquement autour de la patinoire.

Le joueur originaire de Enfield, en Nouvelle-Écosse, ne battra jamais ses adversaires physiquement, mais il y parviendra mentalement. Le fabricant de jeu au coup de patin fluide a un don pour repérer ses coéquipiers qui sont libres de n’importe où sur la glace. Qu’il soit responsable d’accélérer ou de ralentir le rythme du jeu, Riley Kidney trouve souvent le moyen d’inscrire son nom sur la feuille de pointage. Il faudra assurément que le joueur de centre prenne de la force, mais il possède déjà un haut niveau de combativité et une grande intelligence, une combinaison mortelle.

Kidney a obtenu cinq buts et 28 passes en 59 rencontres en tant que recrue. Le joueur de centre de 17 ans possède un tir qui est sous-estimé et qui passe souvent inaperçu à cause de son talent comme fabricant de jeu. Jusqu’ici cette saison, le néo-écossais a déjà égalé son total de cinq buts et il a 13 points en 15 parties.

 

  • Cameron MacDonald | C | Sea Dogs de Saint John

Tout comme son coéquipier des Sea Dogs Peter Reynolds, Cameron MacDonald démontrait tout son talent ailleurs la saison passée. Le joueur natif de Halifax, N.-É a disputé la dernière campagne dans la USHL, au sein du Stampede de Sioux Falls.

Bien que MacDonald n’a pas tout cassé offensivement au sud de la frontière (44PJ-6B-14A), il n’y a pas de doutes qu’il est parvenu à utiliser son temps à Sioux pour peaufiner son jeu défensif. Le niveau de combativité du jeune homme de 17 ans, son attention aux détails et son désir de jouer de la bonne manière sont ce qui lui attirent les regards des recruteurs de la LNH.

Avec un groupe d’attaquants qui est aussi profond, MacDonald occupe principalement un rôle de troisième centre pour les Sea Dogs, mais il a vu son temps de glace augmenter drastiquement au cours des derniers matchs. En 14 affrontements avec Saint John, MacDonald a cinq buts et quatre passes cette saison.

 

  • William Trudeau | DG | Islanders de Charlottetown

En jouant aux côtés des gars comme Cormier, Plandowski et le choix de première ronde LHJMQ Noah Laaouan, William Trudeau est souvent l’homme oublié au sein de la brigade défensive des Islanders. C’est ce qui fait qu’il est souvent négligé, et que le terme « sous-estimé » vient en tête lorsqu’on mentionne le nom du défenseur.

Le fin patineur est rapidement en train de devenir une force fiable pour la troupe de Jim Hulton. Le joueur originaire de Varennes n’est peut-être pas flamboyant, mais il fait le travail. Il joue de la bonne manière, se met rarement dans le trouble et il est le complément parfait au top quatre des Islanders.

Après avoir amassé 15 points durant sa saison recrue, Trudeau est sur le point de facilement éclipser ces totaux avec ses trois buts et 12 points en 14 matchs cette année. Le défenseur qui est aussi fiable que hargneux devra améliorer sa vitesse pour remporter plus de duels pour la rondelle, mais à 6’1’’ et 190 livres il pourrait facilement devenir un défenseur qui excelle dans les deux sens de la patinoire et qui aime s’impliquer physiquement chez les pros.

 

  • Tyson Hinds | DG | Cataractes de Shawinigan

Mesurant 6’3’’ et pesant 180 livres, Tyson Hinds est tout simplement désagréable à affronter. Le grand défenseur originaire de Gatineau adore le jeu physique, patine extrêmement bien pour sa grandeur et ne se gêne jamais pour distribuer des coups d’épaules.

Il défend très bien le territoire pour les Cataractes, avec un bâton actif très efficace et un bon positionnement. Hinds ne sera jamais le genre de défenseur à mener la charge offensivement, mais toute équipe apprécie un défenseur défensif comme lui. En 63 parties en carrière avec Shawinigan, Hinds a deux buts, dix passes et un différentiel de +7.

Aucune flamboyance ici, simplement un défenseur de caractère qui est prêt à pratiquement n’importe quoi afin de remporter les batailles pour la rondelle dans sa propre zone. Sa vision et ses passes précises lui permettent de transitionner la rondelle aux talentueux attaquants des Cataractes avec facilité.

 

  • Thomas Belzile | DG | Huskies de Rouyn-Noranda

Les Huskies sont reconnus pour produire de solides défenseurs qui sont capables d’exceller dans les deux sens de la patinoire et Thomas Belzile est le prochain en ligne à Rouyn-Noranda. Même si son jeu ne saute pas nécessairement aux yeux en regardant la feuille de pointage, il se démarque certainement en personne.

Le produit de Sainte-Julie possède de solides aptitudes défensives et il lui arrive parfois des moments de succès offensifs. En 47 matchs, Belzile a marqué six buts et ajouté huit passes en tant que recrue l’année dernière, mais il n’a toujours pas obtenu de point jusqu’ici cette saison.

Le joueur de 18 ans a un bon bâton, une bonne portée et il est définitivement dur à affronter dans les trois zones. À 6’3’’ et 175 livres, Belzile va devoir ajouter du poids et travailler sa vitesse et son agilité, mais il possède certainement l’éthique de travail que ça prend pour jouer chez les pros.

plus de nouvelles
La LHJMQ annonce des changements de calendrier dans les Maritimes
Il y a 3 heures
Équipe de la semaine Vidéotron | 2020-2021 | Semaine 10
Il y a 4 heures
Joueur de la semaine Ultramar | Samuel Hlavaj (25 janvier 2021)
Il y a 6 heures
10:19
Tout un retour pour Raska! Remparts 5 Océanic 7
Il y a 1 journée
5:42
Yanick Jean atteint le plateau des 500 victoires dans la LHJMQ ! Drakkar 2 Saguenéens 3
Il y a 1 journée
3:26
Une belle performance de la part de Lapenna! Olympiques 1 Voltigeurs 4
Il y a 1 journée