MENU

Bergeron et Marchand n’ont jamais oublié leur passage dans la LHJMQ…

Les deux attaquants Patrice Bergeron et Brad Marchand ont vite fait tourner des têtes évoluant sur le premier trio d’Équipe Canada avec Sidney Crosby à la Coupe du monde de hockey. Les porte-couleurs des Bruins ont pu contribuer aux succès du Canada quittant Toronto avec l’or au cou. Avec huit points pour Marchand et sept pour Bergeron, les deux athlètes peuvent se pavaner et être fiers de leurs exploits.

Si les deux joueurs sont au sommet de leur art et ont joué pour leur pays, c’est dans la LHJMQ que leur belle aventure a commencé en matière de hockey.

En 2002-03, Bergeron a porté les couleurs du Titan d’Acadie-Bathurst, s’imposant dans sa seule et unique campagne dans le circuit avec 73 points en 70 parties. Son talent a attiré l’attention des Bruins de Boston qui l’ont choisi en deuxième ronde (45e choix) au total. De son côté, Brad Marchand a passé ses deux premières saisons de 2004-06 avec les Wildcats de Moncton avant de quitter pour les Foreurs de Val d’Or et les Mooseheads d’Halifax. En 245 parties, le petit attaquant a obtenu 248 points.

« Pour moi les années de hockey junior, c’était l’école de la vie. Tu passes la majeure partie de l’année en équipe et tu apprends à vivre avec différents individus. C’est aussi une bonne façon d’apprendre à se connaître en tant que personne. Tu es souvent loin de la maison alors ça forge le caractère », lance Marchand.

« Mon parcours, je le recommanderais à n’importe qui. Les fans sont derrière leur équipe à 100% et ils t’adoptent tout de suite. La seule chose c’est que tout se déroule si vite, c’est avec du recul que l’on réalise à quel point nous avons eu une belle expérience », ajoute-t-il. Marchand a encore beaucoup d’années devant lui, et si tout se déroule bien, il dépassera le plateau des 500 parties jouées dans la Ligue nationale de hockey dès cette saison.

Bergeron aborde son année junior dans le même ordre d’idées : «J’avais 17 ans et je vivais sur la route pour la première fois de ma vie. Tu apprends à t’organiser tout seul, c’est lors de cette période que j’ai appris à être un adulte ». Bergeron vivait en famille d’accueil et entretient toujours des liens tissés serrés avec les gens de là-bas. « Je retourne à Bathurst quand je peux, j’ai adoré mon temps là-bas même si j’y ai été seulement un an. Les gens ont toujours été gentils avec moi et m’ont très bien accueilli. Aujourd’hui je parle encore aux gens qui m’ont hébergé, je ne peux oublier cette belle année passée dans les Maritimes».

Immédiatement après son année junior, Bergeron a gradué avec les Bruins de Boston. Bien loin de se contenter d’un rôle de spectateur, l’attaquant a cumulé pas moins de 39 points à son année recrue comme quoi le circuit « Courteau » fut un bon tremplin pour lui. Aujourd’hui il a joué plus de 800 matchs dans la Ligue nationale…

Par Francis Dupont

plus de nouvelles
Déclaration de la LHJMQ en lien avec les tests COVID-19 de l'Environnement protégé no. 2
Il y a 4 heures
Environnement Protégé | Louis Robitaille a bien préparé les Olympiques
Il y a 6 heures
Moment Communautaire | Belliveau laisse des souvenirs impérissables à Rimouski
Il y a 1 journée
14:19
QUIZ LHJMQ | Shawn Element vs. Xavier Simoneau
Il y a 1 journée
Environnement Protégé | Samuel Houde a hâte de renouer avec l'action!
Il y a 2 jours
4:32
Profil d'espoir : Antonin Verreault
Il y a 3 jours