MENU
La saison prend fin non sans avoir combattu jusqu’au bout
Rimouski, Océanic

N’ayant pas eu l’avance une seule seconde durant les 3 premiers matchs de la série, l’Océanic menait 3-2 avec moins de 9 minutes à faire en 3e période mercredi, mais il n’a pu tenir le coup et a dû s’avouer vaincu 4-3 face aux Sea Dogs de Saint John, devant une foule (2,726 spectateurs) ravie par l’effort et l’intensité de ses favoris, face au défi qui s’est présenté à eux.

Tel que prévu, les champions du trophée Jean-Rougeau ont balayé les honneurs du 1/8 de finale en 4 matchs consécutifs, mais la jeune troupe de Serge Beausoleil a été dans le coup durant les 3 dernières joutes, au niveau du pointage.

Ironie du sort, c’est l’ex-Océanic Simon Bourque, avec son premier de la série, qui a brisé l’égalité avec un peu plus de 3 minutes à faire en 3e période, un filet pour le moins chanceux, la rondelle ratant la cible pour toucher la bande et revenir bondir sur un joueur de l’Océanic et se retrouver au fond du filet.

Carson MacKinnon (1er) en désavantage numérique, Samuel Laberge (1er) et Alex-Olivier Voyer (1er) ont tour à tour donné les devants à l’Océanic dans les 2 premières périodes, mais chaque fois, les Sea Dogs ont créé l’égalité sur des filets de Thomas Chabot (3e + 2 passes), Kyle Ward (2e) et Matthew Highmore (2e + une aide).

Les 3 joueurs de 20 ans des locaux ont tout donné pour éviter que cette rencontre soit leur dernière dans la LHJMQ. Nicolas Dumulong a été sensationnel à la ligne bleue des Rimouskois, ajoutant une assistance, tandis que Dylan Montcalm et Tyler Boland en obtenaient 2 chacun. Boland termine donc sa carrière au 16e rang des meilleurs pointeurs de tous les temps dans l’uniforme de l’Océanic, saisons régulières, séries et Coupe Memorial incluses, avec 227 points (105+122), à 4 de Juraj Kolnik et du 15e rang. Pour sa part, Montcalm aura en deux saisons, récolté 137 points, dont 99 mentions d’aide, à Rimouski.

Charles-Olivier Lévesque, à ses premiers pas en carrière en séries éliminatoires dans le circuit Courteau, a été phénoménal devant le filet des locaux, bloquant pas moins de 42 lancers, pendant que ses coéquipiers faisaient preuve d’opportunisme en marquant 3 fois à l’aide de seulement 16 tirs. Au total en 4 rencontres, les Sea Dogs auront lancé 160 fois sur le but contre 70 répliques des Bas-laurentiens.

Sur les unités spéciales, autant l’Océanic a été erratique en attaque à 5 avec aucun but sur deux chances mercredi, terminant la série avec 0 en 15, autant le désavantage numérique a embêté les Sea Dogs qui terminent la série avec un maigre 12,5 % d’efficacité (2 en 16).

La prochaine étape pour la troupe de Serge Beausoleil sera de se préparer en vue de la prochaine séance de sélection  Midget, en juin, à Saint John, où, au moment où l’on se parle, l’Océanic aura 3 choix de première ronde, et 9 dans les 5 premiers tours.

plus de nouvelles
Place aux Challenges des Recrues
Il y a 1 heure
Marek Zachar rejoint son équipe nationale
Il y a 2 heures
Les Remparts débuteront leur camp d'entraînement aujourd'hui 15h
Il y a 2 heures
Horaire semaine 1 et liste des joueurs
Il y a 2 heures
Horaire pratiques et matchs intra-équipe
Il y a 2 heures
21e camp d’entraînement du Drakkar
Il y a 2 heures