MENU

Du sud de la frontière jusqu’à la LHJMQ

 

La LHJMQ profite des contributions de joueurs américains depuis plusieurs décennies

 

Au cours des 50 dernières années, une solide relation s’est développée entre la LHJMQ et ses voisins du sud. Quelques-uns des plus beaux accomplissements de la ligue ont été orchestrés par un contingent de talentueux joueurs nés aux États-Unis.

Bien que quelques joueurs liés aux États-Unis se soient retrouvés au sein des formations dès les premières années d’existence de la ligue, aucun joueur américain a connu une percée dans la LHJMQ aussi remarquée que celle de Pat LaFontaine. À peine sorti du programme midget Compuware de Détroit, LaFontaine a fait de sa seule saison dans la ligue un arrêt légendaire. Portant les couleurs du Junior de Verdun, il avait explosé pour obtenir 104 buts et 234 points en seulement 70 parties de saison régulière. C’est cette performance qui avait fait de LaFontaine le troisième choix au total lors du Repêchage LNH de 1983, en route vers une éventuelle carrière professionnelle qui l’a menée jusqu’au Temple de la Renommée.

Les performances légendaires de LaFontaine ont assuré un flux constant de joueurs provenant du sud de la frontière canadienne au cours des années ’80. Plusieurs de ces joueurs laissèrent une bonne impression au niveau junior, de même que chez les professionnels, durant cette période. On se souvient notamment de Jimmy Carson avec Verdun, et de Jeremy Roenick avec Hull.

Dans les récentes saisons, le nombre de joueurs américains dans la LHJMQ a constamment augmenté. Année après année, ces talentueux athlètes continuent de marquer à leur manière la ligue, ses partisans et le monde du hockey en général.

Le parcours du défenseur des Panthers de la Floride, Keith Yandle, est passé par la LHJMQ. Quoiqu’il n’ait joué dans la ligue que pour une saison, il a rendu le tout mémorable. Avant la conclusion de la campagne 2005-2006, le natif de Boston, Massachusetts avait mis la main sur le trophée remis au meilleur défenseur de la ligue, avait une Coupe du Président et s’était qualifié pour la finale de la Coupe Memorial avec les Wildcats de Moncton.

Le plus récent joueur américain à s’être rendu dans la LNH a aussi porté le gilet des Wildcats de Moncton. Conor Garland s’était rendu dans la LHJMQ après avoir quitté sa ville natale de Scituate, Massachusets à l’âge de 16 ans. Après avoir disputé 206 matchs en saison régulière et obtenu un record de franchise de 328 points avec les Wildcats, Garland est devenu un espoir des Coyotes de l’Arizona. Le 8 décembre, 2018, il a fait ses débuts dans la LNH. Deux semaines plus tard, il inscrivait son premier but en carrière dans la LNH avec les Coyotes. Le nom de Garland figure parmi une liste d’anciens joueurs américains de la LHJMQ qui inclue les attaquants de Tampa Bay, Adam Erne (Remparts de Québec), et de Boston, Charlie Coyle (Saint John Sea Dogs).

Ainsi se poursuivent les histoires à succès des joueurs américains dans la LHJMQ. En commençant par des joueurs ayant récemment gradué comme Kevin et Kelly Klima, Danny et Connor Moynihan et Cameron Askew, qui ont tous accédé à des niveaux supérieurs, en passant par le succès des joueurs actuels comme Liam Murphy (Saguenéens de Chicoutimi), Jake Ryczek (Mooseheads de Halifax) et le capitaine des Sea Dogs de Saint John, Michael Campoli, disons qu’il s’agit d’une histoire qui n’a pas finit d’ajouter des chapitres!

plus de nouvelles
0:48
Spadafore des Sea Dogs suspendu quatre matchs
Il y a 3 heures
Nos 18 | Avec moins d’attention sur eux cette saison, les Mooseheads veulent continuer à briller
Il y a 3 heures
2:18
Nos 18 | Attentes des Mooseheads cette saison
Il y a 9 heures
2:14
Nos 18 | Top 5 Jeux 2018-2019 | Mooseheads
Il y a 10 heures
Nos 18 | Subtilement compétitifs la saison dernière, les Saguenéens sont prêts à faire du bruit
Il y a 1 journée
2:06
Nos 18 | Avant-goût de la saison des Saguenéens
Il y a 1 journée