MENU
#DuelDuNord : Saguenéens vs Drakkar

Sags-Drakkar : qui sera sacré le Roi du Nord ?

On dit de la rivalité qu’elle met en scène une concurrence entre deux personnes qui aspirent à la même chose. Lors du weekend des rivalités, les Saguenéens de Chicoutimi et le Drakkar de Baie-Comeau prétendront à une seule chose ; dominer le Nord.

Séparées par 325 KM, les deux équipes ont toutes deux, un mythique passé dans la LHJMQ et encore aujourd’hui, cette rivalité est toujours bien présente dans le cœur des dirigeants et surtout dans celui des partisans qui ne demandent qu’à revivre ces bonnes vieilles rivalités qui nous ont fait vivre tellement d’émotions dans le passé.

En 185 parties entre les deux formations, les Sags ont remporté 88 rencontres et en ont perdu 84. Les deux équipes se sont aussi partagé 13 rencontres qui se sont soldées par un match nul. L’élément le plus surprenant dans l’histoire, c’est que malgré les 88 victoires des Sags, c’est le Drakkar qui domine au niveau des buts marqués. La formation de la Côte-Nord en a inscrit 626 contrairement à 531 pour celle qui représente le Saguenay depuis 1973.

Fait à noter, seuls les Cataractes de Shawinigan et les Voltigeurs de Drummondville ont disputé plus de rencontres face aux Saguenéens.

De façon historique, le Drakkar a souvent été hanté par des joueurs des Saguenéens et en jetant un œil plus attentif aux joueurs qui ont inscrit le plus grand nombre de points face aux Nord-Côtiers, j’ai réalisé que la liste n’était pratiquement parsemée que de bleu poudre.

Maxime Boisclair (42), Jacob Lagacé (41), Mathieu Melanson* (41), David Desharnais (40), Nicolas Roy (39) font tous partie du top 10.

lhjmq-calltoaction-billets-chicoutimi lhjmq-calltoaction-billets-baie-comeau

Dans les dernières années, les deux équipes alignaient des équipes aux antipodes, mais cette saison pourrait être le retour officiel de cette rivalité puisque les deux formations du Nord montrent des visages bien différents et les jeunes joueurs du Drakkar se laisseront beaucoup moins marcher sur les pattes. Les Bouchard, Fortier, Chekhovich, Joly, Martel, Lalonde seront plus voraces que les précédentes formations alignées par le Drakkar. La présence du vétéran Antoine Samuel devant le filet offrira une stabilité de luxe devant le filet pour Martin Bernard.

De l’autre côté, les jumeaux Klima tenteront d’accomplir de belles choses en compagnie du nouveau capitaine Olivier Galipeau et des deux compatriotes Rubstov et Kotkov. Connaissant Yannick Jean, il fera tout en son possible pour offrir une équipe compétitive aux gens du Saguenay.

Depuis déjà quelques années, la LHJMQ fait tout en son possible pour aider les formations à recréer les rivalités qui avaient, autrefois, généré tellement de passion chez les partisans de hockey junior qui se bousculaient au guichet pour vivre ces moments magiques et historiques.

Étant natif de la belle région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, j’ai grandi en voyant évoluer les Félix Potvin, Michel St-Jacques, Éric Fichaud, Steve Gosselin, Danny Beauregard et compagnie. Plus tard, j’ai eu la chance, en tant qu’analyste, de voir évoluer les David Desharnais, Francis Paré, Maxime Boisclair, Stanislav Lascek, Marek Zagrapan, Francis Verreault-Paul, Jeff Drouin-Deslauriers, Nicolas Deschamps et Antoine Roussel. L’histoire des Saguenéens est prestigieuse et les joueurs de l’édition actuelle tenteront de faire revivre les belles années aux partisans des Sags qui ont toujours su se ranger derrière leur équipe malgré quelques saisons plus difficiles.

Chez le Drakkar, je me souviendrai toujours de cette dominance offensive générée par les Yannick Lehoux, Marco Charpentier, Sylvain Deschatelets, Jonathan Gautier, Charles Linglet, Benoit Mondou, Joel Perreault, Patrick Thoresen, Pascal Pelletier et Jean-François Jacques qui a marqué tellement de buts lors de ces 5-6 saisons où le Drakkar était l’une des puissances du Circuit Courteau. En défensive, je me souviendrai toujours de Ghyslain Rousseau et Maxime Fortunus qui ont marqué l’histoire de la formation du Nord.

Le Duel du Nord reprendra-t-il là où il s’est arrêté cette saison ?

C’est ce que nous verrons lors du weekend des rivalités qui aura lieu les 13 et 14 octobre prochain.

plus de nouvelles
1:50
Roy suspendu 15 matchs
Il y a 4 minutes
1:00
Arrêts de la semaine Janes - 17 oct./17
Il y a 2 heures
Joueur de la semaine Ultramar : Mark Grametbauer
Il y a 24 heures
1:55
15 oct./17 Sea Dogs 3 Wildcats 4 Prol.
Il y a 2 jours
2:32
15 oct./17 Remparts 2 Océanic 6
Il y a 2 jours
1:38
15 oct./17 Olympiques 3 Voltigeurs 2 Prol.
Il y a 2 jours