MENU
« Ils ont travaillé plus fort que nous » – Samuel Girard

SHAWINIGAN – On aurait pu entendre une mouche voler au Centre Gervais-Auto de Shawinigan. Moins de 24h après avoir subi l’élimination surprise aux mains des Foreurs de Val-d’Or, quelques joueurs des Cataractes se sont présentés aux quartiers généraux de l’équipe pour une séance d’études sur l’heure du dîner et visiblement, leur réveil a été brutal.

Silencieux, la mine basse, quelques uns seulement ont accepté de rencontrer les journalistes présents.

« C’est difficile de s’habiller et venir à l’aréna en sachant que notre saison est terminée. Pour être honnête, on a des regrets. Je pense qu’on aurait pu en donner plus dans cette série. Les Foreurs ont une bonne équipe… ils nous ont livré une très vive opposition. C’est une combinaison de facteurs, mais on n’a pas été à notre meilleur », laisse tomber le vétéran Cam Askew échangé à Shawinigan lors du long congé des fêtes.

Si Askew a fait son mea-culpa du bout des lèvres, le défenseur Samuel Girard n’est pas passé par quatre chemins.

« Dans le junior, tu joues habituellement pour gagner. On a tiré de l’arrière tout au long de la série et on dirait que certains joueurs pensaient que ça allait être plus facile. On a tous reçu une bonne leçon hier et il faudra s’en rappeler. Ils (les Foreurs) ont travaillé plus fort que nous… ils méritaient plus la série. On aurait pu travailler plus fort que ça », a-t-il lancé visiblement frustré de la situation.

Tous s’entendaient toutefois sur un point : le gardien des Foreurs Étienne Montpetit a fortement contribué à faire pencher la balance.

« Il nous a volés à de nombreuses reprises. Quoi qu’il en soit, on n’a pas été opportunistes. On a plusieurs matchs de plus de 40 lancers, mais quand la porte s’ouvrait, on ne capitalisait pas contrairement à eux qui frappaient quand ils en avaient la chance », raconte Jonathan Deschamps qui peut au moins se targuer de terminer sa carrière dans l’uniforme des Cataractes; l’équipe de son enfance.

Fin de parcours

Ce match a marqué la fin de parcours pour l’attaquant Alexis D’Aoust et les défenseurs Cavan Fitzgerald et Jonathan Deschamps.

« Cinq ans, ça passe tellement vite dans la LHJMQ. Quand la cloche a sonné à la fin du match dimanche, je ne réalisais pas pleinement ce que ça signifiait. C’est quand même la fin de ma carrière junior. J’y ai joué cinq ans… pour trois équipes de trois divisions différentes. La poussière commence à tomber … c’est le début d’une nouvelle aventure », explique le Trifluvien qui n’aura pas à déménager. Les Patriotes de l’UQTR ont en effet embauché l’ancien du Phoenix de Sherbrooke et des Screaming Eagles du Cap-Breton.

Bien des changements à prévoir

Les Cataractes présenteront assurément un visage bien différent lorsqu’ils sauteront sur la patinoire en septembre prochain. Outre les trois joueurs de 20 ans, il sera étonnant de revoir le vétéran de 19 ans Dennis Yan.

Il y a aussi l’entraîneur-chef Claude Bouchard qui devra discuter de son avenir avec la direction de l’équipe. Son contrat comporte une année d’option; mais pour l’exercer, il devra préalablement démissionner de ses fonctions d’enseignant à la commission scolaire de Jonquière.

Déjà, il est acquis que le défenseur Nicolas Welsh ne sera pas de retour.

« J’aurai 20 ans l’an prochain et j’ai exprimé le souhait de terminer ma carrière dans les Maritimes. Je veux me rapprocher de la maison et jouer devant mes parents et mes amis », explique celui qui a endossé l’uniforme des Cataractes lors des quatre dernières années.

L’équipe amorce un processus de reconstruction; un exercice parfois aussi long que douloureux. Personne ne tombera en bas de sa chaise si les droits du prolifique Samuel Girard sont monnayés pour accélérer les choses.

« J’essaie de ne pas me faire de scénario. Il y a trop de possibilités en ce moment. Je vais concentrer mes énergies à me tailler un poste chez les professionnels. Mon but premier, c’est de rester à Nashville l’an prochain. Quoi qu’il en soit, c’est certain que je vais m’ennuyer beaucoup de Shawinigan si je ne joue pas ici l’an prochain », a-t-il exprimé.

Il aura d’ailleurs l’occasion de séduire l’organisation dès les prochains jours. Il quittera le Québec dès mardi vers Milwaukee où il terminera la saison dans l’uniforme des Admirals.

Le directeur général de l’équipe Martin Mondou dressera son bilan de fin de saison plus tard cette semaine.

plus de nouvelles
Un vent de jeunesse souffle sur l’équipe de recruteurs
Il y a 2 jours
L’été de Marc-Olivier Duquette
Il y a 5 jours
Le Phœnix tient son nouvel entraîneur des gardiens !
Il y a 5 jours
Luke Green plus affamé que jamais
Il y a 5 jours
Changement au département hockey des Voltigeurs
Il y a 5 jours
Une récompense bien méritée pour Hugo Roy
Il y a 1 semaine