MENU

Séries LHJMQ 2019 | Prédictions des experts – Ronde 3

 

UN CARRÉ D’AS RELEVÉ

 

Ce printemps, force est de constater que la ronde des quarts-de-finale fut expéditive dans la LHJMQ.

Les Huskies de Rouyn-Noranda ont liquidé les Tigres de Victoriaville en quatre parties, dominant par 21-3 aux buts. Les Mooseheads de Halifax, victimes d’une bonne frousse durant l’appéritif des huitièmes-de-finale, ont dégriffé les Wildcats de Moncton sans encaisser la moindre lacération.

Après deux victoires faciles en amorce de leur série, les Voltigeurs de Drummondville durent batailler ferme pour se défaire, en cinq matchs, du Phoenix de Sherbrooke.

L’Océanic de Rimouski a également eu recours à cinq duels pour se défaire des Screaming Eagles du Cap-Breton, vaincus trois fois d’affilées sur leur patinoire par les patineurs de Serge Beausoleil.

À la suite de ces séries expéditives, les joueurs des quatre clubs qualifiés pour les demi-finales auront eu le temps de guérir les petits bobos et d’être pleinement reposés lorsque l’action reprendra vendredi.

L’exception qui confirme cette règle s’avère l’attaquant Peter Abbandonato. Il sera au repos forcé parce que foudroyé par le virus de la mononucléose. Ce microbe s’est attaqué à l’attaquant Benoit-Olivier Groulx à la mi-mars et ce dernier n’a pas encore enfilé le maillot des Mooseheads depuis le début de la vraie saison.  Car, malgré tous les progrès médicaux, la maladie du baiser «yé, yé», ne rate pas son coup pour immobiliser ses victimes pendant de longues périodes. Qu’elles soient athlètes ou sédentaires.

_

OCÉANIC DE RIMOUSKI (5rang)
Fiche saison régulière : 44-20-4-0, 92 pts
Face-à-face : 0-4, 0 pts
Fiche en séries : 8-1

VS.

HUSKIES DE ROUYN-NORANDA (1er rang)
Fiche saison régulière : 59-8-0-1, 119 pts
Face-à-face : 4-0, 8 pts
Fiche en séries : 8-2

 

Les Huskies de Rouyn-Noranda devront manœuvrer sans les services du meilleur marqueur de la saison régulière dans la LHJMQ, le joueur de centre Peter Abbandonato.

Les champions en titre du calendrier régulier possèdent une excellente profondeur à toutes les positions, mais remplacer la production et le leadership de ce vétéran de 20 ans, qui avait amassé 21 points (4-17) lors de dix matchs éliminatoires, s’annonce une tâche ardue.

En saison régulière, la Meute a balayé la série de quatre parties face à l’Océanic. Chaque victoire a été pimentée par une production de cinq buts. Pendant qu’il contribuait avec un but et cinq mentions d’aide, Abbandonato avait vu son coéquipier Rafaël Harvey-Pinard percer la coque rimouskoise de quatre buts et six aides!

Dans l’autre clan, Alexis Lafrenière a été limité à quatre mentions d’aide par les Huskies. Mais, c’est connu des scientifiques, un volcan finit toujours par cracher de la lave! Surtout que Lafrenière est bien entouré par les 20 ans Jimmy Huntington et Olivier Garneau.

L’Océanic a limité ses efforts à neuf matchs depuis le début du grand bal printanier et les protégés de Serge Beausoleil ont compilé une fiche immaculée de 5-0 sur les patinoires qualifiées d’hostiles. Puis question de terminer par un cliché, les unités spéciales seront d’une importance capitale!

 

TableauPrédiction16-9 (Ronde 3)

 

_

VOLTIGEURS DE DRUMMONDVILLE (2e rang)
Fiche saison régulière : 52-13-2-1, 107 pts
Face-à-face : 1-0-0-1
Fiche en séries : 8-2

VS.

MOOSEHEADS DE HALIFAX (3e rang)
Fiche saison régulière : 49-15-2-2, 102 pts
Face-à-face : 1-1
Fiche en séries : 8-2-1

 

Les Voltigeurs de Drummondville ont terminé au 2e rang du classement général de la LHJMQ. Les Mooseheads de Halifax, troisièmes. La logique de la saison régulière a donc été respectée à la lettre, ou mathématiquement.

L’état de santé de quelques joueurs dominants au sein des deux équipes influencera le déroulement de cette série. Vidé de son énergie par le virus de la mononucléose, Benoit-Olivier Groulx n’a pu contribuer aux succès des Mooseheads depuis le début des séries. L’attaquant de 18 ans a chaussé les patins à l’entrainement cette semaine. Son cas sera sans doute réévalué sur une base quotidienne, comme le disent si bien les experts.

Le retour au jeu de Groulx serait apprécié par l’entraineur Éric Veilleux puisque certains de ses attaquants n’ont pas eu la pétarade fréquente depuis la mi-mars. À titre d’exemple, le Tchèque Ostap Safin a été limité à deux mentions d’aides en 11 matchs. Son compatriote de 17 ans Marcel Barinka, qui n’avait pas chaussé les patins depuis le début des séries, a été cédé à l’équipe nationale des moins de 18 ans de son pays.

Chez les Voltigeurs, dont l’offensive demeure animée par Joseph Veleno et Maxime Comtois, le gardien Olivier Rodrigue s’avère toujours un cas douteux pour la demi-finale. Le titulaire masqué s’entraine sur glace, mais il a déjà raté six semaines à cause d’une blessure à l’aine. Son adjoint Anthony Morrone a tenu le fort durant les deux premières rondes, mais saura-t-il tenir en respect les futurs hôtes du tournoi de la Coupe Memorial?

 

plus de nouvelles
0:52
Quel est votre super-héros préféré?
Il y a 2 jours
La LCH annonce son partenariat avec Adept Mobile pour créer la meilleure expérience d’application mobile
Il y a 3 jours
Carl Bouchard quitte la LHJMQ
Il y a 6 jours
2:31
Le 50e de la LHJMQ immortalisé dans une superbe peinture
Il y a 7 jours
La troisième fois est la bonne
Il y a 1 semaine
100 000$ pour les étudiants-athlètes grâce au Tournoi de golf de l'ASÉ
il y a 2 semaines