MENU

Aperçu du Repêchage LNH 2018 : Top 3 Attaquants LHJMQ

 

Trois attaquants de la LHJMQ pourraient combler des besoins immédiats de biens des clubs à l’aube du Repêchage de la LNH.

 

  • Filip Zadina

Le Tchèque a connu une saison recrue à tout casser avec les Mooseheads d’Halifax avec une cueillette de 44 filets et 82 points en 57 parties. Il a poursuivi au même rythme en séries éliminatoires avec un total de 12 points en neuf parties.

Au Championnat mondial des moins de 20 ans de l’IIHF, l’ailier gauche a prouvé qu’il pouvait compétitionner avec les meilleurs en obtenant sept buts en autant de matchs. L’athlète de 6’1″ et 192 livres peut tirer son épingle du jeu lorsque le jeu s’anime, il a prouvé à maintes reprises que son physique imposant lui permettait de se créer de l’espace.

Les experts le qualifient d’opportuniste qui crée ses propres chances de marquer. Il adore lancer la rondelle au filet, lui qui a obtenu en moyenne quatre tirs au but par rencontre la saison dernière. Il a aussi obtenu la meilleure moyenne de points à cinq contre cinq avec 0,82 chez les joueurs admissibles pour une première fois au repêchage de la LNH. Son plus proche rival étant Benoit-Olivier Groulx avec une moyenne de 0,44 et Joe Veleno le suivant aussi de près à 0,42.

Zadina excelle pour protéger la rondelle et a démontré qu’il pouvait faire le travail à court d’un homme ayant obtenu quatre points en désavantage numérique. Son talent pour conserver le disque n’y est sans doute pas étranger. Son coup de patin lui permet d’entrer en zone ennemie à toute vitesse et ensuite d’y diriger des attaques.

  • Joe Veleno

 Le jeune phénomène de 18 ans figure sur la liste des recruteurs depuis quelques années déjà. Celui qui a obtenu le statut de « joueur exceptionnel » à 15 ans a été le premier joueur de la LHJMQ à pouvoir jouir de ce titre.

Au cours des 12 derniers mois, le joueur de centre a ajouté du muscle à sa charpente comme en témoigne son physique de 6’1″ et 190 livres. À seulement 15 ans, il avait inscrit 43 points en 62 matchs et avait suivi son année recrue d’une campagne de 40 points en seulement 45 matchs à sa deuxième année dans le circuit. Après 31 points en autant de parties avec Saint John pour débuter sa dernière saison, il a explosé une fois échangé à Drummondville en produisant 48 points en 33 matchs.

Sur la scène internationale, il s’est particulièrement illustré lors de deux tournois de la Coupe commémorative Ivan Hlinka avec 11 points en neuf parties pour le Canada. En 2017, alors capitaine pour l’équipe, il avait pu soulever la Coupe pour son pays.

Le natif de Montréal a un instinct naturel, il réussit à bien faire même lorsqu’il a peu de temps pour réagir. Son coup de patin fluide lui donne un net avantage sur ses adversaires; il est capable de l’utiliser pour changer brusquement de direction. Veleno ne remplit pas les filets adverses à outrance, mais utilise son jugement pour créer ses chances ou encore alimenter ses coéquipiers. Il va placer une rondelle au filet ou garder le disque en zone adverse et les chances vont lui sourire. Il est une menace constante avec le disque tellement il est brillant.

  • Benoit-Olivier Groulx

Le premier choix de l’encan de la LHJMQ de 2016 est tombé dans la marmite du hockey assez jeune. Il est le fils de Benoit Groulx, pilote du Crunch de Syracuse dans la LAH qui compte 12 saisons comme entraîneur-chef dans la LHJMQ et qui s’avère un excellent mentor pour le jeune espoir pour lui montrer le droit chemin vers la LNH.

Auteur de 31 points en 62 matchs comme recrue, Groulx a connu une bonne saison lors de son entrée dans le circuit. Par contre, cette année, le jeune de 18 ans s’est affirmé comme un important rouage des Mooseheads en obtenant 55 points en 68 parties. Il a de plus cumulé 100 minutes de pénalité, notamment grâce à sa hargne et à son travail acharné. En séries, son ascension s’est continuée avec huit points en neuf matchs.

Celui qui est né à Rouen en France ne craint pas le jeu robuste et il utilise ses 6’1″ et 190 livres à son avantage lorsqu’il y a batailles le long des rampes. Le joueur de centre utilise aussi sa force pour sortir la rondelle de sa zone à tout prix.

Il possède un bon lancer du poignet et aime créer des jeux pour ses coéquipiers. Groulx est un joueur complet qui pense beaucoup à son jeu défensif. Il est notamment très efficace sur les unités spéciales; tant avec un homme en plus qu’un homme en moins.

plus de nouvelles
#Nos18 : Beausoleil conserve des dispositions ensoleillées à Rimouski
Il y a 7 heures
1:12
#Nos18 : Entrevue avec Alexis Lafrenière
Il y a 8 heures
1:00
#Nos18 : Entrevue avec Frédéryck Janvier
Il y a 9 heures
1:56
#Nos18 : Entrevue avec Serge Beausoleil
Il y a 9 heures
#Nos18 : Trois questions sur l'Océanic de Rimouski 2018-19
Il y a 9 heures
#Nos18 : Halifax se prépare pour un championnat
Il y a 1 journée