MENU

BLOGUE: Barré-Boulet sera-t-il le prochain?

 

Alex Barré-Boulet domine présentement la colonne des marqueurs de la LHJMQ. Le vétéran de 20 ans de l’Armada de Blainville-Boisbriand s’est réellement mis en marche au milieu du mois d’octobre.

Après un début de saison un peu lent (3 points à ses 6 premiers matchs), il a récolté une passe dans un revers de 5-2 à Rouyn Noranda et, depuis ce temps, il a inscrit au moins un point par match. Sa séquence en est maintenant à 22 matchs consécutifs avec au moins un point!

Et ce qui est encore plus remarquable dans le jeu de Barré-Boulet est le moment où il marque ses buts, lui qui compte déjà 9 buts gagnants cette saison. Des hommes de hockey qui le connaissent bien me disent qu’il aime faire la différence. Voilà une qualité difficile à trouver et surtout qui lui permet de se démarquer!

Alors que certains joueurs étouffent sous la pression ou dans les moments importants, d’autres carburent à cette adrénaline. Et évidemment, les équipes gagnantes sont composées plus souvent qu’autrement de joueurs de la trempe de Barré-Boulet.

À sa quatrième saison dans la LHJMQ, ce jeune homme natif de Montmagny complètera son stage junior cette saison. Acquis dans une transaction avec les Voltigeurs de Drummondville l’an passé, Barré-Boulet a ensuite terminé la saison en force en s’avérant être l’un des meilleurs joueurs de l’Armada lors des séries de 2017.

En 20 matchs, il a récolté un total de 31 points dont 14 buts, un sommet au cours des séries du printemps dernier dans la LHJMQ. Il a ainsi terminé au 2e rang des meilleurs marqueurs, un point seulement derrière Mathieu Joseph des champions en titre, les Sea Dogs de Saint John.

Barré-Boulet se dirige actuellement vers une saison de 50 buts et de plus de 100 points s’il continue à produire au même rythme. Et il le fait avec une équipe bien nantie qui risque à nouveau de jouer très longtemps au printemps prochain.

Et qu’on le veuille ou non, le jeu dans les séries éliminatoires est plus important aux yeux des dépisteurs de la LNH. En plus que ses 26 buts gagnants en carrière dans la LHJMQ représentent déjà une carte de visite intéressante.

Exemples 

Les belles histoires inspirantes sont nombreuses ces dernières années dans la LHJMQ. Des joueurs qui ont persévéré et qui ont fini par vivre le rêve de jouer dans ce que plusieurs appellent le « show » (la LNH). Que l’on pense à David Desharnais, Jonathan Audy-Marchessault, Yanni Gourde, Paul Byron, etc… Ce sont là des joueurs au petit gabarit, mais acharnés au travail et qui aujourd’hui, non seulement jouent dans la LNH, mais occupent d’importants rôles au sein de leurs équipes respectives.

Mais le plus bel exemple de motivation pour Alex Barré-Boulet demeure son bon ami Samuel Blais (ou Sammy Blais, pour les américains). Deux fois retranché au niveau Midget AAA, choisi en 8e ronde dans la LHJMQ et ensuite en 6e ronde du repêchage de la LNH, Blais a gravi tous les échelons. Il y a quelques semaines, il a même marqué son 1er but dans la LNH dans l’uniforme des Blues de St-Louis. Tout comme Barré-Boulet, Blais est un natif de Montmagny et les deux ont joué ensemble souvent.

Choisi en 6e ronde par Drummondville en 2013, Barré-Boulet n’a quant à lui jamais été repêché par une équipe de la LNH. Il a cependant pris part au camp des recrues des Kings de Los Angeles en 2016, et à celui des Golden Knights de Las Vegas l’été dernier.

Alex Barré-Boulet sera-t-il le prochain à greffer son nom à la liste de joueurs ci-haut mentionnés? Tout ce qu’il doit continuer de faire est ce qu’il aime tant, c’est-à-dire faire la différence.

plus de nouvelles
#Nos18 : Après deux finales consécutives, l’Armada veut continuer sa tradition gagnante
Il y a 15 minutes
1:52
#Nos18 : Entrevue avec Alexander Katerinakis
Il y a 25 minutes
1:46
#Nos18 : Entrevue avec Bruce Richardson
Il y a 27 minutes
0:49
#Nos18 : Entrevue avec Tommy Bouchard
Il y a 32 minutes
#Nos18 : Trois Questions sur l’Armada de Blainville-Boisbriand 2018-19
Il y a 46 minutes
#Nos18 : Beausoleil conserve des dispositions ensoleillées à Rimouski
Il y a 22 heures