MENU
Une Saint-Jean pas comme les autres pour Thomas Grégoire!

Le 24 juin est habituellement une journée assez festive pour les Québécois en raison de la Fête nationale. Cependant, il faut dire que le défenseur du Phoenix, Thomas Grégoire, n’a pas eu une Saint-Jean-Baptiste comme les autres. Alors que le repêchage tirait à sa fin, Grégoire a reçu par l’entremise de son agent une nouvelle qui allait changer ses plans : puisqu’il n’avait pas trouvé preneur, l’Avalanche du Colorado lui avait soumis une invitation pour son camp de développement.

Le seul hic dans cette histoire, c’est que le vol qu’il devait prendre en compagnie de son ami et coéquipier Hugo Roy était moins de 24 heures plus tard!

« J’ai pas eu une grosse Saint-Jean! J’ai fait mes valises et je suis allé me coucher tôt parce que je me levais vers deux heures du matin pour me diriger vers l’aéroport. J’étais déjà prêt à recevoir une invitation mais les choses se sont passées encore plus vite que prévu! », rigole celui qui, avec le départ de Carl Neill, est devenu le joueur actif avec le plus de matchs avec l’équipe derrière la cravate.

Malgré l’enchaînement rapide des évènements, Grégoire a su profiter de la chance qui lui était offerte.

«Je suis revenu à Sherbrooke vendredi dernier, ça s’est vraiment bien passé et je suis fier de ma performance! Ils ont assez aimé ce qu’ils ont vu pour me réinviter au prochain camp des recrues. On voit vraiment la différence, ce pourquoi on appelle ça du hockey professionnel. On est bien traité dans la LHJMQ, mais la LNH c’est une autre histoire! Il devait y avoir plus de préposés et de thérapeutes que de joueurs, c’était impressionnant », explique Grégoire.

Même si le Colorado n’a pas eu beaucoup de succès au cours des dernières saisons, il semble évident que la prestance et la réputation de l’Avalanche sont toujours bien intactes. Dès les premiers moments, Thomas et les autres jeunes ont vu des marques des grands moments de la franchise, et l’effet a été immédiat.

« Quand on rentre dans l’édifice et qu’on voit une grande photo de Joe Sakic avec la Coupe Stanley dans les mains, disons que ça vient te chercher! On ressent toujours la tradition de la franchise qui a gagné deux championnats », raconte le quatrième meilleur défenseur de la LHJMQ la saison dernière avec 64 points.

En tant que défenseur, Grégoire côtoyait régulièrement le premier choix de l’équipe au dernier encan amateur, Cale Makar. Si certains auraient bien pu se laisser impressionner, ce n’était certainement pas le cas pour le Sherbrookois qui aura bientôt 19 ans.

« Oui il est très bon, mais je ne trouvais pas vraiment que j’avais grand-chose à lui envier. En même temps, nous nous battons tous pour les mêmes choses, soit se faire remarquer par l’état-major du club et non se faire des amis ou encore s’impressionner l’un et l’autre ».

Reconnu comme un coéquipier engagé qui aime faire sentir sa présence, notamment en prenant charge de la musique et des échauffements, Thomas a tranquillement fait sa place là-bas, et ne s’en est même pas plaint!

« C’était assez relax comparé à Sherbrooke, les journalistes et les fans s’intéressaient pas mal moins à moi qu’à l’habitude! Faut dire aussi que ne m’attendais pas non plus à jouer au DJ là-bas! », blague-t-il.

Pour revenir au Phoenix, la prochaine saison pourrait bien être une des campagnes les plus intéressantes dans l’histoire de la franchise. Grégoire prend donc son rôle de doyen du vestiaire au sérieux et compte bien mener l’équipe de sa ville natale au prochain niveau.

« On ne se fera pas de cachettes, on sait tous que les dernières années ont été décevantes et évidemment, on était les plus déçus de tous. On a par contre un paquet de bons jeunes qui vont se greffer au noyau qui est demeuré intact, et avec l’expérience qu’on a acquis l’an dernier on sera assurément une bien meilleure équipe. On a vu des gars comme Crête-Belzile qui peuvent bien faire, et on a deux excellents choix de première ronde qui vont s’ajouter. Nicolas [Poulin] nous a aussi beaucoup parlé de son frère Samuel et on a bien hâte de l’accueillir! », entrevoit le quart-arrière droitier.

Les vétérans du Phoenix se joindront aux jeunes dès la fin du Challenge des Recrues, qui se mettra en branle le vendredi 18 août à l’Université Bishop alors que Sherbrooke affrontera Val-D’Or dès 8h45 AM.

plus de nouvelles
1:29
Arrêts de la semaine Janes - 12 déc./17
Il y a 9 minutes
Le Joueur de la semaine Ultramar : Alex Barré-Boulet
Il y a 18 heures
1:35
10 déc./17 Saguenéens 2 Tigres 3
Il y a 1 journée
2:22
10 déc./17 Armada 2 Drakkar 4
Il y a 1 journée
2:14
10 déc./17 Wildcats 1 Huskies 7
Il y a 1 journée
2:05
10 déc./17 Olympiques 4 Sea Dogs 2
Il y a 1 journée