MENU

Serré comme un habit de neige après un souper du Réveillon

 

La parité. Toutes les ligues recherchent la recette secrète pour l’obtenir, peu importe le sport.

Et en ce dernier tiers de la saison 2017-2018, le concept de parité semble être tout simplement redéfini dans la LHJMQ…

Un coup d’œil au classement général et les plus claustrophobes parmi nous commencent à voir des étoiles. Pour cause, après les matchs du 7 janvier, seulement huit points séparent les Mooseheads de Halifax des Remparts de Québec, respectivement au premier et neuvième rang.

Ça les amis, c’est serré comme un habit de neige après un souper du Réveillon en famille.

Voici un rappel des meneurs du circuit, en date d’aujourd’hui : 1-Halifax (57 points), 2-Blainville-Boisbriand (56 points), 3-Rimouski (54 points), 4-Drummondville (56 points), 5-Rouyn-Noranda (55 points), 6-Charlottetown (50 points), 7-Gatineau (50 points), 8-Acadie-Bathurst (50 points) et 9-Québec (49 points).

Vous avez donc compris que cette saison s’annonce de loin comme une des plus compactes au classement depuis les 20 dernières années! Il est certain que la situation peut complètement changer d’ici la fin de la saison, mais peu importe, on aura droit à un dernier tiers de saison du tonnerre.

Pour mettre les choses en perspective, depuis la saison 1997-1998, l’écart moyen entre les équipes de première et de neuvième place au classement général est de 31 points à la fin de la campagne.

Au cours de cette même période, le classement le plus dense entre la première et la neuvième place remonte à 2007-2008, alors que les Huskies de Rouyn-Noranda de l’entraîneur-chef André Tourigny ont remporté le trophée Jean Rougeau avec une récolte de 97 points. En neuvième position se retrouvaient alors les MAINEiacs de Lewiston et leur gardien Jonathan Bernier, eux qui avaient amassé 81 points, bon pour un écart de 16 points avec la tête.

Ensuite, on doit considérer la saison 2013-2014, alors que le Drakkar de Baie-Comeau de Charles Hudon avait conclu en tête avec 99 points, soit 21 points devant les Screaming Eagles du Cap-Breton, au neuvième rang.

Quant à l’écart le plus important des 20 dernières années? Il faut remonter à la saison 2000-2001 quand les Cataractes de Shawinigan, qui comptaient alors dans leurs rangs les Jason Pominville, Marc-André Bergeron et Radim Vrbata de ce monde, ont filé en tête avec une récolte explosive de 116 points. Au neuvième rang se retrouvaient à l’époque Marc-André Fleury et le Cap-Breton avec 65 points, soit 51 points derrière les champions du calendrier régulier.

On a pu remarquer une autre différence énorme en 2010-2011 quand les Sea Dogs de Saint John et un certain Jonathan Huberdeau ont amassé 119 points, soit 43 de plus que les Wildcats de Moncton au neuvième rang.

Comme les cyclistes du Tour de France, les prochaines étapes marquant le dernier tiers de la compétition vont possiblement voir certaines équipes tenter une échappée, fortes de nouvelles acquisitions lors de la période des transactions. Mais il y en aura d’autres qui s’essouffleront et glisseront hors du groupe de tête, et d’autres encore qui pourraient y aller d’un soubresaut et accéder à la course…aux séries!

Chaque match prend ainsi de la valeur au classement et devient un rendez-vous à ne pas manquer, que ce soit à la télévision, à la radio, sur le Web ou, encore mieux, dans les estrades! Faites vite pour assister à un des nombreux rendez-vous d’ici la fin de la saison…question de pouvoir un jour raconter que vous avez été témoin d’une saison historique!

 

plus de nouvelles
1:46
20 jan./18 Armada 5 Foreurs 1
Il y a 4 heures
1:32
20 jan./18 Cataractes 2 Huskies 3
Il y a 4 heures
1:37
20 jan./18 Remparts 1 Sea Dogs 4
Il y a 5 heures
3:43
20 jan./18 Mooseheads 1 Titan 11
Il y a 5 heures
1:54
20 jan./18 Olympiques 1 Saguenéens 5
Il y a 5 heures
2:40
20 jan./18 Screaming Eagles 2 Wildcats 6
Il y a 5 heures