MENU

#BatailleNouvelleÉcosse : Forte de 21 ans

 

Les Mooseheads de Halifax et les Screaming Eagles du Cap-Breton se sont livré plusieurs batailles au cours des 21 dernières années. Il existe tellement d’évènements ayant marqué l’histoire entre les deux formations qu’on pourrait croire qu’elles s’affrontent depuis toujours.

Ce week-end, les Mooseheads et les Screaming Eagles croiseront le fer dans une série aller-retour qui s’amorcera au Centre 200 vendredi soir à 19h HA. Après un dur voyage de 15 rencontres sur la route, les Mooseheads ouvriront leur saison à domicile à l’occasion du match retour, samedi soir à la Place Banque Scotia dès 19h HA. Les deux formations se sont affrontées le 28 septembre dernier à Sydney et ce sont les Mooseheads qui ont remporté le duel par la marque de 4-2.

Les Mooseheads célèbrent actuellement leur 25e saison au sein de la ligue. Première formation des Maritimes dans l’histoire de la LHJMQ, cette équipe a participé à trois finales de la Coupe du Président, remportant le titre en 2013.

Les Mooseheads ne s’étaient pas arrêtés là en 2013 puisqu’ils allaient remporter la Coupe Memorial disputée à Saskatoon, en Saskatchewan. Historiquement, onze joueurs de l’organisation des Mooseheads ont été sélectionnés en première ronde du Repêchage de la LNH, dont le premier choix au total de 2013, Nathan MacKinnon, et celui de 2017, Nico Hischier.

Les Screaming Eagles ont quant à eux élu domicile au Cap-Breton en 1997 et ils constituent une autre belle réussite pour la ligue dans les Maritimes. Depuis leur naissance, les Screaming Eagles ont signé six saisons de 40 victoires ou plus et ils ont atteint la demi-finale de la Coupe du Président à deux occasions (2002 et 2007). Ils ont aussi produit quatre choix de première ronde du Repêchage de la LNH, dont le premier choix au total en 2003, Marc-André Fleury.

Depuis le premier jour, ces deux équipes ont développé ce que l’on pourrait modestement considérer comme une saine rivalité. En plus du spectacle étincelant offert par des joueurs habiles au cours des trois rondes de séries éliminatoires disputées entre les deux clubs, le jeu rude et les évènements dramatiques à l’extérieur de la patinoire auront permis de nourrir cette rivalité.

Tout d’abord, les séries éliminatoires. Les Screaming Eagles ont remporté le premier affrontement en 2002 en éliminant les Mooseheads en six matchs. Cette série avait été marquée par le « match du bâton ». Au cours de la troisième rencontre, l’attaquant Derrick Kent avait été pénalisé pour avoir joué avec un bâton illégal, ce qui avait donné un avantage numérique de deux hommes au Cap-Breton qui tirait de l’arrière 3-2 à ce moment. Dominic Noel en avait profité pour inscrire deux buts qui avaient permis à son équipe de l’emporter.

La saison suivante, en 2003, les deux équipes ont à nouveau croisé le fer. Grands favoris pour l’emporter, les Mooseheads avaient balayé les Eagles, alors que le gardien Guillaume Lavallée récoltait des blanchissages lors de chacun des trois premiers matchs de la série. Le dernier duel entre les deux formations en séries éliminatoires a eu lieu en 2008. Les Mooseheads avaient gagné cette série en cinq matchs et le fait saillant était survenu dans le troisième match quand Jakub Voracek a changé l’allure de cette série en inscrivant le but vainqueur en troisième période de prolongation.

Puis, il y a eu ces autres moments.

Il y a eu la mise en échec controversée du défenseur Tomas Kloucek à l’endroit du joueur étoile des Mooseheads Alex Tanguay. Ou le mémorable combat du Nouvel An entre Carlyle Lewis de Halifax et Trevor Ettinger du Cap-Breton. Sans oublier l’échauffourée pendant la période d’échauffement du match de la veille du jour de l’an disputé à Sydney en 2000. Il ne faudrait pas passer sous silence l’échange qui avait forcé la ligue à réviser son livre de règlements. Les Mooseheads avaient alors envoyé le noyau de leur équipe au Cap-Breton au cours de la saison 2002-2003 et ces mêmes joueurs étaient revenus dans la capitale provinciale en 2004-2005 pour attiser une fois de plus la rivalité entre ces deux formations.

Dites-vous que si un incident s’est produit dans un match au cours des deux dernières décennies, il y a de fortes chances qu’il se soit produit durant la bataille de la Nouvelle-Écosse.

C’est dans ce contexte que les Mooseheads, qui seront les hôtes du tournoi de la Coupe Memorial Kia en 2019, affronteront une formation des Screaming Eagles qui tente toujours de trouver son rythme en ce début de saison. Malgré cela, cette grande rivalité vaut le prix d’entrée à elle seule, peu importe la position des deux équipes au classement.

plus de nouvelles
Ivan Chekhovich du Drakkar est le joueur de la semaine dans la LCH
Il y a 15 heures
Équipe de la semaine LHJMQ – Semaine 12
Il y a 23 heures
1:33
Arrêts de la semaine Janes – 11 déc. ‘18
Il y a 24 heures
Joueur de la semaine Ultramar : Ivan Chekhovich (10 déc. 2018)
Il y a 2 jours
1:02
9 déc./18 Saguenéens 0 Huskies 4
Il y a 3 jours
2:12
9 déc./18 Sea Dogs 2 Wildcats 6
Il y a 3 jours