MENU

Espoir #1 : Hendrix Lapierre a déjà le cœur au Saguenay

 

Attaquant ou défenseur? Les Saguenéens de Chicoutimi, détenteur du premier choix au prochain encan de la LHJMQ, font face à un intéressant dilemme. S’ils optent pour la première option, Hendrix Lapierre, considéré comme le meilleur espoir disponible; risque fort bien d’être le tout premier à monter sur la grande estrade du Centre Gervais Auto de Shawinigan samedi matin… et ce n’est certainement pas lui qui s’en plaindra.

« Je m’attendais à être classé haut, mais peut-être pas au premier rang! Il y a d’excellents joueurs disponibles cette année. William Villeneuve et Patrick Guay ont connu des séries incroyables. Je crois encore que tout peut arriver », souligne le porte-couleurs de l’Intrépide de Gatineau.

Être possiblement le premier repêché vient avec une certaine émotion. C’est d’autant plus vrai lorsque c’est l’équipe de ton patelin qui pourrait t’offrir son maillot.

« Toute ma famille habite Jonquière ou Chicoutimi. Ma mère est née là-bas. Il n’y a que mon père qui est d’ici en Outaouais. J’ai toujours carburé à la pression. Ça ne serait qu’une motivation additionnelle pour moi de jouer au Saguenay. Je pourrais compter sur leur support presque tous les matchs », sourit-il.

Un fabricant de jeu

Selon le directeur du Centre de soutien au recrutement de la LHJMQ, Carl Bouchard, Lapierre est le meilleur fabricant de jeu disponible cette année.

« Il est un très bon patineur et il a un excellent sens du jeu. C’est le genre de joueurs qui rend ses coéquipiers meilleurs. Il ne ralentit jamais, même dans ses montées. C’est un grand compétiteur. Aucun doute qu’il aura un impact offensif tout au long de sa carrière », souligne-t-il.

Il ajoute qu’une autre de ses forces est la protection de rondelle.

« Il est très difficile à arrêter; particulièrement lorsqu’il attaque vers l’extérieur. »

Lapierre a connu une saison du tonnerre avec l’Intrépide de Gatineau, cumulant 57 points en seulement 35 parties. Créateur de jeu, il n’hésite pas à remettre la rondelle à un coéquipier comme en font foi ses 40 mentions d’aide.

« Je suis définitivement plus un fabricant de jeu qu’un marqueur. Je travaille fort et j’aime alimenter mes coéquipiers. Ce serait mentir de dire que je n’ai pas regardé la formation des Saguenéens. Ils ont beaucoup de jeunes joueurs repêchés tôt. Leur futur est intéressant, tout le monde a des choses positives à dire sur eux. C’est une bonne organisation et je serais bien content d’endosser leur uniforme! »

La pression n’écrase visiblement pas l’attaquant de 5’11 et 161 livres. Alors que tous les recruteurs l’épiaient au plus récent challenge Gatorade, il a inscrit neuf points en seulement cinq matchs.

« Hendrix voit des choses que bien des joueurs ne voient pas sur une patinoire. Il a la capacité de trouver l’espace pour faire une passe qui prendra tout le monde par surprise. Il est capable de faire déplacer l’adversaire pour se créer un chemin. Il est spectaculaire et en mesure de contrôler le jeu. C’est la force des grands joueurs. Hendrix a encore des choses à améliorer, évidemment, mais je ne m’attends pas pour autant à le revoir dans le midget AAA. Cette décision-là appartiendra à sa future équipe, mais habituellement les formations juniors majeures sont patientes avec ce genre de jeunes », estime son entraîneur chez l’Intrépide de Gatineau, Martin Lafleur.

Sur les traces de Groulx

À l’encan de 2016, l’attaquant des Intrépides Benoît-Olivier Groulx a été sélectionné au tout premier rang du repêchage par les Mooseheads de Halifax. Si la logique est respectée, Lapierre deviendra le deuxième porte-couleurs de l’Intrépide à être choisi premier en l’espace de trois ans.

« L’an dernier, c’est Xavier Simoneau qui a été notre joueur sélectionné le plus tôt… lui aussi en première ronde. Nous avons eu la chance d’aligner ces trois excellents joueurs en trois ans. Ils sont tous différents, n’ont pas les mêmes habiletés ni les mêmes qualités. C’est difficile de les comparer, mais ce sont assurément trois joueurs de grands talents. »

 

plus de nouvelles
1:29
Barré-Boulet se dit prêt pour les pros grâce à la LHJMQ
Il y a 15 heures
La LHJMQ tient l’édition 2018 de son Camp de développement pour gardiens de but
Il y a 7 jours
La troisième Classique hivernale de la LHJMQ se tiendra à Saint-Tite
Il y a 7 jours
Le Canada gagne l'or à domicile à la Coupe Hlinka-Gretzky 2018
Il y a 1 semaine
Lafrenière, Byram et Cozens seront les capitaines du Canada à la Coupe Hlinka-Gretzky
il y a 2 semaines
Edmonton et Red Deer prêtes à accueillir la Coupe Hlinka-Gretzky
il y a 2 semaines