MENU
Un grand frère ému au bord des larmes
Vincent Éthier/LHJMQ Média

La séance de sélection 2017 de la LHJMQ a laissé place à un moment touchant alors que Nicolas Poulin, du Phoenix de Sherbrooke, a accueilli son frère Samuel sur la grande scène du Harbour Station.

L’imposant attaquant de 6’01 et 198 livres venait d’être réclamé au deuxième échelon. Dans les gradins, toute la famille a vécu une grande émotion.

« On avait une bonne idée de ce qui s’en venait… mais que tout se confirme, c’était émouvant. Notre plus vieux (Nicolas) était visiblement très fébrile et très fier depuis quelques jours. On espérait tellement qu’il n’y ait pas de revirements de situation comme une transaction et qu’ils puissent vraiment se retrouver à Sherbrooke », raconte leur mère Annick Corbeil-Poulin.

La chimie est évidente, du moins à la maison. Reste à voir de quelle façon elle se développera sur la patinoire. Nicolas devrait, en théorie, disputer une dernière saison dans la LHJMQ.

« Ils ont eu un parcours différent. Je me suis toujours efforcé de les encadrer du meilleur de mes connaissances. De les voir porter aujourd’hui le même uniforme, ça va au-delà de nos espérances comme parent », sourit leur père Patrick qui a connu une longue et brillante carrière chez les professionnels.

Une seule destination

Forcément, l’écart d’âge a fait en sorte qu’ils n’ont jamais pu évoluer ensemble lors de leur parcours de hockey mineur.

« On devait donc se diviser tous les week-ends. On partait chacun de notre côté, aux quatre coins du Québec, pour accompagner nos fils. Maintenant ce sera facile, une seule destination! Notre fille qui étudie à l’extérieur de la région pourra aussi venir les voir. Ça va donner d’incroyables moments en famille », enchaîne sa femme.

Elle compte maintenant sur Nicolas pour prendre soin de Samuel.

« La maison va tomber vide cet automne! C’est la première fois qu’on s’y retrouvera complètement seuls. Il n’y a toutefois pas d’inquiétude à y avoir. Il va pouvoir s’occuper de son petit frère… et le Phoenix est une organisation de première classe. On connaît bien le personnel d’entraîneur et les propriétaires. Ils prennent soins de leurs joueurs. Si on avait pu écrire l’histoire, on ne l’aurait pas si bien imaginé » sourit le couple; quelques minutes avant d’aller retrouver leurs fils au kiosque de l’équipe.

plus de nouvelles
Armada c. Olympiques - Match suspendu
Il y a 37 minutes
2:14
24 sept./17 Wildcats 4 Titan 7
Il y a 2 heures
2:54
23 sept./17 Voltigeurs 6 Foreurs 5 FU
Il y a 20 heures
1:01
23 sept./17 Phoenix 1 Huskies 4
Il y a 21 heures
1:10
23 sept./17 Screaming Eagles 3 Sea Dogs 1
Il y a 22 heures
1:22
23 sept./17 Remparts 4 Drakkar 1
Il y a 24 heures