MENU
Coupe Memorial MasterCard 2017: Un duel tout américain

Pour la première fois depuis 2007, deux équipes issues des États-Unis s’affrontent dans un duel de la Coupe Memorial MasterCard.

Otters d’Érié (50-15-2-1) – 1er rang Classement général (OHL) | 2e au pays (LCH)

Champions de la Ligue de l’Ontario, les Otters d’Érié entament la 99e édition de la Coupe Memorial MasterCard comme l’une des équipes favorites à remporter ce prestigieux tournoi. Forts d’une quatrième saison consécutive de 50 victoires et plus, les Otters sont reconnus comme une machine offensive, un facteur important qui pourrait faire basculer leurs chances de leur côté.

Le parcours éliminatoire des Otters n’a pas été aussi facile que celui des Sea Dogs, mis à part au premier tour éliminatoire, où ils ont traversé le Sting de Sarnia en quatre matchs seulement, marquant 29 buts au passage.

Le niveau de difficulté s’est élevé rapidement lors du second tour, où Érié devait se mesurer aux champions en titre du trophée J. Ross Robertson, remis à l’équipe championne de la OHL, ainsi que la Coupe Memorial  2016, les Knights de London. Une série enlevante qui a nécessité sept rencontres. London, qui venait de revenir de l’arrière 3-1 dans sa série de premier tour face aux Spitfires de Windsor, ne semblait guère épuisé et tenait tête aux puissants Otters. Les matchs 6 et 7 ont été les plus captivants, nécessitant chacun du temps supplémentaire. Lors du septième et ultime match, Warren Foegele, acquis à la date limite des transactions, souleva le toit du Erie Insurance Arena, propulsant les Otters en demi-finale grâce à une victoire de 5-4.

Au troisième tour, les Otters faisaient face à l’Attack d’Owen Sound, équipe qui a terminé à un point des Otters en saison régulière, avec 102 points pour être plus précis. Malgré un retard de 2-1 dans la série, l’attaque d’Érié s’est mise en marche et a trouvé le tour de battre l’Attack trois fois en autant de matchs, éliminant la petite ville ontarienne en six rencontres. C’était la quatrième fois de suite que les Otters atteignaient la finale de l’association Ouest. Celle-ci avait atteint la finale à une seule reprise.

En grande finale, les Otters se mesuraient aux Steelheads de Mississauga, équipe qui avait terminé la saison régulière au deuxième rang de l’association de Est en vertu du titre de champions de la division Centrale. Une grosse commande attendait les Steelheads, vainqueurs de leur série demi-finale contre les Petes de Peterborough, série qu’ils ont enlevé en quatre matchs. Encore une fois, les Otters ont trouvé le moyen de conclure une série de façon dramatique. Cette fois, c’est le nouveau venu Anthony Cirelli, s’alignant avec les Generals d’Oshawa en début de saison, qui mit un terme à la saison 2016-2017 de la Ligue de l’Ontario. Cirelli concluait une remontée historique orchestrée par Taylor Raddysh avec un tour du chapeau. Lors du cinquième match, les Otters tirait de l’arrière 3-0 avant de prendre contrôle du match et remporter celui-ci 4-3 en prolongation, méritant un deuxième championnat de leur histoire. Grâce à des performances enlevantes en séries, l’attaquant Warren Foegele a été nommé Joueur par excellence des séries.

Les Otters comptent huit joueurs affiliés à une équipe de la LNH dans sa formation: Jordan Sambrook (Red Wings de Détroit), Erik Cernak (Lightning de Tampa Bay), Alex DeBrincat (Blackhawks de Chicago), Kyle Pettit (Canucks de Vancouver), Taylor Raddysh (Lightning de Tampa Bay), Dylan Strome (Coyotes de l’Arizona), Anthony Cirelli (Lightning de Tampa Bay) et Warren Foegele (Hurricanes de la Caroline).

Avec une fiche de 50-15-2-1, les Otters ont été classé au deuxième rang du Classement hebdomadaire du Top 10 de la LCH, derrière les Pats de Régina. L’équipe de la Pennsylvanie en sera à sa deuxième participation au tournoi de la Coupe Memorial MasterCard 2017.

Thunderbirds de Seattle (46-20-4-2) – 4e Classement général (WHL) | 11e (LCH)

Les Thunderbirds de Seattle ont causé une surprise soulevant le trophée Ed Chynoweth le 14 mai dernier. Les «T-Birds» ont travaillé fort et l’équipe menée par l’ancien joueur de la LNH, Steve Konowalchuk, a mis la main sur un premier titre de la WHL de leur histoire. Une franchise vieille de 40 ans.

Les séries éliminatoires des Thunderbirds ont été parsemées d’embûches, spécialement lors du deuxième tour éliminatoire. Tout d’abord, en première ronde, l’équipe issue de l’État du Washington, a croisé le fer avec les Americans de Tri-City, les disposant en quatre matchs.

Au deuxième tour, l’équipe affrontait le meilleur gardien de but de la LCH en 2016 et médaillé d’argent au Championnat mondial junior de l’IIHF 2017 en Carter Hart et les Silvertips d’Everett. Malgré une élimination rapide en quatre matchs, chaque rencontre s’est terminé avec un écart d’un but, excepté la quatrième rencontre, les Silvertips étant à court d’espoir. Le point tournant de la série? Le match numéro 3, où Mathew Barzal a inscrit son deuxième filet de la rencontre, propulsant son équipe à une victoire de 5-4 en prolongation.

Venait par la suite la demi-finale, une série déjà vu auparavant. Un duel Rockets de Kelowna, Thunderbirds. Une demi-finale idem à celle de 2016, où Seattle en était sorti vainqueur. Sans aucune surprise, le résultat fut le même, à l’instar du nombre de matchs. L’année dernière, les Rockets ont été balayé. Cette fois, ils ont offert une meilleure opposition, s’inclinant toutefois en six matchs. Après trois rondes, les Thunderbirds affichaient un dossier de 12-2, identique à celui des Sea Dogs dans la LHJMQ.

En grande finale, Seattle se mesurait aux Pats de Régina. Champions de la saison régulière de la WHL avec 112 points, les Pats étaient nettement favoris, ceux-ci étant classé au premier rang du Classement hebdomadaire du Top 10 de la LCH. Tirant de l’arrière 2-1 dans la série, l’attaque des Thunderbirds se réveilla lors du quatrième affrontement , marquant six buts face au gardien Tyler Brown pour l’emporter 6-1, basculant la série de leur côté. Dans un match cinq complètement fou, Seattle a continuer de produire offensivement, cette fois l’emportant 7-4. L’équipe n’était plus qu’à une seule victoire d’un premier titre. De retour à Régina pour un sixième affrontement, une chance en or, servit sur un plateau d’argent s’est installé devant les Thunderbirds. Après 60 minutes de jeu, l’impasse persistait toujours, et ce, jusqu’à ce qu’Alexander True procure un premier titre aux Thunderbirds, marquant à mi-chemin en période prolongation. De plus, l’équipe a su surmonter un déficit de deux buts, eux qui tiraient de l’arrière 3-1 au milieu du troisième vingt. Le co-capitaine Mathew Barzal a été honoré pour ses prestations en séries, alors qu’il a été nommé le Joueur par excellence des séries d’après-saison. Notons la performance étincelante du gardien Carl Stankowski. Âgé de seulement 17 ans, le jeune gardien a pris les rênes de l’équipe, venant en relève au gardien partant Rylan Toth, blessé en fin de saison. Le natif de Calgary, Alberta a conclu les séries avec un dossier de 16-4, lui qui a participé à seulement sept rencontres en saison régulière.

À comparer des trois autres équipes finalistes à la Coupe Memorial MasterCard, les Thunderbirds ne comptent que quatre joueurs affiliés à une équipe de la LNH parmi ses rangs: Ethan Bear (Oilers d’Edmonton), Ryan Gropp (Rangers de New York), Mathew Barzal (Islanders de New York) et Keegan Kolesar (Blue Jackets de Columbus).

Terminant la récente campagne avec une fiche 46-20-4-2, l’équipe a tout de même terminé au quatrième rang du Classement général de la WHL et classée parmi les mentions honorables dans le Classement hebdomadaire du Top 10 de la LCH.

Cette rencontre vous sera présenté à compter de 15:00 sur les ondes de TVA Sports 2 et Sportsnet.

Un texte de Frédéric Damiani

plus de nouvelles
6e tournoi de golf du Club des Ambassadeurs CANIMEX de la LHJMQ
Il y a 7 heures
Les Remparts signent un agent libre
Il y a 14 heures
T.J. Melancon se rajoute à la liste des joueurs invités dans un camp professionnel
Il y a 14 heures
David Noel - 130e Rang
Il y a 1 journée
Antoine Morand - 60e Rang
Il y a 1 journée
Jocktan Chainey - 191e Rang
Il y a 1 journée