MENU
Luke Green plus affamé que jamais

Luke Green voyait son frère jumeau Matt Green et ses anciens coéquipiers des Sea Dogs soulever la Coupe du Président, complétant un balayage face à l’Armada avec une victoire de 5-1. Repêché par Saint John et ayant joué 166 matchs (séries incluses) avec cette formation, Luke a donc maintenant toute la motivation nécessaire d’imiter son frérot et lui aussi, soulever le précieux trophée.

« Je n’étais pas si jaloux, parce que mon frère fait partie de l’équipe et que je connais très bien pratiquement tous les joueurs de cette équipe. J’étais vraiment fier d’eux parce que je sais qu’ils ont travaillé très fort pour être aussi dominants. Je dois dire par contre que de ne pas faire les séries a été dur… Je suis arrivé à Sherbrooke croyant qu’on aurait les outils pour le faire. Pour un paquet de raisons, ça n’a pas eu lieu… Mais on est maintenant plus équipés pour veiller tard cette saison. On a de quoi surprendre bien des gens, et voir Matt avec la Coupe m’a donné une autre dose de motivation pour gagner moi aussi! », de dire le jeune homme appartenant aux Jets de Winnipeg.

Parlant des Jets, Luke revient d’un camp de développement très enrichissant avec Winnipeg. L’équipe fait les choses un peu différemment, mais ce n’est pas ce qui va déranger le défenseur.

« On a commencé par des tests hors glace, ce qui je crois est un peu différent de ce que les autres clubs font. J’ai eu de bons résultats, surtout sur tout ce qui est vitesse et rapidité. Les trois prochains jours, on était sur glace. On travaillait beaucoup sur des aspects techniques du jeu pour un défenseur : comment repousser les attaquants vers l’extérieur, le positionnement du bâton et d’autres trucs du genre. Puis, le dernier jour, on a disputé un match de 50 minutes, et ça s’est bien déroulé. Je connaissais aussi déjà plusieurs membres du staff et leurs exigences donc ça m’a énormément aidé », de dire le choix de troisième ronde de la formation manitobaine en 2016.

Luke a aussi goûté au hockey professionnel pour la première fois en fin de campagne. Une fois le Phoenix éliminé, il a joint le Moose du Manitoba et a participé à quatre rencontres. Le droitier a récolté une aide et a gardé un différentiel de +1 au cours de son court passage dans la LAH.

« C’était une expérience inestimable pour moi! J’ai fait des voyages en Californie et à Cleveland, et j’ai adoré fréquenter des pros, ça m’a indiqué ce qui m’attend si je veux faire carrière. Il y a de très bons joueurs dans la LAH et j’ai joué avec beaucoup de bons défenseurs. C’est très instructif de regarder comment ils se comportent dans différentes situations et de « prendre des notes ». On a presque forcé la prolongation contre une des meilleures équipes de la ligue, San Jose, à mon premier match alors c’était tout un feeling! » s’enflamme-t-il.

Tout comme son nouveau partenaire d’entraînement cet été, Evan Fitzpatrick, Luke travaille plus fort que jamais afin d’atteindre ses objectifs.

« J’aime bien m’entraîner avec Fitz, il voulait vraiment venir avec nous parce qu’on s’était dit que ce serait plus facile de se pousser dans le dos l’un et l’autre. Ça nous aide aussi à garder nos objectifs en tête parce que si on prend du retard, l’autre va être là pour nous le rappeler », raconte le néo-écossais.

Justement, Luke a été ravi de retrouver plusieurs gars en arrivant à Sherbrooke. Il croit que de connaître de nombreux visages a rendu son adaptation beaucoup plus facile.

« J’ai immédiatement senti que j’étais à ma place. En plus de Fitzy, je connaissais Brock McLeod et Brendan Cregan, puis j’ai appris à connaître Evan MacKinnon et Anderson MacDonald, que j’avais déjà rencontré puisqu’il habite près de Saint John. Avoir tous ces gars des Maritimes était génial, mais tous les autres ont vraiment été accueillants aussi. On a développé une excellente chimie et c’est cool de voir que presque tout le monde sera de retour », se réjouit l’athlète de 6’0”.

Greener est d’ailleurs en très bonne position pour comprendre où se dirige le Phoenix. La situation actuelle du club lui fait beaucoup penser au processus qu’a appliqué son ancienne formation, cheminement qui s’est récemment converti en une présence à la Coupe Memorial.

« On a un noyau très intéressant, et on a pris beaucoup d’expérience malgré la 17e place. On apprend beaucoup de choses dans la défaite quand on regarde ça avec la tête froide. C’est une situation similaire à celle que j’ai vécu à Saint John, alors que l’équipe n’a pas démantelé le noyau pendant plusieurs années, elle n’a fait que développer autour. C’est ce qu’on est en train de faire en ne perdant que très peu de morceaux et en ajoutant du caractère et du talent au groupe », compare le vétéran de 19 ans.

Cette saison sera d’ailleurs marquée par un rare match extérieur alors que le Phoenix visitera les Voltigeurs à la patinoire Victor-Pepin. Comme tous ses coéquipiers, Luke est emballé à l’idée de jouer un match de classique hivernale.

« J’étais très heureux d’apprendre qu’on allait jouer dehors! On va avoir beaucoup de plaisir j’en suis certain, même chose pour nos fans et nos proches. J’ai toujours porté attention à ce genre de matchs, et maintenant que cette chance se présente je sais bien que ça pourrait être la seule fois de ma vie que j’y participe. On a tous bien hâte! », conclut celui qui vise un premier contrat professionnel dans les prochains mois.

Propos recueillis par François Carignan

plus de nouvelles
1:45
18 nov./17 Saguenéens 2 Foreurs 4
Il y a 13 heures
1:46
18 nov./17 Océanic 2 Armada 3 Prol.
Il y a 13 heures
1:40
18 nov./17 Islanders 3 Wildcats 2 FU
Il y a 14 heures
1:29
18 nov./17 Titan 3 Cataractes 1
Il y a 16 heures
3:48
18 nov./17 Screaming Eagles 5 Mooseheads 6 FU
Il y a 18 heures
2:59
17 nov./17 Saguenéens 7 Huskies 4
Il y a 1 journée