MENU
Une année remplie d’émotions pour Pascal Laberge

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Pascal Laberge aura vécu toute une année 2015-2016, marquée par de bons moments sur la surface glacée, et des épreuves plus difficiles en dehors de celle-ci.

Au cours des derniers mois, le père de Laberge a appris qu’il souffrait du cancer de la prostate. Bonne nouvelle, son cancer est parti. Son amoureuse, la belle-mère de Pascal, est quant à elle décédée seulement deux mois après le diagnostic.

Endeuillé, Pascal Laberge avait quitté son équipe, les Tigres de Victoriaville, quelques jours pour rentrer chez lui et passer du temps avec son père et ses deux frères aînés.

« Chaque jour, quand je vais à l’aréna, ça me permet de penser à autre chose. Le hockey a été mon échappatoire. Mon père a repris le moral. Il vient voir mes games, ça lui change les idées. »

Plus grand rôle

Il n’y a pas de doute que les performances de fiston réussissent à soutirer un joli sourire au paternel. Les récents mouvements des Félins à la date limite des transactions augmentent les responsabilités de Pascal Laberge, tant sur la patinoire que dans le vestiaire, endroit où malgré ses 17 ans, il n’hésite pas à s’affirmer comme un leader.

« Je suis un gars gêné, mais quand j’ai quelque chose à dire, je vais le dire. Les gars m’écoutent. Sur la glace, je donne mon 100% », de dire le natif de Châteauguay.

Laberge avait été repêché au 2e échelon par les Olympiques de Gatineau en juin 2014. Quelques mois plus tard, il quittait pour les Bois-Francs. Ce fut la conclusion d’un court mariage qui n’a jamais fonctionné.

Cette transaction lui a permis de retrouver sa confiance et un entraîneur qu’il connaissait bien. Il y a deux ans, Bruce Richardson le dirigeait dans les rangs Midget AAA. Une année de rêve qui s’était conclue par une 2e place au championnat canadien avec les Grenadiers. « J’ai une bonne relation avec lui. Il sait ce que je peux apporter à une équipe de hockey. »

Objectif : première ronde

Le repêchage de la LNH arrive à grands pas et Pascal Laberge ne cache pas qu’il s’est donné l’objectif d’entendre son nom de la bouche d’un directeur-général du circuit Bettman lors de la première ronde le 24 juin, à Buffalo.

À ce sujet, il dit avoir parlé à «presque toutes les équipes». Ces dernières le passent en entrevue afin d’en savoir davantage sur l’humain derrière le joueur de hockey. Sur la patinoire, ses moindres faits et gestes sont répertoriés par les recruteurs.

Le 28 janvier dernier, lors du match des meilleurs espoirs de la ligue canadienne, Laberge a marqué deux buts et ajouté une passe dans une victoire de l’équipe Orr sur l’équipe Cherry. Le #9 a été élu joueur du match. Son partenaire de trio, Pierre-Luc Dubois (Screaming Eagles du Cap-Breton), s’était lui aussi mis en valeur.

« Nous avions joué ensemble aux moins de 16 ans. Avant la rencontre, on s’est dit qu’on voulait faire la différence. Il y a aussi du positif qui arrive dans ma vie, ç’a été une soirée magique. »

Son premier but où il a déculotté un défenseur avant de battre le cerbère d’un tir des ligues majeures a fait le tour des réseaux sociaux rapidement.

Causer une surprise

Le virage jeunesse entrepris la saison dernière rapporte ses fruits chez les Tigres. L’équipe avait terminé au 16e rang avant d’être balayée par l’Océanic de Rimouski au premier tour. Cette année, Victoriaville se bat pour l’avantage de la patinoire en première ronde. Foi de Pascal Laberge, les Félins pourraient en surprendre plus d’un au printemps.

« Les transactions ont été bénéfiques. Nos nouveaux venus font le travail, lance-t-il en parlant des James Phelan, Alexandre Goulet, Vincent Lanoue et Daniel Krenzelok. On aimerait commencer les séries à la maison. »

Également, si on équipe confond les sceptiques et que Laberge contribue aux succès des siens, cela l’aiderait à « réaliser son rêve de petit gars » et de monter sur la scène pour recevoir son chandail et sa casquette d’une équipe à déterminer.

plus de nouvelles
Belle victoire à Shawinigan
Il y a 21 heures
L'Océanic remporte un match-pivot !
Il y a 21 heures
Dumont-Bouchard ferme la porte aux Sea Dogs
Il y a 21 heures
1:33
2 déc./16 Remparts 3 Cataractes 2
Il y a 1 journée
2:36
2 déc./16 Phoenix 2 Océanic 7
Il y a 1 journée
2:07
2 déc./16 Sea Dogs 2 Voltigeurs 5
Il y a 1 journée