MENU
Blogue du commissaire – Le combat d’une vie

Ce ne sont pas tous ceux qui liront ce billet qui comprendront ce que c’est de lutter pendant 60 minutes sur une patinoire. Les partisans peuvent assister à nos matchs et appuyer nos équipes malgré le fait qu’ils n’ont jamais porté une paire de patins de leur vie et encore moins encaissé de mise en échec le long d’une bande.

Par contre, peu de partisans de hockey, très peu en fait, n’ont pas été touchés de près ou de loin par le combat contre le cancer.

La Société canadienne du cancer estime que plus de 25 700 femmes recevront un diagnostic de cancer du sein. Cela représente 26% de tous les nouveau cas de cancer chez la femme durant l’année.

Des statistiques comme celles-là signifient que le cancer n’est pas une donnée abstraite pour la plupart d’entre nous. C’est le champ de bataille d’une sœur, amie ou collègue de travail, d’une tante ou d’un parent et possiblement même notre propre combat.

Le cancer du sein a été le combat de Lyne Larouche de Val-d’Or.

Lynne et son mari Jeannot étaient l’une des familles d’accueil de la LHJMQ, ayant ouvert leur maison et leurs coeurs à de jeunes joueurs qui s’installaient ainsi loin de chez eux. Le 13 novembre, Lynne a perdu son combat alors qu’elle n’avait que 59 ans. C’est beaucoup trop jeune pour une âme aussi généreuse. Ayant développé une amitié avec Julien Gauthier qui rendait visite a son coéquipier qu’elle hébergeait, il a dédié en son honneur ses deux buts marqués dans la récente Série Canada-Russie CIBC. C’était en quelque sorte le plus bel hommage qu’une mère adoptive de hockey pouvait demander.

Le cancer du sein est aussi le champ de bataille de Nicole… ma belle-sœur.

Femme optimiste qui voit toujours le verre à moitié plein et sœur de mon épouse France, Nicole a vaincu cette maladie deux fois pour se retrouver en rémission. Malheureusement, son cancer est revenu pour une troisième ronde et cette fois il s’est étendu.

Nicole a été capable de repousser la maladie dans le passé, non seulement par sa volonté et sa détermination d’un niveau formidable, mais aussi par l’aide dévouée de professionnels de la santé et par l’amour et le soutien de sa famille. Il faut une famille pour mener un combat. Nous avons tous besoin d’une équipe à nos côtés.

La LHJMQ est une grande famille. Comme dans toutes les familles, il peut y avoir des divergences d’opinions, mais quand les choses comptent vraiment, nous travaillons tous dans la même direction. Lors du weekend du 28 au 30 octobre dernier, nous avons tenu notre troisième campagne annuelle de financement des « matchs en rose » pour amasser des fonds dans la lutte contre le cancer du sein.

Je suis heureux d’annoncer que cette année, nous avons été en mesure d’amasser près de 100 000 $ pour combattre cette maladie qui touche chacune de nos vies. Je suis pleinement convaincu qu’un jour, nous conjuguerons le cancer au passé et j’espère ardemment que ce jour arrivera bientôt.

Pensez rose chaque jour de l’année et donnez ce que vous pouvez. Faites-le pour honorer la mémoire de Lyne. Faites-le pour Nicole. Faites-le pour vous.

plus de nouvelles
La semaine de relâche avec les Huskies
Il y a 6 heures
Chiffres intéressants en vue du week-end #22
Il y a 8 heures
Autour de la LHJMQ: 20 au 24 février
Il y a 9 heures
Revivez le retrait du chandail 91 d'Alexandre Daigle.
Il y a 11 heures
Partagez votre histoire
Il y a 11 heures
Une belle machine que celle des Huskies
Il y a 11 heures