MENU
Quelques pensées sur les rivalités

Tout le monde veut gagner. Tout le monde veut être le meilleur, et la plupart y travaillent très dur. Par contre, la seule distinction entre le gagnant et le perdant repose parfois dans le niveau du désir. Souvent, nous avons besoin d’un rival pour allumer ce désir de gagner. C’est là en quelques mots, l’esprit de la Semaine des rivalités.

Les rivalités sont souvent plus intenses quand elles opposent des équipes qui pourraient être proches en d’autres circonstances, comme des frères. Quiconque a grandi avec un frère plus vieux sait ce que c’est de ne pas pouvoir mettre la main sur le ballon de basket-ball et comment cela les pousse à vouloir grandir et être plus fort, pour un jour avoir le dessus.

Je connais un couple marié (pas le mien) qui vivait le parfait bonheur et qui a maintenant une vive discussion sur lequel des deux peut obtenir le meilleur kilométrage de leur nouveau véhicule hybride! C’est bien de pouvoir vaincre un étranger, mais c’est tellement plus significatif quand la victoire est remportée aux dépens de quelqu’un qui a une plus grande valeur.

J’ai un bon ami avec qui je joue au golf. C’est un gars de hockey comme moi et nous avons toujours beaucoup de sujets de conversation entre deux trous. On parle de travail et de la vie en général, comme vous le feriez avec vos amis. Par contre, à la fin de notre ronde, j’aime vraiment, mais vraiment le battre. Bien sûr, il lui arrive parfois de faire mieux que moi, mais cela ne fait que me pousser à améliorer mon élan et à faire mieux pour lui faire payer nos verres au terme de notre prochain duel hebdomadaire. Après tout, c’est aux perdants de payer.

…Peut-être encore que le rival est une équipe située à 1 h 19 (selon Google) de route sur la 117. Voisins et rivaux, mais pas amis pour autant! Du moins, pas quand l’enjeu est aussi important.

La Semaine des rivalités est du bonbon pour les partisans et une façon pour nos 18 équipes de travailler sur leur compétitivité. Des matchs aller-retour avec des rivaux naturels et/ou de leur coin de pays ajoutent toujours de la pression, mais aussi beaucoup de plaisir dans ces matchs spéciaux. Les joueurs ne sont jamais tentés de lever le pied de l’accélérateur dans la Semaine des rivalités. Il y a trop de fierté en jeu. Les perdants paient le prix au classement après tout. Ce ne sont pas les séries éliminatoires, mais ces matchs n’ont rien de régulier pour autant. Je vous invite à assister à ces matchs, possiblement en amenant votre rival personnel avec vous pour vivre une soirée inoubliable. Vous m’en direz des nouvelles, c’est garanti!

**Photo: Denis Baillairgé et Gilles Courteau rivaux au golf, mais amis de longue date dans le hockey. Crédit photo: Archives LHJMQ / Photo prise en 1996

plus de nouvelles
1:06
21 sept./17 Mooseheads 4 Sea Dogs 1
Il y a 12 heures
Un message du commissaire aux partisans
Il y a 17 heures
La LCH dévoile les faits saillants des célébrations du 100e tournoi de la Coupe Memorial Mastercard
Il y a 21 heures
Trois équipes de la LHJMQ dans le Classement Présaison du Top 10 de la LCH
Il y a 2 jours
0:32
#Nos18 : Nathan Larose
Il y a 2 jours
1:03
#Nos18 : Joe Veleno
Il y a 2 jours