MENU
#GuerreDeLa55 : Phoenix vs Voltigeurs

Bien que la rivalité entre le Phoenix de Sherbrooke et les Voltigeurs de Drummondville ne soit pas la plus animée de la LHJMQ, il n’en demeure pas moins que les deux organisations ne se font pas de quartier sur la patinoire lorsque la rondelle tombe en jeu.

Les rivaux de l’autoroute 55 ont tout d’abord rendez-vous le 13 octobre en Estrie avant de croiser le fer à nouveau, le lendemain, cette fois, dans le Centre-du-Québec.

Misant sur de jeunes formations, il sera intéressant de suivre ces premiers affrontements entre le Phoenix et les Voltigeurs, à savoir si les vétérans des deux camps sauront avertir les recrues de l’importance de remporter ces joutes entre deux équipes de la division ouest.

À pareille date l’an dernier, l’entraîneur-chef des Oiseaux, Stéphane Julien avait déclaré lors d’une entrevue avec le quotidien La Tribune qu’«un match contre les Voltigeurs, c’est toujours intense». Rien de moins!

Dans l’histoire, le Phoenix a une fiche de 16 victoires, 13 défaites en temps régulier, trois défaites en surtemps ainsi que six matchs nuls (avant l’abolition de ceux-ci).

Enlevons les joutes égales, et vous obtenez un dossier de 16 victoires et de 16 défaites! Difficile d’être plus nez à nez que cela.

lhjmq-calltoaction-billets-cap-drummondville     lhjmq-calltoaction-billets-cap-sherbrooke

Joueurs à surveiller en 2017-2018

À Drummondville, le coach Ducharme mise sur l’homme masqué Olivier Rodrigue devant le filet.

À la ligne bleue, on compte huit défenseurs. Six d’entre eux sont âgés de 18 ans ou moins. Nicolas Beaudin, Xavier Bernard et Thomas Pelletier sont voués à de jolies carrières dans la LHJMQ.

En attaque, les Voltigeurs ne sont pas démunis du tout! Les vétérans de 20 ans Yvan Mongo et Morgan Adams-Moisan, deux anciens de l’Armada de Blainville-Boisbriand, encadrent très bien les Xavier Simoneau et Dawson Mercer, qui ont été sélectionnés en première ronde l’été dernier.

Ajoutez à cela Cédrick Desruisseaux, âgé de 17 ans, qui en est à ses premiers pas dans le circuit. Aussi, l’Américain Robert Lynch est en voie de dépasser sa production de l’an dernier, où il avait amassé 9 points en 37 matchs. Cette saison, il en a déjà sept… en cinq joutes!

Le Russe Pavel Koltygin, espoir des Predators de Nashville, et le capitaine Nicolas Guay savent également mettre des points au tableau.

Pour un quatrième hiver, le Phoenix fait confiance à Evan Fitzpatrick, une propriété des Blues de St-Louis, entre les poteaux. En l’absence de son bon ami Luke Green, blessé à l’épaule, «Fitz» doit composer avec une jeune défensive devant lui. Au moins, le quart-arrière Thomas Grégoire mène le groupe en faisant preuve de constance soir après soir.

En offensive, les Oiseaux misent sur un mélange de jeunes et de vétérans. Les frères Poulin, Samuel (16 ans) et Nicolas (20 ans), ont la chance d’évoluer dans la même équipe pour la première fois de leur vie. Les adversaires qui veulent s’en prendre à Samuel, 2e choix au total en 2017, devront rendre des comptes à Nicolas. Mathieu Olivier impose lui aussi le respect.

Le capitaine Hugo Roy et les Européens Marek Zachar ainsi que Yaroslav Alexeyev ont également plusieurs responsabilités offensives.

Peu d’échanges

Depuis l’arrivée du Phoenix dans la LHJMQ en 2012, les deux directeurs généraux Patrick Charbonneau et Jocelyn Thibault n’ont bouché que deux transactions avec ceux des Voltigeurs, Dominic Ricard et Dominique Ducharme, et elles n’impliquaient que messieurs Charbonneau et Ricard.

Premièrement, en octobre 2012, Drummondville envoie le Slovaque Tomas Torok à Sherbrooke en retour d’un choix de 6e tour. Ce dernier n’a porté l’uniforme du Phoenix qu’à cinq reprises, obtenant une passe. On peut donc dire que cet échange ne passera pas à l’histoire!

Le second non plus, d’ailleurs. Quelques semaines plus tard, le vétéran Cole Hawes débarque à Drummondville, moyennant une prise de sélection en 2e ronde. En 30 matchs, il a noirci la feuille de pointage à 17 occasions.

Depuis, mis à part une inversion de choix au repêchage, les deux formations n’ont jamais bouclé de transaction. Parions que cela n’est pas près de changer, étant donné que les deux clubs ont fait le plein de nombrils verts cet été. Si leur plan de reconstruction se déroule comme prévu, ils devraient viser les grands honneurs au même moment.

plus de nouvelles
1:00
Arrêts de la semaine Janes - 17 oct./17
Il y a 2 heures
Joueur de la semaine Ultramar : Mark Grametbauer
Il y a 24 heures
1:55
15 oct./17 Sea Dogs 3 Wildcats 4 Prol.
Il y a 2 jours
2:32
15 oct./17 Remparts 2 Océanic 6
Il y a 2 jours
1:38
15 oct./17 Olympiques 3 Voltigeurs 2 Prol.
Il y a 2 jours
Charlie Roy suspendu jusqu'à nouvel ordre
Il y a 2 jours