MENU
Une première saison Rock ‘N’ Roll pour Kevin Cloutier

«Assez Rock ‘N’ Roll», a répondu Kevin Cloutier quand il a été invité à résumer sa première saison à titre de directeur général des Tigres de Victoriaville. Un hiver marqué par des blessures à des joueurs-clés où ses ouailles ont fait face à de l’adversité.

Parmi les éclopés qui ont dû s’absenter, on compte Tristan Pomerleau (24 matchs), Bradley Lalonde (19), Jérémie Beaudin (14), Félix Lauzon (17) et Pascal Laberge (22).

Malgré cela, ses ouailles ont remporté 35 joutes, récoltant 78 points, ce qui le satisfait dans les circonstances. Évidemment, l’élimination en quatre matchs dès le premier tour face aux Saguenéens de Chicoutimi est difficile à avaler, bien que les matchs aient été très serrés.

Quelques joueurs ont profité des blessures pour éclore offensivement. On n’a qu’à penser au vétéran Alexandre Goulet (83 points), à la recrue Ivan Kosorenko (63) et au défenseur Vincent Lanoue (48 points). Félix Lauzon et Maxime Comtois ont quant à eux amassé 51 points. James Phelan a marqué 26 buts.

Une équipe à maturité

Au prochain camp d’entraînement, qui se mettra en branle au mois d’août, l’entraîneur-chef Louis Robitaille renouera avec plusieurs visages connus. En effet, 18 joueurs qu’il a dirigés au cours de la saison 2016-2017 reviendront, soit 12 attaquants, cinq défenseurs et un gardien.

«Je ne suis pas inquiet pour l’attaque, nous allons en scorer des buts. En défensive, il y a place à l’amélioration et ce sera ma priorité. Devant le filet, je suis très confortable avec un compétiteur comme Tristan Côté-Cazenave», a lancé le directeur général.

«En séries, à seulement 17 ans, il inspirait la confiance. Le Centre-Georges Vézina au complet criait son nom et il est resté très calme. Je lui ai dit que le filet lui appartenait, c’est maintenant à lui de le garder», a-t-il poursuivi au sujet de cette sélection de 4e ronde en 2016.

Capitaine Lauzon!

Choix de 2e tour en 2014, Félix Lauzon a percé l’alignement des Bois-Francs dès l’âge de 16 ans. Depuis ce temps, il est vu comme le digne successeur de Tristan Pomerleau à titre de capitaine de la franchise. Au bilan de fin de saison, Kevin Cloutier a confirmé la nouvelle, demandant au préposé à l’équipement de coudre le «C» sur le chandail du #24, lui qui arborait déjà le «A» à titre d’assistant.

«Il était très très enthousiasme d’avoir le titre. Ce n’est pas un gars très vocal, mais il donne l’exemple sur la glace. Il a vécu toutes les tourmentes des trois dernières années [NDLR: 5 directeurs généraux et 3 entraîneurs] et il veut gagner. C’est un guerrier qui veut faire la différence.»

Joueurs de 20 ans

En vue de la saison 2017-2018, Kevin Cloutier a l’heureux problème de miser sur plusieurs bons joueurs de 20 ans. Celui qui a débuté sa carrière dans le monde du hockey à titre de dépisteur des Tigres en 2007 a confirmé le poste de deux vétérans, soit Vincent Lanoue et James Phelan, qui défendent les couleurs de l’équipe depuis décembre 2015.

«Ce sont deux personnes extraordinaires, dotées de belles personnalités qui ont débloqué offensivement avec nous. Je suis content que nos plus jeunes aient l’occasion de se servir d’eux comme exemples.»

Pour le troisième et dernier casier, la lutte sera ouverte au camp d’entraînement entre les attaquants Austin Eastman, Chase Harwell et l’arrière Bradley Lalonde. Pour ce qui est du gardien James Povall, l’émergence de Côté-Cazenave force le grand manitou à offrir Povall aux 17 autres formations du circuit Courteau.

Des joyaux devraient exploser

Pour des raisons différentes, Maxime Comtois et Pascal Laberge n’ont pas eu l’occasion de produire comme il était espéré.

Tout d’abord, Comtois avait une tonne de pression sur les épaules en vue du prochain repêchage de la LNH. Dans son cas, personne n’a douté de son désir de s’améliorer et de remplir le filet adverse. Il avait des chances de marquer, mais la rondelle refusait de rentrer! Ce 3e choix au total en 2015 avait fait écarquiller bien des yeux à 16 ans, frôlant la moyenne d’un point par match.

«Il a connu une bonne année, contrairement à ce que plusieurs disent. Il a appris à jouer sur 200 pieds et il fait tous les petits détails appréciés par ses entraîneurs. Je ne suis pas inquiet du tout.» D’ailleurs, à propos de Comtois, les médias locaux ont vite remarqué qu’il est le premier à embarquer sur la patinoire lors d’un entraînement… et le dernier à en sortir.

Quant à Pascal Laberge, victime d’une commotion cérébrale au milieu du mois d’octobre, il a dû s’absenter, et à son retour au jeu, il a eu de la difficulté à retrouver son synchronisme. Son patron n’est nullement inquiet de voir l’espoir des Flyers de Philadelphie débloquer la saison prochaine.

Les partisans des Félins ont de grandes ambitions pour le printemps 2018. Depuis leur championnat en 2002, leurs favoris ont atteint le carré d’as une seule fois, en 2010. «Nous allons avoir une bonne équipe, mais je ne suis pas prêt à dire que ce sera l’année des Tigres, il y a beaucoup d’impondérables.»

plus de nouvelles
2:28
14 déc./17 Remparts 3 Foreurs 2 Prol.
Il y a 8 heures
Chiffres Intéressants en vue du week-end #13
Il y a 19 heures
1:03
Dailies Total 1 – Moment de pur bonheur: Retrait du chandail de Simon Gamache
Il y a 21 heures
2:31
13 déc./17 Huskies 3 Foreurs 6
Il y a 1 journée
1:06
13 déc./17 Phoenix 0 Océanic 4
Il y a 1 journée
2:04
13 déc./17 Voltigeurs 1 Olympiques 4
Il y a 1 journée