MENU

Les années 80 : Les années d’or de la LHJMQ

En cette année de 50e anniversaire, la Ligue de hockey junior majeur du Québec soulignera son demi-siècle de plusieurs façons.  L’une d’entre-elles sera de faire connaitre une formation étoile pour chacune des cinq décennies d’histoire du circuit junior québécois.

Chacune de ces formations, composée de 23 joueurs et de deux entraîneurs ayant distinctivement marqué leurs époques, fut sélectionnée par un panel de 22 personnes qui incluait des anciens joueurs et directeurs généraux, des journalistes, statisticiens et recruteurs.

Pour ce deuxième segment, la LHJMQ vous révèle ci-bas les joueurs et entraîneurs qui ont marqué la décennie des années 80. Ce sont 25 individus qui ont inscrit leurs noms dans le grand livre d’histoire de la Ligue, comme en témoignent les 18 qui font déjà partie du Temple de la Renommée de la LHJMQ.

Le contingent des années 80 est évidemment dominé par le grand Mario Lemieux qui, de 1981 à 1984, a régné sur la LHJMQ.  Dans l’uniforme des Voisins de Laval, le grand numéro 66 a notamment réalisé une saison de 282 points, dont 133 buts, deux records qui ne seront sans doute jamais approchés.  Lors de la saison 1983-84, Lemieux a été blanchi une seule fois de la feuille de pointage, récoltant au moins un point à chacun des 61 premiers matchs de l’équipe lavalloise.  Lemieux a terminé au 1er rang des pointeurs avec 112 points d’avance sur son plus proche poursuivant, son coéquipier Jacques Goyette.

C’est aussi dans les années 80 que la LHJMQ a vu la seule recrue de son histoire inscrire 100 buts. À l’âge de 17 ans, l’Américain Pat Lafontaine a connu une saison de rêve avec le Junior de Verdun, soit 104 buts et 130 mentions d’aide, ce qui l’a aidé à devenir le premier choix des Islanders de New York lors du Repêchage de la LNH de 1983.

Dans les années 80, un petit attaquant de 5 pieds 5 pouces a su démontrer que la grandeur ne faisait pas foi de tout.  Dans l’uniforme des Cataractes de Shawinigan, Patrice Lefebvre a récolté 595 points en 4 ans, dont 200 lors de la campagne 1987-88.  Son total de 595 points en carrière est encore, à ce jour, le plus haut de l’histoire de la Ligue canadienne de hockey.

Les frères Stéphan et Patrick Lebeau ont aussi été dominants pendant les années 80.  À eux deux, ils ont récolté 1080 points (580-Stephan et 500-Patrick); il s’agit du 2e plus haut total par un duo de frères dans l’histoire du circuit, derrière les frères Jacques et Sylvain Locas.

La décennie des années 80 c’est aussi les attaquants Luc Robitaille, Guy Rouleau (deux fois champion compteur), Dale Hawerchuk (premier choix de la LNH en 1981), Claude Verret, Marc Saumier, Marc Fortier et Patrick Émond.

En défensive, la décennie des années 80 a notamment été marquée par l’émergence d’arrières à caractère offensif.  On pense aux Gilbert Delorme, Pierre Sévigny, Billy Campbell et Jean-Marc Richard, pour ne nommer que ceux-là.  Gilbert Delorme et Jean-Marc Richard sont d’ailleurs les deux seuls défenseurs des 50 ans d’histoire de la LHJMQ à avoir connu deux saisons de 100 points.

Pour sa part, Billy Campbell est le seul défenseur de l’histoire à avoir inscrit 100 buts en carrière dans le circuit Courteau.  Les autres défenseurs retenus dans la constellation des étoiles des années 80 sont Yves Racine, Sylvain Côté et Normand Rochefort, trois arrières qui ont été dominants dans leurs années juniors et qui ont connu de belles carrières dans les rangs professionnels.

C’est aussi dans les années 80 que la domination des gardiens de but de la LHJMQ a commencé à se faire sentir.  Les trois gardiens retenus par le panel de sélection sont Robert Desjardins, Corrado Micalef et Stéphane Fiset.  Desjardins, un gardien de 5 pieds 5 pouces, est le seul portier à ce jour à pouvoir se vanter d’avoir pris part à trois Coupes Memorial consécutives avec trois formations différentes.  En 1985 et 1986, Desjardins s’est malheureusement incliné en finale avec les Cataractes de Shawinigan et les Olympiques de Hull respectivement.  En 1987, c’est avec les Chevaliers de Longueuil que Desjardins a aussi pris part au Championnat canadien junior, s’inclinant cette fois à la suite de la ronde préliminaire. Corrado Micalef n’était pas le plus grand portier non plus du haut de ses 5 pieds 8 pouces, mais il a su s’imposer devant la cage des Castors de Sherbrooke.  Pour ce qui est de Stéphane Fiset, il a conduit l’édition 1990 d’Équipe Canada junior à la conquête de la médaille d’or au terme de trois superbes saisons avec les Tigres de Victoriaville.

Les deux entraîneurs des années 80 retenus par le jury sont Pierre Creamer et Pat Burns. Burns a conduit les Olympiques de Hull à la grande finale de la Coupe Memorial en 1986 au terme de séries éliminatoires où l’équipe de l’Outaouais avait connu un parcours parfait de 15 gains en 15 matchs.  Pour ce qui est de Creamer, il a mené ses équipes à deux Coupes du Président en 1983 (Junior de Verdun) et 1990 (Voisins de Laval) et, comme Burns, il a fait le saut dans la Ligue nationale au cours des années 80.

 

ATTAQUANTS

  • Mario Lemieux
  • Pat LaFontaine
  • Patrice Lefebvre
  • Luc Robitaille
  • Stephan Lebeau
  • Guy Rouleau
  • Dale Hawerchuk
  • Claude Verret
  • Pierre Turgeon
  • Marc Saumier
  • Marc Fortier
  • Patrick Emond
  • Patrick Lebeau

DÉFENSEURS

  • Pierre Sévigny
  • Billy Campbell
  • Gilbert Delorme
  • Jean-Marc Richard
  • Yves Racine
  • Sylvain Côté
  • Normand Rochefort

GARDIENS

  • Robert Desjardins
  • Corrado Micalef
  • Stéphane Fiset

ENTRAÎNEURS

  • Pierre Creamer
  • Pat Burns

 

*Collaboration spéciale : Stéphane Leroux

Cliquez ici pour voir l’Équipe d’Étoiles de la décennie 1969-1979

plus de nouvelles
3:34
12 déc./18 Cataractes 5 Saguenéens 6 FU
Il y a 10 heures
2:22
12 déc./18 Huskies 4 Voltigeurs 6
Il y a 10 heures
1:33
12 déc./18 Océanic 4 Tigres 1
Il y a 10 heures
0:38
12 déc./18 Armada 0 Phoenix 2
Il y a 11 heures
1:12
12 déc./18 Titan 3 Sea Dogs 2
Il y a 11 heures
1:56
12 déc./18 Screaming Eagles 3 Mooseheads 2 FU
Il y a 11 heures