MENU
« On ne peut pas être plus fier d’une équipe » – Éric Landry
Emerik Faubert-Philippe

La 43e saison des Olympiques de Gatineau a pris fin mardi à Sydney au Cap-Breton, en prolongation du septième match de la première ronde de séries éliminatoires contre les Screaming Eagles. Bien qu’il ait souhaité que la saison ne se termine pas si tôt, l’entraîneur-chef Éric Landry se dit extrêmement fier de ses joueurs.

Lorsque Landry est arrivé derrière le banc des Olympiques à la fin du mois de janvier, la formation se trouvait au 17e rang du classement général. Puis, petit à petit, les Gatinois ont gravi les échelons pour terminer la saison régulière au 10e rang avec une fiche de 0,515. Leur aventure en séries éliminatoires a toutefois mal débuté alors qu’ils tiraient de l’arrière 0-3 avant de gagner trois parties de suite pour forcer la tenue d’un septième et ultime match qu’ils ont joué avec un retard de 1-3, pour finalement forcer une troisième joute qui s’est décidée en prolongation.

« On ne peut pas être plus fier d’une équipe, souligne Landry. C’est certain que c’est une déception d’avoir perdu, mais c’est incroyable la force de caractère que l’équipe a démontrée. Nous avons appris ça cette saison. Nous avons remonté deux grosses pentes. Les joueurs se sont regroupés, ils ont trouvé la motivation nécessaire pour aller jusqu’au bout. Je suis vraiment fier. »

« Nous avons terminé la saison régulière avec deux mois de succès, nous avons gagné de grosses parties et nous avons été mis dans des situations qui nous ont testé nos capacités. Nous étions prêts », ajoute-t-il.

Gain de confiance

Depuis son arrivée avec les Olympiques, Landry a beaucoup misé sur le mot « confiance ». C’est un aspect qu’il a martelé dans les pratiques et en peu de temps, la théorie a été mise en pratique dans les parties.

« Chaque soir, on jouait pour gagner. Chaque joueur se vidait à chaque match. Depuis les deux derniers mois, on croyait en nos chances de gagner chaque partie et on jouait en fonction de ça. Nous avons donné confiance aux joueurs et nous avons entamé les séries en pleine confiance de nos moyens. »

Belle leçon de tirée

Dans la vie, il y a toujours du positif, peu importe le dénouement. Lors de cette première ronde, les Olympiques ont tiré une belle leçon, malgré leur défaite crève-cœur à 2 minutes 30 secondes de la période de prolongation du septième match. « Même à 0-3 dans une série, tu n’es pas mort. On l’a prouvé en se rendant en prolongation du dernier match. Les joueurs ont donné tous leurs efforts à chaque partie », mentionne-t-il en soulignant que ces sept derniers matchs ont grandement fait évoluer tous les joueurs de sa formation.

« Tous les gars en ont appris sur l’intensité à donner en séries éliminatoires. Ils ont vu c’est quoi de jouer avec intensité pendant sept parties de suite et assez rapprochées. Tout ce qu’ils ont appris, ça va leur être très utile pour le futur. »

Landry a, entre autres, souligné le travail d’Anthony Gagnon qui a été peu utilisé en début de série et qui vers la fin faisait une différence, de Jeffrey Durocher qui a trouvé le fond du filet dans un match à domicile, de Shawn Boudrias qui a été un des éléments clés du septième match jusqu’à ce qu’il soit blessé et du gardien Tristan Bérubé qui a donné une chance de gagner à l’équipe tous les soirs.

Les Olympiques dresseront un bilan complet de leur 43e saison le lundi 10 avril.

 

plus de nouvelles
Après-match - Demi-Finale - Saint John
Il y a 52 minutes
Les Sea Dogs s’inclinent 6-3 en demi-finale
Il y a 9 heures
La LCH annonce ses finalistes pour la saison 2016-17
Il y a 9 heures
Avant-Match - Saint John face à Érié
Il y a 15 heures
Coupe Memorial MasterCard 2017: Rédemption
Il y a 15 heures
Billets de saison 2017-2018 maintenant disponibles en ligne
Il y a 2 jours