MENU

« Un long processus », selon Marc-André Dumont

 

Individuellement et collectivement, les représentants de la LHJMQ n’ont pas connu une série très productive lors du passage des russes dans le cadre de la Série Canada-Russie CIBC 2018 de cette semaine.

Dans les hauteurs de l’amphithéâtre, hormis les biscuits et muffins offerts sur la galerie de presse, les bonzes de Hockey Canada et l’entraineur en chef d’Équipe Canada Junior, Tim Hunter, n’ont pas eu grand-chose à se mettre sous la dent.

Certes, ces matchs de la Série Canada-Russie CIBC s’avèrent une étape importante dans le processus de recrutement de l’équipe nationale junior du Canada, mais elles ne sont pas une question de vie ou de mort, l’a rappelé, mercredi, l’entraineur-adjoint de la sélection nationale, Marc-André Dumont.

« L’évaluation des joueurs susceptibles de représenter le Canada a commencé lors des rencontres du personnel les 17 et 18 juillet à Calgary. Pour le recruteur chef de Hockey Canada Brad McEwen, c’est presque sa job à temps plein d’évaluer le talent disponible pour l’équipe des moins de 20 ans », image Dumont qui occupe les fonctions d’entraineur en chef et de directeur général des Screaming Eagles du Cap-Breton.

PROGRESSION CONSTANTE

Ces six mois d’observation par les dirigeants de Hockey Canada ont l’avantage d’éviter les jugements hâtifs et de mettre l’emphase sur la progression des athlètes, dont la majorité seront âgés de 19 ans lorsque l’alignement final sera dévoilé à la mi-décembre.

« C’est important d’effectuer ce processus à long terme puisqu’il se produit annuellement des surprises tout au long du parcours. Que ce soit durant l’été, depuis le début de la saison ou encore cette semaine », ajoutait Dumont.

« L’an dernier, Maxime Comtois et Drake Batherson n’avaient pas été invités au camp estival et ils ne faisaient pas partie des plans », rappelle-t-il. « Si Équipe Canada avait fait son club à la fin de juillet, les deux n’auraient été sélectionnés parmi l’alignement de 22 joueurs et ils n’auraient pu jouer un rôle important lors des championnats mondiaux. »

« Comtois et Batherson avaient pu se faire valoir à l’automne au sein de leur équipe respective, puis à la série contre les Russes et enfin durant le camp final de sélection d’ÉCJ. Les joueurs ont tous une chance et ils doivent la saisir quand elle se présente », a conclu Dumont.

À l’image des patineurs, il vit intensément son association avec l’élite nationale. « C’est une belle expérience et c’est un privilège de faire partie de cet événement, que ce soit au niveau de notre ligue ou du programme d’ÉCJ 2019. »

NOUVEAU PROPRIÉTAIRE

Pendant qu’il besognait cette semaine en Estrie, les Screaming Eagles ont confirmé que l’homme d’affaires Irwin D. Simon devenait le propriétaire majoritaire de cette concession active au Cap-Breton depuis 1997.

Natif de Glace Bay, en banlieue de Sydney, M. Simon est le fondateur de la corporation Hains Celestial Group qui œuvre dans le domaine de l’alimentation naturelle et organique. Avec un chiffre d’affaires annuel supérieur à trois milliards, on raconte qu’il craindrait plus la fin du monde que la fin du mois!

« C’est une très belle nouvelle pour notre organisation, nos joueurs et les partisans des Screaming Eagles partout sur l’ile du Cap-Breton », affirme Dumont. « M. Simon est très motivé à faire de notre organisation un grand succès, sur la glace et au sein de notre communauté. »

LES ASTRES ALIGNÉS

Le nouveau propriétaire ne joint pas les rangs d’une organisation en déroute. Bien au contraire! Il d’ailleurs fait connaitre ses intentions de connaitre le succès comme c’est le cas pour les éternels rivaux des Eagles cantonnés à Halifax.

« M. Simon veut gagner. Pour ce faire, il souhaite investir dans les opérations hockey afin d’offrir le meilleur cadre de performance possible à notre équipe. Sur tous les plans! C’est extrêmement motivant », plaide Dumont qui a jeté les bases d’une formation de pointe.

« Le timing de son acquisition est fort intéressant. Nous sortons de deux années de reconstruction durant lesquelles nous avions pris des pas de recul en cédant les services [des attaquants étoiles] Pierre-Luc Dubois et Drake Batherson à l’Armada de Blainville-Boisbriand. »

« La saison dernière, nous alignions onze joueurs de 16 ou 17 ans et nous avons une banque de choix [de repêchage] intéressante avec trois sélections de première ronde, trois choix de deux et cinq choix de troisième au cours des deux prochaines années. »

plus de nouvelles
3:34
12 déc./18 Cataractes 5 Saguenéens 6 FU
Il y a 11 heures
2:22
12 déc./18 Huskies 4 Voltigeurs 6
Il y a 11 heures
1:33
12 déc./18 Océanic 4 Tigres 1
Il y a 11 heures
0:38
12 déc./18 Armada 0 Phoenix 2
Il y a 11 heures
1:12
12 déc./18 Titan 3 Sea Dogs 2
Il y a 12 heures
1:56
12 déc./18 Screaming Eagles 3 Mooseheads 2 FU
Il y a 12 heures