MENU

Repêchage LNH: Gauthier et Laberge

Aaron Bell

QUÉBEC – Ce sont quatorze joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui ont vécu le plus beau jour de leur carrière sportive samedi dernier au First Niagara Center de Buffalo. Ces derniers ont eu la chance d’entendre leur nom prononcé par l’une des trente formations lors du plus récent repêchage de la Ligue nationale de hockey, une émotion sensationnelle que l’on peut vivre qu’une seule fois dans sa vie.

Très tôt dans la séance, c’est le porte-couleurs des Screaming Eagles du Cap-Breton, Pierre-Luc Dubois, qui a été réclamé par les Blue Jackets de Columbus. Le talentueux attaquant a été sélectionné au troisième rang, alors que plusieurs experts l’attendaient plutôt autour du cinquième ou sixième échelon. C’est une belle surprise, mais une sélection plus que méritée pour Dubois qui a connu une saison de rêve au Cap-Breton touchant la cible à 42 reprises en plus d’ajouter 57 mentions d’assistance en 62 parties jouées. Quelques semaines avant le repêchage, la Centrale de recrutement de la LNH l’avait d’ailleurs placé au premier rang des patineurs nord-américains en vue de l’encan 2016. Il était le premier joueur de la LHJMQ à recevoir ce statut depuis Sidney Crosby en 2005.

Courte attente pour Julien Gauthier

De son côté, l’attaquant des Foreurs de Val-d’Or Julien Gauthier n’a pas eu à attendre très longtemps pour pousser un soupir de soulagement et de joie. C’est avec leur choix de première ronde, 21e au total, que les Hurricanes de la Caroline ont décidé de sélectionner l’imposant ailier droit originaire de Pointe-aux-Trembles.

« C’est un soulagement, a exprimé Gauthier. Tu sais que la pression est maintenant passée à savoir où et quand ton nom va enfin sortir. Tu te sens très bien après ».

Il faut dire que Gauthier a eu la main heureuse depuis le début de sa carrière. Sélectionné avec Équipe Canada U-17 et U-20, vainqueur de la Coupe du Président avec les Foreurs et de la Coupe Jimmy-Ferrari avec Laval-Montréal et participant à la Coupe Memorial Mastercard et à la Coupe Telus, il a connu une carrière assez florissante jusqu’ici. Or, être repêché par une formation de la Ligue nationale de hockey a encore plus de valeur.

« C’est le meilleur sentiment que tu ne pourras jamais avoir dans une vie. Ça m’est arrivé 2 fois dans ma carrière, celle du junior et celle-là et ce n’est même pas comparable. L’événement est tellement gros et tu te vois enfin récompensé pour les efforts que tu as faits depuis que tu es tout petit » a souligné Gauthier.

Après une saison de 41 buts à Val-d’Or, il doit maintenant continuer de travailler sur tous les aspects de son jeu afin d’arriver fin prêt au camp d’évaluation et des recrues des Hurricanes.

Laberge à Philadelphie : un mariage parfait

Quant à lui, Pascal Laberge des Tigres de Victoriaville a vu les Flyers de Philadelphie effectuer une transaction pour s’avancer pour être certains de mettre la main sur l’attaquant originaire de Châteauguay. C’est finalement au second tour que l’organisation des Flyers ont fait de Laberge le 36e joueur repêché de la séance 2016.

« C’est un sentiment de fierté de faire partie d’une organisation comme les Flyers. Ils se sont avancés pour venir me chercher, donc c’était bien plaisant. Ça met la cerise sur le sunday sur une année difficile » a décrit Laberge.

Dans cette année difficile sur le plan personnel, il a tout de même enfilé l’aiguille à 23 reprises en plus d’assister des coéquipiers 45 fois en 56 parties dans l’uniforme des Tigres de Victoriaville. Il a plus que doublé sa production de la saison précédente. Quelques jours avant le repêchage, Pascal Laberge s’est courageusement confié à « The Players’ Tribune » étalant ainsi à la planète hockey tous les obstacles auxquels il avait dû faire face dans sa vie personnelle au cours de la dernière année. Il faut une puissante force de caractère et de la détermination sans limites pour être en mesure de performer sur la glace malgré ces embûches. Des qualités qui se marient parfaitement avec l’identité des Flyers.

L’attaquant des Tigres a grandement impressionné lors du Match des meilleurs espoirs BMO en janvier dernier avec une performance de deux buts et une passe. Vu comme un avant talentueux et physique pouvant jouer au centre ou à l’aile, Laberge doit tout de même continuer de travailler fort pour arriver fin prêt dans la ville de l’Amour fraternel.

« Je dois continuer de faire ce que je fais de mieux : un style offensif et jouer physique. Cet été je vais essayer de prendre quelques livres pour arriver prêt » a conclu le joueur homme de 18 ans.

plus de nouvelles
#Nos18 : Trois questions sur l'Océanic de Rimouski 2018-19
Il y a 16 minutes
#Nos18 : Halifax se prépare pour un championnat
Il y a 17 heures
Trois Questions sur les Mooseheads de Halifax 2018-19
Il y a 22 heures
1:47
#Nos18 : Entrevue avec Jared McIsaac
Il y a 24 heures
2:16
#Nos18 : Entrevue avec Éric Veilleux
Il y a 24 heures
0:44
#Nos18 : Entrevue avec Samuel Dubé
Il y a 24 heures