MENU

Yanick Jean va utiliser les jeunes à profusion lors des prochains mois

L’entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, va utiliser les jeunes à profusion lors des prochains mois. Jusqu’à maintenant, il n’est pas déçu de l’expérience, particulièrement à la ligne bleue, malgré la fiche déficitaire de sa formation.

«Je vois vraiment une grosse progression de semaine en semaine. Oui on le sait que des fois, il va avoir des moments plus difficiles. Il y en a aussi où ça va bien, mais le plus important, c’est de les voir progresser», affirme Yanick Jean qui se dit très à l’aise avec le nombre élevé de jeunes dans l’alignement soir après soir.

Il suffit de jeter un petit coup d’oeil à l’alignement des Saguenéens pour se rendre compte de leur jeunesse. Dans son bilan à l’issue de la dernière saison, qui avait pris fin dès le premier tour des séries après une élimination aux mains des Wildcats de Moncton, Yanick Jean n’avait pas pris de détour pour annoncer un virage jeunesse à Chicoutimi. Il a tenu parole avec pas moins de 12 joueurs de première année et cinq joueurs de 16 ans, ce qui a nécessité une permission spéciale du commissaire Gilles Courteau.

Les Chicoutimiens sont particulièrement verts à la ligne bleue avec seulement deux vétérans. Même s’il fêtera son 18e anniversaire de naissance en décembre, Frédéric Allard est le plus expérimenté du groupe, lui qui entreprend sa troisième saison avec les Saguenéens et qui sera éligible au prochain repêchage de la Ligue nationale. L’autre vétéran est Julien Carignan-Labbé qui a été acquis au cours de l’été des Voltigeurs de Drummondville. Tous les autres, les trois choix de première ronde de l’équipe au dernier repêchage, Alexander Krief, Jérémy Groleau et Keenan MacIsaac, ainsi que le Russe Artem Maltsev, en sont à leurs premiers pas dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. «De match en match, je pense qu’on va être meilleurs tant individuellement qu’ensemble. Il faut simplement être patients. Avec l’esprit d’équipe qu’on a en ce moment, je pense qu’on peut faire de belles choses», exprime Frédéric Allard qui aurait pu subir une grave blessure lors du match inaugural contre les Cataractes quand il a été coupé à la main par le patin d’Alex Pawelczyk. Il a joué de chance alors que la coupure n’a mis que quelques jours à guérir et qu’il n’a finalement raté que deux rencontres.

À ce groupe, Yanick Jean ajoute David Noël, un choix de deuxième ronde qui est venu aider l’équipe en début de saison et viendra faire son tour à quelques occasions, lui qui porte les couleurs du Blizzard du Séminaire Saint-François dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec. Depuis déjà quelques semaines, Yanick Jean affirme qu’il veut ajouter un défenseur d’expérience pour aider les plus jeunes, ce qui devrait se concrétiser prochainement.

L’entraîneur-chef et directeur général des Sags assure qu’il ne modifiera pas son plan de match initial en cours de route, peu importe les résultats sur la glace. «Ils vont jouer», promet-il, résolument tourné vers l’avenir.

«Tant que tu n’es pas placé dans de mauvaises situations et qui peuvent te faire gagner en expérience, tu ne grandis pas. C’est de cette manière que tu t’améliores», pense l’ancien défenseur des Sags de 1992 à 96, remportant au passage la Coupe du Président en 1994.

À l’issue de la première fin de semaine d’action et deux défaites, Yanick Jean n’a pas hésité à lancer des fleurs à Keenan MacIsaac qui s’adapte rapidement à la vitesse du hockey junior. «C’est le joueur le plus amélioré depuis le début du camp d’entraînement, souligne l’entraîneur-chef. Pourtant, il arrive de loin. Il nous arrive du hockey scolaire (Rothesay Netherwood).

«En ce moment, il est en avance sur nos attentes. Tu lui dis quelque chose une fois et il le fait. Sa compréhension et sa concentration sur les détails sont incroyables. C’est un jeune homme très brillant. Il excelle à l’école avec une moyenne de 98 pour cent», de louanger le pilote des Bleus qui pense que MacIsaac a tous les atouts pour devenir un quart-arrière, le comparant même à un ancien de l’équipe, Patrick Coulombe, ou à Marc-Édouard Vlasic, qui a atteint la Ligue nationale, avec les Sharks de San Jose, après son passage dans la LHJMQ avec les Remparts de Québec.

«Par contre, il est plus avancé que je le croyais au niveau de son jeu défensif. Quand il s’est présenté au camp d’entraînement, il n’était pas du tout comme nous le pensions. Après un mois, c’est le joueur qui s’est le plus amélioré. Un joueur de 16 ans aussi appliqué et arrêté, c’est rare qu’on voie ça», vante Yanick Jean.

Pour les autres recrues, à l’attaque, les Sags comptent sur Nicolas Guay, Nicolas Desgroseilliers, Louis-Charles Lemay, Louis-Philippe Simard, Dmitry Zhukenov, Zachary Lavigne et Nicholas Cardone. Ce dernier fait le saut directement du midget espoir. Devant les filets, l’adjoint du vétéran Julio Billia, Xavier Potvin, le fils de l’ancien gardien-étoile de l’équipe au début des années 90, Félix Potvin, gradue également dans le junior majeur après avoir été dirigé par son père dans le midget AAA avec les Cantonniers de Magog.

plus de nouvelles
Aperçu du Repêchage LNH 2018 : Top 3 Gardiens LHJMQ
Il y a 2 jours
Aperçu du Repêchage LNH 2018 : Top 3 Défenseurs LHJMQ
Il y a 2 jours
Aperçu du Repêchage LNH 2018 : Top 3 Attaquants LHJMQ
Il y a 2 jours
Filip Zadina, prêt pour la grande scène
Il y a 3 jours
1:58
Repêchage LNH : Samuel Girard
Il y a 3 jours
Noah Dobson, une étoile montante
Il y a 4 jours