MENU

Dernier tour de piste des équipes vedettes du Classement Top 10 Kia de la LCH

CHL

 

La saison régulière 2019-2020 étant maintenant terminée, la Ligue canadienne de hockey dirige les feux de la rampe vers les champions de ses trois ligues régionales.

Phoenix de Sherbrooke

Ce fut la saison de tous les records pour le Phoenix de Sherbrooke, alors que le club de la Ligue de hockey junior majeur du Québec a conclu sa saison au sommet du classement général de la LCH, en vertu d’une récolte de 106 points au classement, un record d’équipe, et un pourcentage de victoires de .841, ce qui dépasse de loin la marque précédente de 79 points établie en 2017-2018. Sherbrooke a ainsi amassé assez de points pour décrocher une place en séries éliminatoires pour la troisième saison de suite.

La fin officielle de la saison 2019-2020 fait en sorte que le Phoenix se voit attribuer le trophée Jean-Rougeau, remis annuellement aux champions de la saison régulière de la LHJMQ, pour la première fois dans l’histoire du club. Il s’agit d’une réalisation remarquable, qui survient huit ans seulement après l’entrée de l’équipe dans le circuit.

Parmi les joueurs les plus performants chez le Phoenix cette saison, il y a eu le choix de premier tour des Penguins de Pittsburgh Samuel Poulin, qui a uni ses efforts à ceux du meilleur marqueur du club, le vétéran attaquant Félix Robert, pour enregistrer une récolte totale de 15 points dans une victoire record de 9-4 contre les Cataractes de Shawinigan, plus tôt cette saison, à l’occasion d’un match où Poulin a inscrit deux buts et six passes, et où Robert a réussi un tour du chapeau en plus d’ajouter quatre aides. C’était la première fois en près d’une décennie qu’un joueur de la LHJMQ récoltait au moins huit points dans une rencontre, le dernier exploit du genre remontant au mois d’octobre 2009. Cet exploit a permis à Poulin de rééditer les records d’équipe pour les mentions d’aide et les points en un match. Robert, quant à lui, est un des trois diplômés du Phoenix ce printemps, avec son compagnon de trio Alex-Olivier Voyer et l’ailier droit né en 1999 Charles-Antoine Roy.

Parmi les autres faits saillants chez le Phoenix cette saison, mentionnons le jeu devant le filet du gardien de but de première année Samuel Hlavaj, premier choix du club au Repêchage international de la LCH en 2019, qui a présenté une moyenne de buts alloués de 2,25, la meilleure dans la LHJMQ, et a décroché 33 victoires, le total le plus élevé chez les gardiens recrues. Il n’a par ailleurs subi que trois revers en temps réglementaire en 39 sorties en 2019-2020.

67’s d’Ottawa

Après avoir vu la Coupe J. Ross Robertson leur échapper il y a un an, les 67’s d’Ottawa ont refusé de baisser les bras cette saison alors que le club a encore une fois été dominant dans la Ligue de l’Ontario, obtenant la meilleure fiche de la ligue (50-11-0-1) pour ainsi remporter le trophée du Hamilton Spectator, présenté annuellement au meilleur club au terme de la saison régulière en Ontario, et ce, pour une deuxième année d’affilée.

Dans l’ensemble, les 67’s ont fait partie d’un groupe très restreint de trois clubs de la LCH à avoir atteint le plateau des 100 points cette saison, eux qui ont récolté 101 points et affiché un incroyable pourcentage de victoires de .815. Même s’ils ont disputé six matchs de moins, les 67’s ont égalé leur total de victoires de l’an passé, soit 50, et montré le meilleur bilan dans la ligue pour la cinquième fois dans l’histoire de la concession. C’est la première fois que le club connaît deux saisons consécutives de 50 victoires. Dominants aux deux extrémités de la patinoire, les 67’s ont par ailleurs terminé au premier rang dans la Ligue de l’Ontario autant pour les buts marqués (296) que les buts encaissés (164).

Parmi les figures de proue chez les 67’s cette saison, il y a eu l’ailier gauche de 20 ans Austen Keating, qui a récolté 89 points pour égaler son record personnel en une saison. Ça lui donne 325 points en carrière, un sommet chez les patineurs du circuit ontarien nés en 1999, faisant de lui le premier joueur dans l’histoire de la concession à atteindre le plateau des 300 points et des 300 matchs disputés, et seulement le deuxième joueur de la Ligue de l’Ontario né en 1999, après son coéquipier Joseph Garreffa, à amasser 300 points en carrière. Keating a donc imité un autre finissant des 67’s, Noel Hoefenmayer, qui a fini premier chez les défenseurs de la ligue cette saison avec un total de 82 points en 58 matchs, en disputant chacune de ses cinq saisons juniors dans la capitale fédérale.

Aucune discussion sur les 67’s ne serait complète sans mentionner Marco Rossi, qui est admissible au Repêchage de la LNH en 2020 et a remporté cette année le trophée Eddie-Powers, présenté chaque saison au meilleur marqueur en Ontario. Après 56 matchs, l’attaquant de deuxième année a inscrit 39 buts et a amassé 81 mentions d’aide pour un total de 120 points, un sommet dans la LCH, tandis que son coéquipier Jack Quinn, un autre joueur admissible au prochain Repêchage de la LNH qui est lui aussi susceptible d’être réclamé au premier tour, a fait partie d’un groupe de seulement deux joueurs de la LCH à atteindre le cap des 50 buts cette saison, lui qui a fait mouche 52 fois en seulement 62 sorties.

Winterhawks de Portland

En vertu d’une récolte de 97 points cette saison et d’un pourcentage de victoires de .770, les Winterhawks de Portland sont ceux qui ont le mieux fait dans la Ligue de l’Ouest, eux dont la fiche de 45-11-3-4 leur a permis de finir au sommet de la division des États-Unis pour la quatrième fois en 10 ans. Il s’agissait d’une fiche suffisante pour obtenir une place en séries pour la 11eannée de suite, avant d’apprendre l’annulation des éliminatoires.

En reconnaissance de leurs succès, les Winterhawks ont reçu le trophée Scotty Munro, remis annuellement à la meilleure formation de la Ligue de l’Ouest en saison régulière, pour la sixième fois de leur histoire.

L’espoir en vue du Repêchage de la LNH en 2020, Seth Jarvis a repoussé les limites du possible à l’attaque pour les Winterhawks cette saison quand il a amassé 98 points, soit 42 buts et 56 passes, en 58 matchs pour aider le club à prendre le deuxième rang dans la Ligue de l’Ouest avec 270 buts marqués. Il sera probablement de retour, mais la conclusion de la saison 2019-2020 marque la fin de carrière d’un trio de vétérans, soit les attaquants Lane Gilliss et Jake Gricius, ainsi que le défenseur Matthew Quigley, qui disputaient tous la saison de leurs 20 ans avec les Winterhawks, eux qui ont initialement rejoint les rangs du club en tant que joueurs autonomes en 2016.

L’équipe de Portland a été particulièrement bien représentée à l’échelle internationale cette saison, surtout à l’occasion du Championnat du monde junior de l’IIHF 2020, où le gardien partant et espoir des Blues de St. Louis Joel Hofer s’est avéré un élément clé de l’équipe canadienne qui a raflé la 18e médaille d’or de son histoire à ce tournoi annuel. C’est ainsi que Hofer a affiché une moyenne de buts alloués par match de 1,30 et un taux d’efficacité de .946 en six rencontres.

Les Winterhawks se sont par ailleurs distingués en connaissant une série de 21 matchs d’affilée sans subir la défaite en temps réglementaire, ce qui leur a valu une séquence de 19-0-1-1 du début du mois de novembre jusqu’au dernier jour de janvier. Sur l’ensemble de la saison, les Winterhawks ont été particulièrement dominants à domicile cette saison, eux qui n’ont subi que deux défaites en temps réglementaire en 32 sorties devant leurs partisans.

plus de nouvelles
2:16
Fait saillants de la saison 2019-2020 de Shawn Element!
Il y a 2 heures
1:56
LHJMQ Extra | Que ferais-tu si tu devenais millionnaire?
Il y a 1 journée
1:57
Revoyez quelques-uns des plus beaux buts de 2019-2020 à Shawn Boudrias!
Il y a 1 journée
2:18
Faits Saillants des Joueurs Internationaux de la LHJMQ | Saison 2019-2020
Il y a 3 jours
Les équipes LHJMQ sélectionnent 18 joueurs au Repêchage International LCH 2020
Il y a 3 jours
2:18
Top 10 | Les plus beaux buts de la saison 2019-2020!
Il y a 5 jours