MENU

Théo Rochette : Le mystère suisse des Saguenéens

 

Son retour au pays a chamboulé les plans des 18 équipes du circuit Courteau. Né à Donnacona en banlieue de Québec, Théo Rochette a passé les cinq dernières années à fouler les patinoires en Suisse.

Les rares formations qui ont eu la chance de le voir à l’œuvre n’espéraient qu’une chose : le voir rentrer au bercail. Un scénario qui s’est finalement concrétisé dans les semaines précédant le repêchage.

Ce sont les Saguenéens de Chicoutimi qui éventuellement ont tendu la main vers le talentueux attaquant, le sélectionnant au septième rang de l’encan de 2018.

« C’est la porte vers la LNH ici. Pour mon cheminement, c’était clair que je devais revenir au Québec. Ce sont les meilleurs joueurs juniors au monde. Je voulais les défier », a expliqué Rochette. « Il y a dans cette ligue un professionnalisme incroyable. C’est un peu différent en Suisse. Je n’ai jamais hésité à revenir. »

Rochette possède la double citoyenneté suisse et canadienne. Devait-il à ce moment être admissible au Repêchage de la LHJMQ ou au Repêchage européen de la LCH? C’est la question qui a dû être tranchée au cours des dernières semaines.

« On attendait d’avoir l’approbation de la Ligue canadienne de hockey. J’étais vraiment content quand on m’a dit que je pouvais être admis au repêchage du Québec. Il n’y avait pas beaucoup de vidéos de moi disponibles; alors oui je pense que je représentais pour certaines équipes un pari risqué. Je m’y attendais. Ce n’est pas tout le monde qui m’a vu jouer. Je suis arrivé ici serein, sans pression. Je me suis dit que je serais réclamé quand je serais réclamé. »

Sera-t-il dominant?

Certains experts estiment qu’il est meilleur que Sven Andrighetto au même âge, ce qui n’est pas rien! Évoluant chez les moins de 20 ans à Lausanne, Rochette a inscrit 34 points en 48 matchs seulement au cours de la dernière saison.

« J’étais le plus petit de l’équipe. J’avais 15 ans en début de saison et on affrontait des gars de 19 ans. Je n’avais pas un grand rôle quand la saison a démarré. Mon objectif était de bien finir la saison et c’est ce qui est arrivé. Je suis content de ma progression », ajoute le protégé de l’agence CAA pour laquelle travaille Pat Brisson.

Théo Rochette a déjà évolué de façon occasionnelle à l’aile, mais il se considère comme un joueur de centre naturel. Il amènera assurément de l’offensive aux jeunes Saguenéens.

« Je suis un fabricant de jeu. Je fais de bonnes passes et j’ai beaucoup de vitesse. Ça fait cinq ans que j’évolue sur une patinoire de dimension olympique. Je pense donc que ça peut devenir un avantage pour moi à Chicoutimi. Ça fait très longtemps que je n’ai pas joué sur une petite glace. J’ai hâte de voir ce que ça donnera », dénote celui qui prévoit quand même une certaine période d’adaptation.

plus de nouvelles
#Nos18 : Après deux finales consécutives, l’Armada veut continuer sa tradition gagnante
Il y a 6 heures
1:52
#Nos18 : Entrevue avec Alexander Katerinakis
Il y a 6 heures
1:46
#Nos18 : Entrevue avec Bruce Richardson
Il y a 6 heures
0:49
#Nos18 : Entrevue avec Tommy Bouchard
Il y a 6 heures
#Nos18 : Trois Questions sur l’Armada de Blainville-Boisbriand 2018-19
Il y a 7 heures
#Nos18 : Beausoleil conserve des dispositions ensoleillées à Rimouski
Il y a 1 journée