MENU

#Nos18 : Trois questions sur l’Océanic de Rimouski 2018-19

 

En sept saisons à titre d’entraîneur-chef de l’Océanic de Rimouski, Serge Beausoleil cumule 270 victoires, bon pour un pourcentage de victoire de .581%. Le fait saillant de sa carrière a définitivement été la conquête de la Coupe du Président en 2015. Le vétéran pilote, qui est également directeur général, est certainement excité par la campagne qui s’amorcera dans les prochains jours. L’alignement de cette saison est composé de retours clés à chaque position, de joueurs acquis via des transactions judicieuses et de jeunes recrues affamées. Même si l’Océanic a été surpris par Moncton en première ronde des séries éliminatoires l’année dernière, Rimouski avait terminé premier de la division de l’Est et troisième au classement général. La prochaine année pourrait être encore meilleure, surtout si la fête d’après-saison peut s’étirer un peu plus longtemps. Nous avons d’ailleurs parlé avec Beausoleil de la prochaine campagne.


À leur année recrue, Lafrenière et Ellis ont fait tourner les têtes du monde du hockey la saison dernière. Quelles sont les attentes envers eux à leur deuxième année?

« Dans la deuxième année, ça dépend beaucoup de comment les gars vont se présenter. Ils sont deux excellents joueurs de hockey, capables de gérer la pression et les distractions causées par les attentes. C’est une année très importante pour eux. Colten est à son année d’admissibilité au repêchage de la LNH et doit continuer de prendre de la maturité. Pour Lafrenière, les attentes ont toujours été présentes. Elles l’étaient dans le Bantam AAA [Seigneurs de Mille-Îles] et dans le Midget AAA [Vikings de Saint-Eustache], mais il a toujours été en mesure de composer avec ce genre de situation. Nous pensons qu’il sera notre atout majeur. Il a été le capitaine d’Équipe Canada [à la Coupe Hlinka-Gretzky, où il a mené son équipe à la médaille d’or, tout en étant au sommet des pointeurs du tournoi avec 11 points]. Nous sommes fiers de ses performances et de son leadership ».


L’alignement 2018-19 de l’Océanic de Rimouski demeure toujours dans les plus jeunes de la ligue. Est-ce qu’il y a une chance que ce manque d’expérience va se faire ressentir à la fin de la saison?

« Nous sommes toujours jeunes, mais de l’autre côté, nous avions trois choix de première ronde en 2017 [Lafrenière, Christopher Inniss et Mathieu Bizier], qui ont joué beaucoup de minutes l’année dernière. Ils avaient des rôles importants. Donc oui, nous sommes toujours jeunes, mais j’adore ce genre de jeunesse. Je pense que la majorité des équipes de la Ligue aimerait avoir ce genre de jeunesse. Nous devons encore grandir, mais nous allons trouver une manière de le faire en cours de route. Nous avons un très bon mélange de vétérans et de jeunes joueurs et je pense qu’il y a un bel équilibre. Nous savions l’année dernière que nous avions beaucoup de jeunes, et c’est le virage que nous avons choisi de prendre. Cette année, je pense que nous sommes une formation équilibrée. Il y a plusieurs équipes que nous pouvons qualifier d’aspirantes et je pense que nous sommes une de celles-ci ».


Vous aviez le meilleur désavantage numérique la saison dernière tout en étant l’équipe la plus pénalisée. Est-ce que l’indiscipline sera un enjeu encore une fois cette année?

« Ce n’est pas un enjeu. La discipline est une grande priorité pour nous. On peut contrôler nos bâtons et nos émotions. Le meilleur désavantage numérique est celui que tu n’as pas besoin de jouer. Les unités spéciales sont tellement une facette importante du hockey que tu ne veux pas te retrouver sur le banc des punitions. Le contrôle des émotions est une partie importante d’une équipe gagnante. Cela vient avec de la maturité ».

plus de nouvelles
0:52
Quel est votre super-héros préféré?
Il y a 1 journée
La LCH annonce son partenariat avec Adept Mobile pour créer la meilleure expérience d’application mobile
Il y a 2 jours
Carl Bouchard quitte la LHJMQ
Il y a 5 jours
2:31
Le 50e de la LHJMQ immortalisé dans une superbe peinture
Il y a 6 jours
La troisième fois est la bonne
Il y a 1 semaine
100 000$ pour les étudiants-athlètes grâce au Tournoi de golf de l'ASÉ
il y a 2 semaines