MENU
La bourrasque abitibienne freinée par les Cataractes
Shawinigan, Cataractes

C’est devant plus de 4200 personnes que les Cataractes ont, non seulement mis fin à leur série d’insuccès, mais pris la mesure des Huskies, victorieux à leurs neuf dernières sorties, par le compte de 3 à 2. Mikhail Denisov a été crédité de la victoire pour les locaux alors que Dennis Yan (44e et 45e) et Brandon Gignac (22e) ont fait bouger les cordages.

Après avoir vu une tempête monstre balayer la région de la Mauricie mardi et mercredi, les Cataractes devaient faire face à une autre bourrasque, rouyn-norandienne celle-là, alors que les Huskies et leurs neuf victoires de suite débarquaient sans complexe au Centre Gervais Auto. Avec trois matchs à disputer avant la fin de la saison régulière, tous à domicile, Claude Bouchard voulait certainement relancer son club avec une performance plus que convaincante face à une équipe de tête. Celui qui avait la tâche de guider sa troupe au travers de cette poudrerie était Mikhail Denisov, et ce, pour une 51e fois cette saison.

La première moitié de la période nous donna droit à du jeu sensiblement fermé puisque le nombre de tirs au but effectués furent somme toute limités. Il fut alors possible d’observer la grande implication collective des Huskies de Rouyn-Noranda. Mais cela n’impressionna pas Claude Bouchard et sa bande qui répondit de belle façon. D’abord, pendant une pénalité à Mathieu Olivier, Denisov et sa bande effectuèrent du travail hors-pair et réduisirent au silence l’attaque des représentants de l’Abitibi. Puis, alors qu’ils avaient eux-mêmes l’avantage d’un homme, les Cataractes ouvrirent la marque à la 11e minute de jeu par l’entremise de Brandon Gignac (22e) qui marqua d’un tir précis du haut des cercles. Sur le jeu, Nicolas Welsh et Samuel Girard récoltèrent des passes. D’ailleurs, ce but n’aurait pas été possible sans la manœuvre très intelligente de Girard alors que celui-ci empêcha le disque de quitter la zone avant d’effectuer un tourniquet avant de redistribuer la rondelle à Welsh. Cependant, les réjouissances furent de courte durée puisque Lane Cormier (12e) trompa la vigilance du cerbère russe quelque 28 secondes plus tard. Pour le reste de la période, le jeu fut animé par la robustesse puisque plusieurs bons coups d’épaule furent distribués, surtout de la part des joueurs des Huskies. Qu’à cela ne tienne, Tommy Cardinal ne voulait pas jouer les figurants et se permit de participer à la fête avec une percutante mise en échec en fond de territoire. Ce fut moins glorieux pour Renat Dadazhanov qui tomba au combat, vraisemblablement blessé à un genou. Après 20 minutes, les deux équipes avaient accumulé huit tirs chacune au compteur.

Même si les locaux purent profiter d’un avantage numérique au cours des premières minutes de la période, ce ne fut pas l’occasion pour eux de distancer leurs rivaux. Alors que les Huskies provoquaient un revirement à leur ligne bleue, ils foncèrent à 4 contre 1 vers le filet de Denisov. Rien pour énerver le gardien russe qui se déplaça de gauche à droite pour effectuer l’arrêt de la jambière droite. Il fallait donc redoubler d’ardeur pour espérer percer la muraille des Huskies. Considérant l’efficacité des visiteurs à diminuer le temps et l’espace des joueurs shawiniganais en attaque, nous assistâmes à du jeu un peu plus robuste si bien que le quatrième trio passa bien près de donner les devants aux hommes en jaune. Tommy Cardinal, qui connaissait sans doute son meilleur match de la saison, fut frustré alors que Harvey étira la jambière au dernier moment pour l’empêcher de pousser la rondelle derrière lui. Le premier trio des Cataractes poursuivit dans la même veine alors que Dennis Yan (44e), bien installé à la gauche de Harvey, prit possession d’une rondelle libre et compléta un jeu magnifiquement travaillé par Samuel Asselin et Cameron Askew pour propulser son équipe en avant. Alors que les Cataractes durent se débrouiller à court de deux hommes pendant près d’une minute, Denisov et sa bande, en particulier Mathieu Olivier et Antoine Demers, résistèrent courageusement et maintinrent l’avance des Cats. Olivier et Demers revinrent à la charge avec leur coéquipier Blier en toute fin de période distribuant les mises en échec et passant bien près d’ajouter à leur avance. Après 40 minutes de jeu, les Huskies dominaient la colonne des tirs au but 19-17.

Difficile de croire que les Huskies allaient se laisser vaincre aussi facilement… Au cours des 10 premières minutes de la période, Ils chargèrent le filet de Denisov sans pour autant réussir à le battre. Cependant, Alexandre Fortin manqua une cage béante pendant une supériorité numérique et Philippe Myers se fit voler de la mitaine par Denisov sur la même séquence. Malgré une supériorité numérique de quatre minutes alors qu’il ne restait que 7:58 à faire au match, les Cataractes ne réussirent pas à battre Samuel Harvey ni même à initier une véritable chance de marquer. Finalement, alors qu’il ne restait que 2:25 à faire au match, Samuel Asselin initia une montée en zone offensive et son tir fut bloqué par le défenseur. Néanmoins, le 72 refila la rondelle libre à Dennis Yan (45e) qui dégaina rapidement battant Samuel Harvey entre les jambières pour soulever la foule du Centre Gervais Auto. En toute fin de match, alors qu’ils évoluaient avec six patineurs, Philippe Myers (10e) profita de la circulation lourde pour déjouer Denisov d’un tir frappé de la ligne bleue. Au final, les Huskies eurent le dessus 28-27 au chapitre des tirs au but.

 

Commentaires

Gilles Bouchard – Les Cataractes ont travaillé fort, il faut leur donner le crédit. Nous avons joué un peu trop fancy par moments. Il faut jouer la Huskies’ way pour gagner nos matchs. Il aurait fallu le faire pendant 60 minutes ce soir.

Claude Bouchard – Après avoir atteint le fond du baril, nous avons viré les choses de bord… sur notre bord. Nous avons joué selon notre identité, un jeu défensif efficace et du jeu intelligent avec la rondelle. Contre une équipe comme celle-là, ça fait du bien à notre confiance, c’est certain!

Dennis Yan – Importante victoire pour nous. Notre état d’esprit, dès la pratique matinale aujourd’hui, était positif. Nous avons mieux joué défensivement également.

Mikhail Denisov – C’était important de revenir en force avant le début des séries éliminatoires. En ce moment, toutes les équipes travaillent fort et il faut être prêt peu importe l’adversaire.

Prochain rendez-vous

Les Cataractes reprendront l’action ce vendredi 17 mars alors que le Phœnix de Sherbrooke sera de passage au Centre Gervais Auto. Cette rencontre débutera sur le coup de 19h30.

plus de nouvelles
Place aux finales du Défi d'Excellence Gatorade Frost
Il y a 7 heures
1:48
Terre-Neuve/Labrador vs Nouveau-Brunswick
Il y a 8 heures
2:31
Québec Bleu vs Nouvelle-Écosse
Il y a 11 heures
2:14
Match #5 Armada 5 Islanders 2
Il y a 13 heures
2:35
Terre-Neuve/Labrador vs Québec Blanc
Il y a 15 heures
1:59
Nouvelle-Écosse vs Île-du-Prince-Édouard
Il y a 17 heures