MENU
Une année de rêve pour Charline Labonté

Charline Labonté était déjà dans «sa zone» un vendredi soir de mars au moment du gala de la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF). Elle venait de remporter le trophée de la «gardienne de l’année» dans la ligue mais elle n’avait pas de sourire. Elle ne pensait pas à sa fiche de 11-4-0 en saison régulière, ou encore à sa moyenne de buts alloués de 1,53 et son pourcentage d’arrêts de 0,934 qui lui ont permis de rafler cet honneur. Les caméras sur place, quelques entrevues ici et là, Charline s’est montrée bonne joueuse. Elle a tout fait ce qu’on lui a demandé ce soir-là. Dans son fort intérieur, Charline n’était pas encore satisfaite de sa saison… 48 heures plus tard elle jouera en finale contre Calgary et il n’était pas question de perdre ce match. Elle avait déjà entamé sa préparation pour le match de sa vie.

«Les Canadiennes venaient de perdre leurs quatre dernières finales à la Coupe Clarkson et j’avais encore en tête cette partie perdue 8 à 3 l’an dernier contre Calgary. On avait tellement mal joué», lance-t-elle au bout du fil.

Résultat, Labonté a repoussé 26 rondelles dans un gain de 3 à 1 des Canadiennes et a été votée la meilleure joueuse à la Coupe Clarkson. Une belle façon de prendre sa revanche…

Cordon bleu cette Charline? 

En novembre elle a fait son entrée à l’École des métiers de la restauration et du tourisme de Montréal, l’une des plus réputées en la matière. Elle a toujours été fan de bonne bouffe, elle qui a reçu plusieurs compliments sur ses plats à travers les années. «La nourriture a toujours été une passion pour moi, l’idée d’avoir un café ou un service de traiteur me trotte dans la tête, qui sait ce que je ferai après mon cours», lance Charline avec enthousiasme.

Une pionnière à sa façon…

En 1999-2000, Labonté a suivi les traces de son idole Manon Rhéaume en jouant dans la LHJMQ avec le Titan d’Acadie-Bathurst. Il y avait dans cette équipe un certain François Beauchemin qui évolue maintenant au Colorado. «Je voulais mériter ma place et non pas être sur la glace parce que j’étais une fille. Je ne voulais pas être un coup de marketing». Charline a adoré son année, surtout que ses adversaires ne lui faisaient pas de cadeaux. «On ne se gênait pas pour me bousculer mais j’étais à l’aise avec ça. Je ne voulais pas de traitement de faveur parce que j’étais une fille». Ses coéquipiers la traitaient comme une petite sœur et ils n’hésitaient pas à venir à sa défense s’il le fallait.

Labonté a par la suite aidé les Martlets de l’Université McGill à mettre la main sur trois titres universitaires canadiens en cinq ans. Tout cela en obtenant une maîtrise en psychologie sportive.

Avec son impressionnant palmarès, Labonté est un bel exemple à suivre. Depuis 2001 elle a porté de chandail du Canada sur la scène internationale. Elle compte quatre médailles d’or olympiques (2002, 2006, 2010, 2014) et deux médailles d’or au Championnat du monde de l’IIHF (2007, 2012). «Je me considère vraiment chanceuse d’avoir fait partie de quatre compétitions olympiques en plus de tous les matchs joués pour mon pays. C’est vraiment indescriptible comme sensation».

Son avenir 

Pour l’instant, Charline ne sait pas si elle jouera de nouveau avec le Canada. Elle verra comment elle se sentira à la fin de l’été avant de prendre une décision. Plus le temps passe, plus elle sait que les saisons derrière elle sont plus nombreuses que celles en avant. «Peu importe ce que l’avenir me réserve, je me compte chanceuse d’avoir vécu tant de belles choses au hockey. Jouer dans la LHJMQ, à McGill, avec Équipe Canada et dans la LCHF, je ne peux demander mieux».

Peu importe ce qu’elle décidera, Charline aura marqué le hockey féminin et masculin à sa façon. Des petites filles rivées devant leur écran la regarderont comme un modèle et voudront l’imiter. Outre les trophées, les honneurs et les bagues de championnats, Charline aura laissé un legs indélébile dans l’univers des cerbères, ce qui est possiblement le plus gros héritage….

plus de nouvelles
1:45
18 nov./17 Saguenéens 2 Foreurs 4
Il y a 13 heures
1:46
18 nov./17 Océanic 2 Armada 3 Prol.
Il y a 13 heures
1:40
18 nov./17 Islanders 3 Wildcats 2 FU
Il y a 14 heures
1:29
18 nov./17 Titan 3 Cataractes 1
Il y a 16 heures
3:48
18 nov./17 Screaming Eagles 5 Mooseheads 6 FU
Il y a 19 heures
2:59
17 nov./17 Saguenéens 7 Huskies 4
Il y a 2 jours