MENU
Huskies : une bonne saison, malgré les embuches

La 21e saison des Huskies de Rouyn-Noranda a pris fin mardi dernier alors que l’équipe de Gilles Bouchard s’est inclinée en première période de prolongation du 7e match de la deuxième ronde des séries éliminatoires contre les Saguenéens de Chicoutimi.

Lors du premier tour, les Huskies ont défait les Mooseheads de Halifax en 6 parties, dont 2 qui se sont terminées en prolongation. Aux dires de l’entraîneur-chef, l’équipe s’est battue jusqu’à la fin. « On ne voulait pas en finir là. On s’est battue jusqu’au bout en séries et on ne l’a pas eu facile, surtout contre Halifax. On a entre autres perdu Antoine Waked en première période du premier match de séries en raison d’une blessure. »

Mais cette malheureuse blessure n’était pas la première, elle n’était que la suite de toute la saison régulière. « Nous avons eu un paquet de blessés tout au long de la saison. Il n’y a pas un match que nous avons joué avec notre alignement complet », avoue Bouchard. Parmi les blessés, nous retrouvions entre autres deux des piliers en défensive des Huskies, Jérémy Lauzon et Philippe Myers, qui a leur deux ont joué quelques matchs de plus que l’équivalent d’une saison complète. Il y a également le gardien de but Samuel Harvey qui a été tenu à l’écart du jeu en février et qui n’est par la suite pas revenu à 100 % sur la glace.

Malgré tout ça, les Huskies ont réussi à terminer premier dans leur division et 2e au classement général de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), en plus d’avoir en tout temps une place dans le top 10 de la Ligue canadienne de hockey (LCH).

« Nous avons connu une bonne saison en comparaison à notre saison exceptionnelle de l’année dernière. Nous avions les outils pour jouer comme on l’a fait. Nous avons joué avec beaucoup de caractère et dans l’adversité. Je suis fier de la manière dont l’équipe s’est comportée. »

Fatigue physique et mentale

Rappelons-nous que la saison dernière, les Huskies ont terminé de jouer au hockey le 29 mai dernier alors que la Coupe Memorial MasterCard leur a glissé entre les mains. Et que cette année, le calendrier de la LHJMQ était sous un nouveau format condensé, ce qui a donné moins de 2 mois de pause aux joueurs. En cours de saison, Bouchard a senti que l’été écourté a eu un impact sur ses joueurs.

« Des fois, je sentais que les gars étaient fatigués mentalement et physiquement également, ce qui provoquait en partie les blessures que nous avons eues. La fatigue nous a rattrapée, notre mind set n’était pas là tout le temps. On travaillait pour gagner, mais pas toujours bien et ça nous enlevait du momentun. Il nous manquait la petite énergie supplémentaire qu’on avait l’année passée. Malgré ça, nous avons eu une bonne saison. C’est déjà dur de gagner, on l’a fait l’année passée, c’est encore plus dur de gagner deux années de suite. »

Des joueurs de grande qualité

Malgré le surachalandage à l’infirmerie, les Huskies ont prouvé qu’ils étaient une équipe avec beaucoup de profondeur et très compétitive. Chaque soir, les joueurs qui étaient en mesure de jouer ont donné leur 110 % afin de permettre à leur équipe de gagner.

« Notre profondeur tant offensive que défensive a été une de nos forces. La preuve c’est qu’on a réussi à s’en sortir sans des joueurs clés à chaque match », avance l’entraîneur.

Les Huskies ont terminé au 2e rang des meilleures équipes en défensive et au 3e rang des meilleures équipes offensives en saison régulière.

Parmi les joueurs qui se sont démarqués sur une base plus personnelle, Bouchard a noté les performances d’Antoine Waked qui s’est grandement fait remarquer par les recruteurs de la Ligue nationale de hockey, de Jérémy Lauzon qui n’est âgé que de 18 ans et qui a remporté le trophée Kevin Lowe qui récompense chaque année la défenseur de la LHJMQ qui a eu le plus d’impact sur son équipe et de Jean-Christophe Beaudin qui a agi comme moteur offensif tout au long de la saison avec une récolte de 80 points en saison régulière et 20 en séries.

Bouchard tenait également à souligner le travail de Bruno-Carl Denis en défensive qui a occupé un rôle beaucoup plus important que prévu en raison des nombreuses blessures et qui a livré la marchandise avec une récolte de 46 points en saison régulière.

plus de nouvelles
Logo pour le 20e, promotions et des voyages à venir!
Il y a 19 heures
Un vent de jeunesse souffle sur l’équipe de recruteurs
Il y a 5 jours
L’été de Marc-Olivier Duquette
Il y a 1 semaine
Le Phœnix tient son nouvel entraîneur des gardiens !
Il y a 1 semaine
Luke Green plus affamé que jamais
Il y a 1 semaine
Changement au département hockey des Voltigeurs
Il y a 1 semaine