MENU

Le chant du cygne de Joël Bouchard

 

Le Repêchage de la LHJMQ marque en quelque sorte le début d’une nouvelle saison, mais pour Joël Bouchard, il s’agissait de sa dernière activité à titre de directeur général et entraîneur-chef de l’Armada de Blainville-Boisbriand.

Avant de faire le saut dans Ligue américaine de hockey aux commandes du Rocket de Laval, Bouchard a voulu assurer une transition harmonieuse pour l’Armada en participant pour sa dernière séance de sélection de la LHJMQ.

« Je resterai toujours attaché à l’Armada de façon émotive, mais [au repêchage] il était important de bien faire le travail pour s’assurer que le prochain groupe qui prendra le relais ait la meilleure formation possible entre les mains », a expliqué Bouchard aux journalistes présents.

Il a réalisé samedi le 2 juin de nombreuses transactions impliquant des choix au repêchage, mais il a aussi expédié le vétéran défenseur Antoine Crête-Belzile et un choix de 4e tour en 2019 aux Screaming Eagles du Cap-Breton. En retour, Blainville-Boisbriand a mis la main sur l’ailier droit Peyton Hoyt, l’attaquant de 17 ans Antoine Rochon et un choix de deuxième ronde en 2018.

« Nous avions simplement trop de défenseurs. Antoine est un jeune extraordinaire qu’on aime beaucoup, mais parfois un changement d’air peut être bénéfique. Le Cap-Breton souhaitait l’obtenir depuis très longtemps. Je lui ai parlé le matin [de sa transaction]. Il comprend bien la situation et compte profiter de cela comme un nouveau départ. »


Fébrile, mais pas émotif

L’Armada amorce une nouvelle ère cette semaine. Alors que plusieurs candidats au poste d’entraîneur ont été rencontrés, c’est finalement à Bruce Richardson que les rênes de la formation seront remises.

« Ça m’en prend beaucoup pour être émotif! Je ne suis pas triste de partir, ma relation avec Marc [Bergevin] est extraordinaire et c’est un bon défi qui s’en vient pour moi dans l’organisation des Canadiens », a dit Bouchard. « [Cette situation] donnera aussi l’occasion à [Bruce Richardson] de continuer de progresser dans le hockey junior. »

Bouchard laisse à ses successeurs un group équilibré de vétérans et de jeunes joueurs de qualité ainsi que de nombreux choix au repêchage en banque. Il demeure propriétaire de l’Armada, mais n’entend pas s’ingérer dans les futures opérations hockey.

« J’observerai maintenant la situation comme un fan! J’ai un travail à temps plein à faire avec le Rocket, mais le hockey junior demeurera important pour moi. Je viendrai voir les boys jouer quand mon horaire le permettra, c’est certain! »


Retour en douceur pour Patrick Roy

Si un excellent ambassadeur du hockey junior part en Bouchard, un autre revient. Après cinq ans d’absence, Patrick Roy est de retour à la barre des Remparts comme entraîneur-chef et directeur général de l’équipe.

« Ça se passe très bien. J’ai passé 10 ans ici. Plusieurs employés du temps sont toujours en poste aujourd’hui. Ça facilite les choses, parce qu’ils connaissent ma façon de travailler. »

Le groupe de dépisteurs a toutefois bien changé. Même s’il n’a eu que très peu de temps pour apprendre à les connaître, Roy leur a témoigné une grande confiance et leur a laissé toute la place au cours de la récente séance de sélection.

 « Ces gars-là vont dans les arénas presque tous les soirs. Ce sont eux qui vont voir les joueurs toute l’année. Ils mettent le temps et l’effort », a souligné Roy lors du dernier repêchage. « Mon travail, c’est de leur donner les lignes directrices de ce que j’aimerais avoir comme équipe. On parle souvent de l’identité qu’on veut avoir. Je leur présente nos besoins, ils gèrent le reste et arrivent avec des solutions et des noms. »

plus de nouvelles
Joueur de la semaine Ultramar: Nicolas Guay (17 déc. 2018)
Il y a 5 heures
2:38
15 déc./18 Phoenix 3 Armada 7
Il y a 2 jours
0:48
15 déc./18 Huskies 2 Tigres 1
Il y a 2 jours
1:47
15 déc./18 Screaming Eagles 3 Sea Dogs 2
Il y a 2 jours
2:16
15 déc./18 Islanders 2 Mooseheads 6
Il y a 2 jours
2:16
15 déc./18 Wildcats 7 Titan 1
Il y a 2 jours